Recette alcaline spéciale peau

Recette alcaline d’été « spéciale belle peau »

Saveur, fraîcheur hydratation, peau et santé

Je vous ai concocté une salade composée rafraîchissante, de légumes particulièrement hydratants, aux atouts santé particulièrement vertueux pour notre peau.

Les combinaisons alimentaires de cette recette alcaline lui donne de bonnes qualités pour améliorer l’état de notre peau….

  • Aide la peau à se protéger des rayons du soleil.
  • Aide également la montée de mélanine qui favorise le bronzage.
  • Améliore la texture et la couleur de la peau
  • Améliore l’élasticité de la peau
  • Améliore la résistance aux agressions cutanées
  • Facilite la réparation et la cicatrisation de la peau

En plus d’être délicieuse, cette recette est peu énergétique et est une excellente source de vitamines, minéraux et antioxydants : (B1, B3, B5, B6, B9, C, E, K / potassium, calcium, magnésium, sélénium, manganèse fer, zinc/ bêtacarotène, capsiates, lycopène)

Et aussi….

  • Fortifie le système immunitaire
  • Améliore le bon fonctionnement des reins
  • Lutte contre certains cancers (grâce à sa richesse en lycopène*)
  • Lutte contre le vieillissement et la dégénérescence cellulaire

Plein feu sur la tomate : 

La tomate est un légume d’été extrêmement riche en eau (90 à 93% de sa composition ce qui la place parmi les aliments les plus hydratants)… et voyez Ô combien la nature est bien faite : elle correspond aux besoins estivaux de notre métabolisme… c’est fou non ? 😀 😉

Riche en lycopène, (la substance qui lui donne sa couleur rouge et dont l’intérêt en prévention des cancers est aujourd’hui mondialement reconnu), la tomate s’attaque aux radicaux libres, responsables entre autres du vieillissement, de certaines maladies coronariennes et de certains cancers. Et, en effet, de nombreuses études ont démontré qu’une consommation régulière de tomates était liée à un moindre taux d’apparition de cancers.

Riche en carotène (une molécule qui est à la base de sa couleur orangée et précurseur de la vitamine A), la carotte à la capacité d’embellir la peau. Grâce au carotène, la peau peut garder toute son élasticité et rester toujours en bonne santé. Celle-ci résiste mieux aux agressions et cicatrise plus vite suite à des blessures. De plus, elle participe au rajeunissement de la peau par ses effets antioxydants. Enfin, le carotène assure ainsi le bon fonctionnement du corps et les retombées se voient sur la peau. Cette molécule permet également de fortifier le système immunitaire.

Riche capsiates, le poivron possède un excellent potentiel préventif et antioxydatif contre le développement des tumeurs cancéreuses et le vieillissement prématuré des cellules et de la peau.

A propos de l’indice Pral de cette recette…

Il est globalement très basique car tous les aliments de cette recette sont alcalins excepté les fèves, riches en protéines végétales et dont l’indice PRAL est acide car elles apportent des minéraux acidifiants une fois transformés par la digestion et assimilé par notre organisme.

NB : Je rappelle que pour leur bonne assimilation, les minéraux alcalins et les minéraux basiques sont interdépendants. Il n’est donc pas question de se priver d’aliments acidifiants mais d’en doser la présence dans certaines proportions.

Pour aller plus loin…

Et comprendre les différences entre aliments alcalins et acides, je vous invite à lire cet article : Aliments acides, aliments alcalins… quelles sont leurs différences ?

Pour bien débuter et tout savoir sur l’alimentation alcaline et l’équilibre acido-basique, je vous invite à découvrir et lire les articles sélectionnés de la page : « Pour débuter ».

La recette : 

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Ingrédients

Portion : 6 pers

Préparation : 10 mn

Cuisson : aucune

 Légumes : 1Carotte, ¼ de chou pointu, 2 à 3 tomates (en fonction de leur taille), 10 gousses de fèves, 1 petit poivron vert, 1 courgette moyenne, quelques brins de persil ou coriandre fraîche, 1 cuillère à soupe (cs) d’herbes de Provence, graines de pavot (facultatives)

Sauce : le jus d’1/2 citron, 6 cs d’huile d’olive, 3 cs d’huile de sésame, 1 cs de moutarde fine, 1 cuillère à café (cc) de paprika, 1 à 2 cm3 de curcuma frais, 1 à 2 cm3 de gingembre frais, sel, poivre noir.

Préparez votre sauce…

Dans 1 récipient, mélangez les épices, herbes et condiments avec la moutarde, délayez avec le jus de citron.

A l’aide d’un presse ail, écrasez votre curcuma et votre gingembre puis versez votre huile en mélangeant continuellement.

Goûtez et rectifiez si nécessaire. Réservez.

Préparez vos légumes…

Écossez les fèves et réservez-les.

Dans 1 récipient, découpez la courgette, le chou et le poivron vert en fines lamelles.

A l’aide d’un épluche légumes, faites des tagliatelles de carottes.

Coupez grossièrement vos tomates en dés.

Ciselez les brins de persil.

Assemblez…

Dans un récipient mélangez les légumes et la sauce.

Goutez, rectifiez, c’est prêt ! Bon app ! MiaM !

