4 raisons de ne pas consommer les noyaux d'avocat
Partager l'article :
  • 35
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Le noyau d’avocat… magique ou délétère !? 

Les bienfaits de la chair d’avocat sur notre santé sont admis et avérés. Depuis peu, certains vantent aussi les vertus des noyaux d’avocats, et expliquent comment le préparer pour le consommer en tant que complément alimentaire, à saupoudrer dans notre nourriture…  

Une vidéo virale (cf. sources article ci-dessous) vue environ 25 millions de fois sur Facebook a provoqué cette mode alimentaire. L’auteure est adepte d’une approche holistique de l’alimentation. Elle affirme que le noyau serait la partie plus riche en éléments nutritifs du fruit. Pour le consommer, il faudrait le sécher, le réduire en poudre et le mélanger à sa nourriture pour compléter et ajouter un « boost » d’antioxydants et de fibres à son alimentation…

J’ai tellement lu d’informations positives et enthousiastes sur ce sujet que j’ai failli y croire…

Mais le « doute » s’est mis parallèlement en route ! Ma circonspection et ma curiosité ont fait le reste. Alors… je m’étais dit que passé cet espèce de buzz sur les réseaux sociaux, je chercherai des réponses fiables et des infos sourcées sur ce sujet, si elles n’étaient toujours pas sorties. Voilà qui est fait et voici des réponses sourcées… comme d’habitude sur Bouchées Doubles ! 😉

 

Alors… le noyau magique ! Le super noyau ! Vrai ou faux ?

 

1) Le glucoside cyanogène… vous connaissez ?

Les noyaux d’avocats renferment du glycoside cyanogène, une toxine naturelle. Le glycoside cyanogène permet à l’avocat de se protéger des maladies, insectes et parasites. Lorsqu’on absorbe cette toxine, elle se transforme en… acide cyanhydrique… un puissant toxique ! La dose létale (mortelle) de cyanure est de 0,5 à 3,0 mg / kg de poids corporel. Difficile de connaitre la quantité exacte de glycoside cyanogène présente dans chaque noyau d’avocat mais, même en faibles quantités la California Avocado Commission (commission des avocats de Californie) ne recommande pas de consommer le noyau.

Or, on peut se dire que c’est la dose qui fait le poison mais lorsque la sécurité sanitaire du consommateur passe au yeux d’une commission, avant les bénéfices et les profits financiers potentiels… c’est rare ! C’est donc que le danger est sans doute avéré !

2) Extraits contre noyaux

8 études existantes (seulement) sur le sujet pointent les avantages potentiels d’extraits de noyaux d’avocats non matures (donc, avant la pleine maturité à laquelle nous les consommons alimentairement). Elles ont déterminé que l’extrait avait un pouvoir antioxydant et… c’est tout ! A ce jour…il n’y a toujours pas d’études (à ma connaissance) portant sur le noyau d’avocat mature, séché, pulvérisé et ajouté en complément alimentaire.

3) Consommateur = rat de laboratoire ?

Les résultats de ces recherches sur les extraits de noyaux d’avocats immatures sont des tests effectués en laboratoire et la consommation de noyau n’a pas encore été testée sur les animaux et encore moins chez les humains. Tous les experts et les scientifiques concluent que des recherches supplémentaires devront être faites afin de pouvoir déterminer s’il est dangereux ou bénéfique d’en manger.

Pensez-y avant de jouer au « rat de laboratoire ».

4) Valeur nutritive ?

Selon plusieurs articles sur le Web, le noyau d’avocat serait plus riche en :

  • fibres…
  • antioxydants…
  • vitamines…
  • minéraux…
  • poudre de perlinpimpin ?
  • proportions de nutriments bénéfiques que la pulpe elle-même …

À ma connaissance, aucune des bases de données sur les aliments et permettant de faire des comparaisons, ne possède d’analyse complète des nutriments contenus dans un noyau d’avocat.

Probablement parce que personne à ce jour n’avait pensé à en manger ! 🙂 Les informations nutritionnelles sur le noyau ont sans doute donc été extrapolées des données disponibles sur la chair d’avocat. Si c’est le cas, moi, j’appelle ça un joli raccourci intellectuel ! C’est dangereux ! 

Le nutritionniste Bernard Lavallée, tranche le débat et témoigne :

– « Ça m’a fait beaucoup rire quand j’ai vu la vidéo sur « comment consommer un noyau d’avocat », explique-t-il. Je voudrais tout de suite dire que je déconseille à quiconque de le faire ! La raison principale, c’est que le profil nutritionnel du noyau d’avocat n’a jamais été dressé. On a certes fait des analyses sur la teneur des extraits de noyau d’avocat, mais pas du noyau d’avocat entier et aucune analyse sérieuse sur sa toxicité n’a été établie. Et pour cause : ce n’est pas quelque chose de « naturel » de manger un noyau d’avocat. Jamais aucune culture, aucun peuple, n’a intégré dans son régime alimentaire la consommation du noyau d’avocat ». Extrait du blog (canadien) : Fraîchement pressé.

 

Ma conclusion :

Si ce genre de faux-débat existe, c’est qu’à l’heure des réseaux sociaux tout va très vite et parfois… trop vite ! Il suffit qu’une vidéo soit originale, choquante, drôle ou porteuse d’un fait nouveau, on clique alors en masse, on partage l’info et on alimente le buzz qui la rend virale.

Oublier de vérifier la véracité des propos qui sont avancés revient à en oublier l’essentiel principe de précaution. Ceux qui vantent les vertus antioxydantes du noyau d’avocat avancent un fait qui n’est pas avéré et donc potentiellement dangereux. Ils oublient surtout que tous les fruits et tous les légumes ont une des vertus antioxydantes ! Donc, pourquoi essayer de consommer le noyau d’avocat ?

J’applique donc le principe de la précaution en vous invitant à ne pas tenter la consommation du noyau d’avocat tant que des études scientifiques et nutrionnelles plus poussées n’aient été produites. 

Vous désirez absolument faire quelque chose avec votre noyau d’avocat ?

Pour votre sécurité, servez-vous en pour jardiner et faire pousser un avocatier chez vous. Voici comment faire selon Le jardinier Malin.

Pour en savoir davantage sur les avocats, je vous invite à lire cet article : Consommation d’avocats : les risques et les dangers

Quelques recettes alcalines d’avocat :

Avocat pamplemousse façon créole

Cuisine acido-basique : Parmentier d’avocat, olives et sésame.

Tartare d’aliments alcalins

Bon app ! MiaM ! 😉

 

On en cause ? !

Et vous ? Consommez-vous les noyaux d’avocats ?  Cet article vous est-il utile ?

Laissez-moi votre avis dans la zone de commentaires ci-dessous… merci d’avance ! 🙂

 

Références :

La vidéo virale qui a tout déclenché : How to Eat an Avocado Seed

Agence canadienne d’inspection des alimentsToxines naturelles dans les fruits et les légumes frais.

California Avocado Commission.

Santé CanadaSalubrité des aliments.

Zebbiche Y et al. Determination of cyanide in bitter almonds and apricot kernels using headspace chromatography with a flame ionization detector (HS-GS-FID).

Padilla-Camberos et al 2013. Acute toxicity and genotoxic activity of avocado seed extract.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • 35
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  •  

5 thoughts on “4 raisons de ne pas consommer de noyaux d’avocats”

  1. Pour moi l’argument majeur réside dans le fait qu’aucune culture depuis des millénaires n’a adopté la consommation de noyaux d’avocats. Et pourtant, dans certaines cultures et je pense particulièrement aux cultures chinoises et indiennes on peut dire qu’on a expérimenté avec les plantes, racines, matières fécales, urine, corne de rhinocéros, etc… Si le noyau d’avocat avait des vertus bénéfiques…cela se saurait…!

  2. Merci pour l’info!
    Heureusement je ne savais pas que le noyau d’avocat pouvait se manger ……
    Au cours mes recherches d’infos sur le web j’avais trouvé la consommation du noyau d’abricot dans une région où les habitants ne font pas (ou très peu) de cancer ( semble-t-il!) ! Mais ces noyaux, eux aussi contiennent un élément toxique voir mortel au delà d’une certaine dose …. que personne ne connait !!
    Alors ne jouons pas avec notre vie et attendons que des études sérieuses soient faites sur ce sujet ! 😉

  3. Merci pour cet article génial et enrichi. J’avais déjà commencé à faire secher des noyaux d’avocats pour les râper dans mes salades. Hé bien ils vont prendre le chemin de la poubelle.
    On se fait vite avoir ….
    La prochaine fois je serai plus vigilante sur ce genre d’information originale et convaincante.
    Encore merci pour tout ce travail de recherche que vous nous faites partager.☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *