Cliquez ici pour découvrir tous les fruits et légumes de saison pour la mois d'octobre

Ami(e)s mammifères omnivores acido-basiquophiles bonjour ! 🙂

BIENVENUE SUR LA PAGE EXCLUSIVE DES

ABONNÉ(E)S ! 🙂

LES PUBLICATIONS DE CETTE PAGE SONT POUR VOUS,

RIEN QUE POUR VOUS ! 

En exclusivité et souvent en avant première  ! 😉

🙂

Toutes les photos et textes des recettes sont la propriété de Bouchees-doubles.com.

Sommaire : 

  • Mes macros et micro-formations
  • 33 idées recettes alcalines d’automne-hiver
  • Alimentation alcaline : 10 articles pour mieux comprendre
  • Alimentation alcaline : la base ! 
  • Cuisinez avec moi pas à pas avec mes vidéos de recettes ! 
  • Je vous dévoile mes livres
  • 12 recettes alcalines gourmandes et carnées
  • Les minéraux indispensables à la vie
  • Pourquoi manger plus d’aliments alcalinisants que d’aliments acidifiants ?
  • Les abonné(e)s ont la parole

Mes macros et micro-formations : 

À la demande d’un bon nombre d’entre vous, je viens de créer ma première micro-formation :

« Tout savoir sur l’indice PRAL »

« Mieux digérer et assimiler : les combinaisons alimentaires et les épices bénéfiques »

Pourquoi des micro-formations ?

Car tout le monde n’a pas ou le budget ou le temps nécessaire dans une vie active, pour suivre une macroformation plus complète comme :

« L’alimentation alcaline facile ! » ou « L’équilibre acido-basique facile ! « .

J’ai donc décidé de développer des micro-formations thématiques.

Ce sont des vidéos indépendantes de 13 à 30 mn sur un sujet précis avec des documents essentiels à télécharger en complément. 

Cela vous laisse le choix de cibler une formation en fonction de vos besoins sans être contraint de choisir un gros « package ».


33 idées de recettes alcalines d’automne – hiver

Voici votre dossier exclusif abonné(e)s spécial saison froide  ! Avec 33 idées de recettes alcalines d’hiver pour cuisiner les légumes de saison froide qui vous attendent sur l’étalage, préserver et bénéficier de tous leurs atouts nutritionnels et santé. À quelques exceptions prêtes (et sauf erreur de ma part en constituant ce dossier), elles sont toutes réalisées avec des légumes locaux et de saison. Moins de roulage, moins d’empreinte carbone donc plus de fraîcheur, de nutriments et d’atouts santé !  Bénéfiques pour nous et pour la planète ! 😀

33 idées recettes alcalines : 

• d’entrées,

• soupes,

• plats chauds,

• tartes salées (avec et sans gluten),

• et desserts,

pour cuisiner de façon simple et alcaline ce week-end et toute la semaine prochaine avec même de quoi en emporter si besoin au boulot (pour éviter la restauration aux propositions culinaires souvent acidifiantes) ! 🙂 

Suggestion de méthode : faites un tir groupé ! Évitez le coup par coup ! 

Quitte à vous mettre en cuisine, envoyez du pâté et prenez de l’avance sur la préparation des repas de la semaine !

Repérez les recettes qui nécessitent  le même ingrédient (comme du quinoa par exemple) et faites-en en quantité suffisante pour plusieurs recettes d’affilée dont il est un des ingrédients. Ainsi vous gagnerez du temps. Autre exemple  : si c’est un légume qui revient dans 3 recettes qui vous intéressent, préparez-le dans la quantité correspondant à ces 3 recettes, etc.

Paré(e)s !? Alors, allez-y ! C’est partiiiiiii ! 😀

Mes salades d’hiver alcalinisantes et très alcalinisantes : 

Les crudités en entrée en hiver, c’est primordial pour votre bon fonctionnement métabolique et le renfort vos défenses immunitaires. En effet, les cuissons ont tendance à faire baisser le taux de nutriments essentiels que contiennent les aliments don notamment les vitamines, antioxydants et les enzymes sensibles aux températures de cuisson. Consommer des crudités toute l’année, c’est cultiver et alcaliniser votre santé » ! 