On en discute ? 🙂

Cette recette vous plaît ? Testez-la et donnez votre avis dans la zone de commentaire en bas de page ! 🙂

Sources :

Tomate : 

1. Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular diseaseCurr Atheroscler Rep 2003 November;5(6):492-9.
2. Lampe JW. 
Health effects of vegetables and fruit: assessing mechanisms of action in human experimental studiesAm J Clin Nutr 1999 September;70(3 Suppl):475S-90S.
3. Willcox JK, Ash SL, Catignani GL. 
Antioxidants and prevention of chronic diseaseCrit Rev Food Sci Nutr2004;44(4):275-95.
4. Khachik F, Carvalho L, et al
Chemistry, distribution, and metabolism of tomato carotenoids and their impact on human healthExp Biol Med (Maywood ) 2002 November;227(10):845-51.
5. Vinson JA, Hao Y, et al. Phenol antioxidant quantity and quality in foods: vegetables. J Agric Food Chem1998;46:3630-4.
6. Raffo A, La Malfa G, et al. Seasonal variations in antioxidant components of cherry tomatoes (Lycopersicon esculentum cv. Naomi F1). Journal of food composition and analysis 2006;19:11-9.
7. Takeoka GR, Dao L, et al
Processing effects on lycopene content and antioxidant activity of tomatoesJ Agric Food Chem 2001 August;49(8):3713-7.
8. George B, Kaur C, et al. Antioxidants in tomato (Lycopersium esculentum) as a function of genotype. Food Chemistry 2004;84:45-51.
9. Toor RK, Savage GP. Antioxidant activity in different fractions of tomatoes. Food Research International2005;38:487-94.
10. Renfroe MH, Brevard PB, Montgomery JR. Antioxidant content varies in fresh and processed tomato products. Journal of the American Dietetic Association 2004;104(suppl.2):A-49.
11. Shi J, Le MM. 
12. Porrini M, Riso P. 
What are typical lycopene intakes?J Nutr 2005 August;135(8):2042S-5S.
13. Gartner C, Stahl W, Sies H. 
Lycopene is more bioavailable from tomato paste than from fresh tomatoesAm J Clin Nutr 1997 July;66(1):116-22.
14. Willcox JK, Catignani GL, Lazarus S. 
Tomatoes and cardiovascular healthCrit Rev Food Sci Nutr2003;43(1):1-18.
15. Rao AV. 
Processed tomato products as a source of dietary lycopene: bioavailability and antioxidant propertiesCan J Diet Pract Res 2004;65(4):161-5.

Carotte : 

1. Pool-Zobel BL, Bub A, Muller H et alConsumption of vegetables reduces genetic damage in humans: first results of a human intervention trial with carotenoid-rich foodsCarcinogenesis. 1997;18:1847-1850.

2. Lowe GM, Booth LA, Young AJ et alLycopene and beta-carotene protect against oxidative damage in HT29 cells at low concentrations but rapidly lose this capacity at higher dosesFree Radic Res. 1999;30:141-151.
3. Alasalvar C, Grigor JM, Zhang D et al
Comparison of volatiles, phenolics, sugars, antioxidant vitamins, and sensory quality of different colored carrot varietiesJ Agric Food Chem. 2001;49:1410-1416.
4. Mayne ST. 
Antioxidant nutrients and chronic disease: use of biomarkers of exposure and oxidative stress status in epidemiologic researchJ Nutr. 2003;133 Suppl 3:933S-940S.
5. 
Lutein and zeaxanthin. Monograph. Altern Med Rev. 2005;10:128-135.

Poivron : 

1. Gonzaez de ME, Quintanar-Hernandez A, Loarca-Pina G. Antimutagenic activity of carotenoids in green peppers against some nitroarenesMutat Res 1998 August 7;416(1-2):11-9.
2. Simonne AH, Simonne EH, et alAscorbic acid and provitamin A contents in unusually colored bell peppers (Capsicum annuum L.). Journal of food composition and analysis 1997;10:299-311.
3. Martinez S, Lopez M, et al
The effects of ripening stage and processing systems on vitamin C content in sweet peppers (Capsicum annuum L.)Int J Food Sci Nutr 2005 February;56(1):45-51.

4. Marin A, Ferreres F, et alCharacterization and quantitation of antioxidant constituents of sweet pepper (Capsicum annuum L.)J Agric Food Chem 2004 June 16;52(12):3861-9.
5. Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. 
Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular diseaseCurr Atheroscler Rep 2003 November;5(6):492-9.
6. Lampe JW. 
Health effects of vegetables and fruit: assessing mechanisms of action in human experimental studiesAm J Clin Nutr 1999 September;70(3 Suppl):475S-90S.
7. Willcox JK, Ash SL, Catignani GL. 
Antioxidants and prevention of chronic diseaseCrit Rev Food Sci Nutr2004;44(4):275-95.
8. Halvorsen BL, Carlsen MH, et alContent of redox-active compounds (ie, antioxidants) in foods consumed in the United States. Am J Clin Nutr 2006;84:95-135.
9. Stahl W, Sies H. 
Bioactivity and protective effects of natural carotenoidsBiochim Biophys Acta 2005 May 30;1740(2):101-7.
10. Larsen E, Christensen LP. 
Simple saponification method for the quantitative determination of carotenoids in green vegetablesJ Agric Food Chem 2005 August 24;53(17):6598-602.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *