Cliquez ici et découvrez le fléau du siècle présent dans tout type d'alimentation
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Voici une liste d’aliments qui ont tous pour point commun

le même fléau…lequel ?

Haricots blancs, haricots rouges, pâtes, pois chiches, pommes de terre, fruits, légumes, jus de fruits pressés maison, jus multi-fruits, baguette, jus de légumes, pain, lait, chocolat, croissant, gâteau, pâte à tartiner, chocolat, sodas, confiseries, baguette viennoise, viande, pain au raisin, lait, biscuit, céréales, jus de pomme, galettes de céréales soufflées, muesli, corn flakes, brioche, yaourt, fromage blanc, confiture, miel. 

Alors… quels est d’après vous, leur point commun ?

Vous hésitez ? Et bien, rien d’anormal ! Pourtant ils ont tous le même !  
La réponse n’est pas évidente et parfois surprenante !
Pour vous l’expliquer, j’y consacre un dossier en exclusivité.
Y voir clair et mieux comprendre… c’est cultiver votre santé ! 😉
Pour vous aider à démasquer ce fléau qui parfois nous pourrit la vie, je lui laisse la parole : 

Je vous attire instinctivement, car je suis source de carburant indispensable au bon fonctionnement de votre cerveau et de vos petites cellules… Je suis insidieux et on me trouve souvent caché dans de nombreux aliments dans lesquels on ne m’attend pas… Certains types de cuissons peuvent m’engendrer dans des aliments dans lesquels à la base, je ne suis pas, ou si peu… Je me joue souvent de votre ignorance de ma présence (parfois indétectable) dans votre assiette et je suis terriblement addictif, surtout si je suis combiné à du gras. Mes effets et mes méfaits sur vos organismes sont avérés et sont aujourd’hui un des problèmes majeurs devenu un enjeu de santé publique, rien que ça ! S’il vous plaît ! Je suis l’ennemi public N°1 ou au moins l’un des plus puissants de l’alimentation occidentale moderne. Je suis une excellente source d’acidification de vos organismes et de satisfaction gustative ce qui me rend puissant ! Bref, je suis votre pire fléau, omnipotent, omniprésent, je règne en maître, jusqu’à vous rendre parfois impotent(e)s… C’est pour le pire que je suis le meilleur… le meilleur… du pire… et ça continue encore et encore, c’est que le début… d’accord ? … D’accord ?!?! Mais là n’est pas l’important… ce qui est important c’est…

Qui suis-je ?

Avez-vous trouvé l’identité de cette entité maléfique ?

Ce fléau qui se vante de jouer avec nous et notre santé à notre insu ? 😮

La réponse est : 

le sucre !

Pour aller plus loin et mieux comprendre… je vous invite à lire la suite de cet article ! 😉

Quels que soient les glucides ingérés :

• monosaccharides : glucose, fructose, mannose, galactose

• disaccharides : saccharose, maltose, lactose

• polysaccharides : amidon

Ils sont transformés en glucose par notre corps… et oui ! 

Le sucre est effectivement le carburant de nos cellules. Il est indispensable à notre organisme. C’est pour cela qu’il nous attire naturellement et que notre organisme a la capacité de transformer de nombreux nutriments y compris les lipides, en glucose. Mince ! :-O Le sucre est indispensable oui, mais… pas sous toutes ses formes et les choix bénéfiques sont possibles ! Ouf ! 😀

Pour faire simple et binaire : certains sont à proscrire, d’autres à prescrire. Bien sûr, la réalité est plus nuancée. Pour parvenir à discerner le bon du mauvais et il est nécessaire de « cultiver votre santé » afin de mieux comprendre certaines notions, principes, enjeux et pièges à éviter. C’est tout l’objet de ce dossier composé d’articles qui abordent toutes les thématiques de notre rapport au sucre, y compris dans des comportements alimentaires que nous croyons sains. J’espère qu’il sera instructif et vous sera utile. 😉

Pour les addictifs au sucre ?

Je sais de par vos témoignages, que certain(e)s d’entre vous développent et souffrent d’une addiction au sucre. Vous cherchez à vous en débarrasser.

Mon témoignage perso : hormis le fructose (fruit, miel), j’ai viré progressivement les autres sucres de ma vie (sauf quelques rares exceptions ponctuelles) il y a maintenant 25 ans. Cela m’a fait développer une acuité gustative pour la détection. Par exemple, je sens le sucre utilisé dans une bière de dégustation pour camoufler l’amertume naturelle du houblon qui la compose. Je ressens donc vite le sucre et cela me permet désormais de ne pas apprécier les aliments très ou trop sucrés qui m’écoeurent en quelques bouchées (sans avoir à les doubler). 😉 Je suis libéré des sucres libres si je puis dire !

Votre lutte contre l’addiction et mes mises en garde : je ne perds pas de vue que comme pour toute addiction, le chemin est incertain et parsemé d’embûches mais il est aussi et avant tout per-son-nel. Je vous mets donc en garde contre les boniments et bonimenteurs qui font de votre addiction leur fonds de commerce : aucune méthode, aucun conseil ne peuvent mieux vous aider que votre connaissance de vous-même, de vos envies, besoins et surtout… votre mo-ti-va-tion, votre dé-ter-mi-na-tion ! C’est gratuit et ça peut rapporter gros ! 😉

Mon respect et mes encouragements : faites-le et ne lâchez rien ! Punaise ! Soyez pugnaces ! Vous échouez votre sevrage ? Pas de culpabilité ! Vous êtes en train de lutter contre un produit légal, omniprésent et plus addictif que la cocaïne ! Déjà, bravo pour cela ! C’est respectable ! Allez hop ! On y retourne ! Identifiez les causes d’échec, évitez-les et recommencez ! Courage ! Vous y arriverez si et seulement si vous êtes dé-ter-mi-né(e)s à casser la tronche et mettre au placard vos écarts avec cette substance nécessaire dont l’excès est délétère. Car ce n’est pas toujours le cas, mais en l’occurence, c’est la dose qui fait le poison. 😉

Cliquez sur les titres ci-dessous pour aller lire les articles sur le sucre : 

À propos du sucre…

Sucre, scandales et mensonges : 60 ans de manipulation enfin prouvés !

Sucres libres, jus et santé

Jus maison et santé : 7 conseils naturopathiques

Les desserts… source de plaisirs… délétères ou bénéfiques ?

Fruits : 12 idées reçues, erreurs à éviter, savoir choisir et comment consommer.

À propos du sucre et des cuissons…

Quel lien entre une cuisson et du sucre ? La glycation autrement appelée « réaction de Maillard », du nom de son « découvreur ».

Les produits de glycation avancés se dénomment AGE (Advanced Glycation Endproducts). Ce sont des substances issues de la réaction entre un sucre et des résidus de protéines qui peuvent aussi résulter de l’oxydation des graisses. A dose élevée, les AGE sont soupçonnés d’accélérer le vieillissement et d’augmenter le risque de certaines maladies. Les AGE sont présents en quantité importante dans notre corps. Une partie d’entre eux se forme directement dans l’organisme notamment lorsque le sucre sanguin est élevé, mais la majorité provient de notre alimentation

Lors de la cuisson, la réaction entre les sucres et les protéines alimentaires donne des AGE alimentaires.

En cuisine, ces réactions sont indispensables car ce sont elles qui donnent aux aliments leur couleur dorée et leur fumet appétissant. Là encore, pour apprendre à mieux choisir vos modes de cuisson, je vous invite à lire : 

Quel type de cuisson choisir pour notre santé

Conclusion : 

Quel que soit votre choix alimentaire, il est donc inutile de surmultiplié votre rapport aux aliments sucrés puisque même dans le cadre d’une alimentation saine, l’apport en sucre est largement suffisant.

On en cause ?

Aviez-vous déjà conscience de l’omniprésence du sucre dans l’alimentation ? Merci d’avance de bien vouloir partager votre expérience ou vos questions ci-desssous, dans la zone de commentaires. 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.