Salade alcaline « Super vitamines »

Salade aux 7 légumes d’hiver

Ma salade jamais malade un délice au 10 légumes et fruits

Salade complète express en 7 mn

Salade composée d’automne en un tour de main

Méli-mélo alcalin de haricots et légumes

Salade rose ou pink salade

Coleslaw « customisé »

Ciboule alcaline de betterave et poivron aux épices et jus d’agrume

Salade au 9 légumes et fruits sauce aux agrumes

Recette alcaline : ma salade santé pour le foie

Soupes :

Hormis l’aspect gustatif… l’avantage des soupes, potages, veloutés, etc. C’est qu’on conserve le bouillon de cuisson qui, pour peu qu’on la soigne, conserve pas mal de nutriments essentiels dont les minéraux alcalins.

Cuisson douce : velouté alcalin de légumes et légumineuses

Velouté acido-basique et épicé de courge au lait de coco

Velouté d’épinards, champignons, coco : une bombe d’atouts santé

Soupe hyper antioxydante maison en 8 mn

Velouté de légumes « trompe papilles »

Cuisine alcaline : potage rustique au curcuma

Potage alcalin surprenant de 8 légumes et brocoli

Velouté de légumes alcalin et sans crème

Mes tartes salées : 

Elles sont équilibrées acido-basiquement. Je vous propose jusqu’à 3 recettes de pâte sans gluten, sans lactose et aussi jusqu’à 2 types de cuissons : rapide et lente.

Recette sans gluten ni lactose : tarte alcaline aux épinards

Tarte croquante et fondante aux 3 légumes

Tarte alcaline de légumes sans gluten ni lactose

Mes plats chauds alcalinisants :

Les cuissons douces et lentes au four à basse température ou rapides et courtes (type Wok) préserveront les atouts nutritionnels et santé des recettes gourmandes aux proportions équilibrées acido-basiquement.

Cuisson à basse température : mijoté de légumes au chorizo

Mitonné de 8 légumes à la mozzarella

Recette alcaline : courge à la créole

Courges, champignons, quinoa, pois cassés, lardons

Cataplana de légumes et viande aux herbes (faisable sans cataplana)

Quinotto alcalin aux légumes de saison

Cuisine alcaline : tajine de courge, carotte et haricots rouges 

Purée épicée de patates douces et pommes de terre à l’ail

Quinoa au pesto de feuilles de blettes et cardes aux 4 épices

Desserts équilibrés acido-basiquement avec légumes d’automne : 

Dessert alcalin : Halva à la carotte

Alimentation alcalinisante  :

10 articles pour mieux comprendre !

Top ! Cette alimentation alcaline ! Elle répond à tous nos besoins de l’infiniment grand à l’infiniment petit ! Qu’il s’agisse de nos besoins cellulaires ou planétaires. 

Quels sont-ils ?

Eh bien si on y regarde de plus prêt… quasiment les mêmes ! Je m’explique…

  • Manger davantage de fruits et légumes locaux et si possible bio, pour diminuer les toxines et avoir plus de nutriments, ça diminue aussi leur routage et leur empreinte carbone.
  • Manger moins de produits issus d’animaux, ou de produits céréaliers, laitiers et leurs dérivés.
  • Éviter les produits trop raffinés, sucrés, salés et industriels.
  • Leur consommation est souvent excessive, acidifiante et pro-inflammatoire.
  • Continuer d’en consommer, mais différemment, dans des proportions adéquates pour notre santé et celle de notre planète.
  • Manger de tout, dans des proportions adaptées sans risques de carences ou d’excès.

En plus de tous ces atouts globaux, si l’on revient à ne parler que de notre métabolisme, manger alcalin, c’est aussi :

Introduire des bonnes graisses alimentaires (antioxydantes) pour un taux de bon cholestérol (LDL)adapté.

Avoir du cuit et du cru (pour une meilleure assimilation des nutriments) à chaque repas pour ménager un confort digestif (grâce au cuit) tout en privilégiant un bon apport en vitamines (antioxydants) et enzymes alimentaires.

C’est aussi apprendre à soigner ses cuissons pour respecter l’aliment et ses atouts nutritionnels lorsqu’on le fait cuire.

Car les vitamines, les enzymes et les minéraux sont sensibles à la cuisson au point de… disparaître. 😮

Et… pour soigner ces cuissons, on apprend à les faire douces et lentes donc moins énergivores. On utilise des ustensiles de cuissons dont les matières sont naturelles et moins polluantes pour nous et notre environnement (donc des pratiques bénéfiques pour la planète… et c’est reparti ! ).

Bref ! Il existe un maillage perceptible entre les effets à l’échelle macro (planète) et micro (nous).

Mais, pour percevoir tout cela, il faut « accroître sa hauteur de vue », ne pas penser qu’aux recettes (même si le ventre à ses raisons que la raison n’a pas) mais aussi, à comprendre. 😉

Alors, je me suis dit… comment puis-je aider mon audience à mieux percevoir à quel point leur envie d’alcaliniser leur alimentation est globalement saine et éthique ?

J’ai pensé à vous proposer ce dossier.

Il parle de vous, de nous, des actions de l’alimentation alcalinisante sur notre santé, notre environnement.

Les articles sont classés pour une progression de lecture logique du micro (nos cellules) vers la macro (notre monde).

Mais à toute fin utile, je dois vous prévenir : ces articles sont plus simples à comprendre lorsque qu’on connaît les principes de base d’une alimentation alcalinisante. Si ce n’est pas le cas, un petit tour sur la page « Pour débuter » et Hop ! Ce sera fait ! 🙂

J’espère que ça vous plaira !

Alimentation et santé : les besoins essentiels de nos cellules

Équilibre acido-basique : nos systèmes de régulation et d’élimination des acides

Potassium contre hypertension… les bienfaits sont prouvés !

Clés de longévité : alimentation alcaline et antioxydants

Alimentation : moins de viande, plus de santé ?

Alimentation : manger cru ou cuit pour la santé ?

Cancer, thérapie acido-basique et alternatives médicales.

Les selles indiquent notre état de santé. Comprendre, prévenir, optimiser.

Nouvelle tendance alimentaire planétaire : « manger utile »

Les alimentations bénéfiques pour notre santé sont bénéfiques pour notre planète !


Alimentation alcaline : la base !

Bienvenue sur votre page abonné(e)s pour découvrir ma dernière vidéo en avant-première et profiter de tous les autres dossiers exclusifs abonné(e)s disponibles sur cette page ! 

Si ma chaîne YouTube vous plaît, n’hésitez pas à vous y abonner, ça me fera plaisir ! Merci d’avance  ! 🙂

Cuisinez pas-à-pas avec moi en suivant mes vidéos de recettes ! 😀

1) Petit déjeuner…

 

2) Repas alcalin complet et équilibré acido-basiquement…

 

3) Le chaud…



Je vous dévoile mes livres !

Avant de poursuivre votre dégustation des dossiers exclusifs abonné(e)s disponibles sur cette page… juste un mot sur mes livres… 

• Mes livres papiers illustrés en couleur que vous pouvez offrir ou vous offrir pour bien démarrer l’année 2021 et gagner du temps dans votre transition vers un quotidien plus alcalin ! Les bonnes résolutions n’attendent pas demain ! 😉

Pour tout savoir sur mes livres :

formats, nombre de pages, prix, contenus, délais de livraison, distributeurs (BOD, CULTURA, FNAC, AMAZON),  je vous invite à vous rendre sur la page « Mes livres »

Pour découvrir la mise en page de mes livres, je vous les ouvre dans cette vidéo : 

Bonne découverte !

Voilà ! J’espère que tout cela pourra vous être utile ou vous fera plaisir en ce début d’année ! 🙂


12 Recettes alcalines gourmandes et carnées

L’alimentation alcaline consiste à réduire les proportions de produits carnés, céréaliers, laitiers, salés, sucrés et tout préparés. Leur proportion ne représente plus qu’1/3 de l’alimentation globale. 

Mais on n’élimine pas pour autant ses aliments carnés, comme le feraient par exemple, des personnes végétaliennes ou véganes. Baisser la quantité de ses produits acidifiants (après digestion et assimilation) pour le métabolisme se fait progressivement, au profit d’aliments plus alcalinisants et antioxydants que sont les végétaux et dont la proportion atteint les 2/3 de la totalité de notre alimentation quotidienne. 

Les produits carnés restent présents, car sources de protéines (utiles et nécessaires, entre autre, pour le système immunitaire et hormonal) et de minéraux acidifiants eux-mêmes indispensables à la bonne assimilation des minéraux alcalinisants dans l’organisme. Il n’y a donc pas d’absence de poissons, œufs ou viandes, mais une vraie régulation en fonction de nos réels besoins nutritionnels et de ce fait, aucun risque de carences en vitamines B12, K2, en iode ou en fer en alimentation alcaline. Elle est de surcroît nativement hypoallergénique, car quasi sans gluten et sans lactose. 

Donc, si toutefois vous avez amalgamé l’alimentation alcaline et l’alimentation végétarienne ou flexitarienne (végétalisme flexible), vous êtes allé(e) trop vite  !

Car d’une part, même un(e) végan(e) ou végétarien(ne) peut s’acidifier, et d’autre part, la carence en B12 et K2 (vitamines du monde animal quasi absentes du monde végétal) ne peut-être freinée que par le recours aux vitamines de synthèse (moins bio-disponibles, moins en synergie et plus coûteuses) sinon, les pépins menacent environ 3 ans (variable selon les personnes et leur sexe) après l’arrêt de protéines animales et font des dégâts souvent irréversibles pour l’organisme (dérèglement du taux d’hormones thyroïdiens, baisse drastique d’immunité, perte de libido, perte de plaisir à faire des choses, fonte musculaire…). 

Les produits animaux sont donc nécessaires, mais dans des proportions raisonnées pour votre santé et celle de notre planète. 

Voici mes 12 recettes carnées de saison.

Elles sont roboratives et je l’espère, vous plairont par ce temps hivernal aux températures très marquées : 

Si ces recettes ne vous plaisent ou ne vous suffisent pas, je vous laisse découvrir les 33 autres idées recettes listées plus bas sur cette page. Ou encore tous les autres dossiers ! 😉


Équilibre acido-basique : découvrez les sels minéraux et oligoéléments indispensables à notre santé.
Équilibre acido-basique : les minéraux indispensables à la vie

Majeurs ou mineurs, pour notre équilibre acido-basique, les minéraux sont bénéfiques et primordiaux ! 

Ils composent 4 à 5 % de notre masse corporelle. Sans eux, pas d’équilibre acido-basique, pas de fonction enzymatique… pas de vie  ! Issus des roches, les minéraux sont des substances essentielles à notre corps. Dans la nature, ni les animaux, ni les végétaux ne peuvent synthétiser les minéraux. Il en existe une vingtaine.

Les minéraux sont indispensables pour maintenir et favoriser de nombreuses fonctions dans le corps (liste non exhaustive):

  • activité cardiaque,
  • fonctionnement musculaire,
  • situation sanguine,
  • équilibre hormonal,
  • qualité de la peau, des ongles et cheveux

Les sels minéraux entrent dans la constitution :

  • des os,
  • des dents,
  • des muscles,
  • des cellules nerveuses,
  • du sang.

Ils interviennent également dans les grandes fonctions physiologiques tel que :

  • l’équilibre acido-basique,
  • la conduction de l’influx nerveux,
  • la production d’énergie,
  • le métabolisme des nutriments,
  • la formation d’hormones,
  • la production d’anticorps.

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur les différences entre minéraux acidifiants et alcalinisants pour l’organisme, je vous invite à lire : 

Aliments acides, aliments alcalins… quelles sont leurs différences ?

Les 7 minéraux majeurs…

Ils portent bien leur nom car ils ont bien plus de 18 ans ! 😀 Ils ont des millénaires d’existence dans la nature ! Les minéraux majeurs sont appelés macro éléments et sont connus sous le nom de sels minéraux.  On les dit majeurs car leur présence est plus importante dans la nature et nos besoins biologiques en ces minéraux sont importants : 100 mg par jour et par personne.

Les minéraux majeurs (sels minéraux) sont :

  • le calcium,
  • le chlore,
  • le magnésium,
  • le phosphore,
  • le potassium,
  • le sodium,
  • le soufre.
Macroéléments Rôles et beinfaits (liste non exhaustive)
Calcium (alcalinisant) Construction et solidité des os, équilibre acido-basique, contraction musculaire, transmission de l’influx nerveux.
Chlore (acidifiant) Équilibre entre sodium et potassium, équilibre acido-basique, production de l’acide chlorhydrique, fonctionnement du foie.
Magnesium (alcalinisant) Croissance des os, équilibre acido-basique, transmissions nerveuses et neuromusculaires, antistress, stimulant de l’immunité, métabolisme des glucides et acides aminés.
Potassium (alcalinisant) Production d’énergie, équilibre acido-basique, régulation de la tension et du système nerveux, fonctionnement des reins.
Phosphore (acidifiant) Construction des os et des dents, équilibre acido-basique, métabolisme des nutriments, production d’énergie, contraction musculaire, réparation des tissus, transmission de l’influx nerveux.
Sodium (acidifiant) Hydratation de l’organisme, équilibre acido-basique, transmission de l’influx nerveux.
Souffre (acidifiant) Constituant des protéines, équilibre acido-basique, synthèse du collagène, détoxication hépatique. 

Les 14 minéraux mineurs…

Ils n’ont rien à voir avec le fait fait d’être enfant ou adolescent ! 🙂 Ils sont appelés micro-éléments et sont connus sous le nom d’oligo-éléments. On les dit mineur car nos besoins en ces minéraux sont moindres et leur présence dans la nature aussi. Ils ne sont souvent présents qu’à l’état de traces dans nos organismes mais sont néanmoins nécessaires à son bon fonctionnement.

Les 14 minéraux mineurs (oligo-éléments) sont :

  • le bore,
  • le chrome,
  • le cobalt,
  • le cuivre,
  • le fer,
  • le fluor,
  • le germanium,
  • l’iode,
  • le manganèse,
  • le nickel,
  • le sélénium,
  • le silicium,
  • le vanadium
  • le zinc

Ils ont une action enzymatique et participent à de nombreuses fonctions métaboliques (liste non exhaustive) :

  • l’assimilation des nutriments,
  • le renouvellement des tissus,
  • le fonctionnement immunitaire,
  • le fonctionnement hormonal ( ex : l’iode est un constituant essentiel des hormones thyroïdiennes).

Sauf cas particulier ou raison pathologique, une alimentation naturelle et variée constitue un apport suffisant en sels minéraux et oligo-éléments.

Oligoéléments Rôles et bienfaits
Bore Croissance osseuse et musculaire, production d’énergie.
Chrome Utilisation du glucose et métabolisme des nutriments.
Cobalt Constituant de la vitamine B 12, synthèse des globules rouges.
Cuivre Synthèse de l’hémoglobine, défense contre les radicaux libres, anti infectieux.
Fer Composantes de l’hémoglobine et de la myoglobine (dans les cellules musculaires), transporteur de l’oxygène, anti infectieux, synthèse de neurotransmetteurs.
Fluor Minéralisation des os et des dents.
Iode Synthèse des hormones thyroïdiennes, énergie, métabolisme.
Manganèse Minéralisation osseuse, antioxydants, utiles au système nerveux et enzymatique.
Nickel Cofacteur de l’insuline, régulation du sucre et des graisses, hypotenseur. 
Sélénium Utile au système immunitaire, production d’énergie, antioxydants.
Silicium Reminéralisaton des os, fixation des autres minéraux, fixation des autres minéraux, structuration du tissu conjonctif (peau, cheveux, ongles).
Vanadium Régulateur enzymatique, augmente la sensibilité à l’insuline.
Zinc Anti infectieux, antioxydant, cofacteur d’enzymes, Synthèse du collagène.

Les sources de minéraux dans une alimentation naturelle et variée sont :

  • les légumes verts,
  • les fruits (frais et sachez),
  • les fruits secs à coque et oléagineux,
  • les céréales complètes,
  • le poisson,
  • la viande,
  • les oeufs,
  • les produits laitiers.

Certains minéraux sont toxiques…

Ces minéraux ne devraient même pas se trouver dans l’organisme !Pourtant des sources de pollution alimentaires nous amènent à en absorber !

  • arsenic,
  • plomb,
  • cadmium,
  • mercure.

Le mercure est présent dans certains poissons et aussi dans le rizRiz qui lui-même est connu pour contenir de l’arsenic en quantité suffisante pour que des recommandations sanitaires au Danemark et en Belgique en déconseillent sa consommation régulière ainsi que des produits à base de riz pour enfants et nourrissons.  

Le riz absorbe l’arsenic contenu dans les sols et l’eau pollués.La teneur en arsenic du riz varie selon les espèces et les provenances. Rincez-le soigneusement avant chaque cuisson ! Gare aux sushis qui, bien qu’acidifiants, peuvent sembler apparemment sains ! ! !

Les causes potentielles de carences en minéraux :

Causes exogènes : le raffinage des céréales (farines blanches, riz blanc, etc…), les modes de culture et de production des aliments (appauvrissement des sols dans la culture intensive ou aliments trop transformés et appauvris par des procédés industriels) peuvent empêcher certains aliments d’être une source suffisante d’apport en minéraux mineurs et majeurs, mais aussi en vitamines et en phytonutriments protecteurs.

Causes endogènes : certaines situations de stress, de maladie, l’avancée en âge, la grossesse ou la prise de certains médicaments peuvent modifier la capacité de notre organisme à bien assimiler et utiliser les minéraux.

Conclusion :

Sans minéraux, l’équilibre acide basique et la vie sont impossibles ! En consommant chaque jour des aliments variés et les moins transformés possible, l’apport en minéraux sera propre à optimiser votre santé et votre vitalité.

Privilégier une alimentation naturelle et alcalinisante, la moins transformée possible, issue de filières biologiques chaque fois que cela est possible, revient à augmenter la teneur en nutriments de ce que nous absorbons, d’autant plus si cette alimentation est équilibrée en apport entre aliment acidifiant et alcalinisants ! 😉

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur le magnésium, le calcium ou le potassium, je vous propose de lire ces articles : 

Potassium contre hypertension… les bienfaits sont prouvés !

Calcium végétal : le plus bénéfique pour notre santé !

Quel magnésium pour notre santé ?


Mes 10 recettes alcalines de quinoa entrées, plats et dessert.

Cette pseudo-céréale est la seule qui soit alcalinisante (légèrement) et pleine d’atouts pour notre santé. Elle contribue à l’apport en minéraux utiles pour soutenir notre équilibre acido-basique.

Voici la liste (non exhaustive) des qualités nutritionnelles et des atouts santé du quinoa : 

  • Le quinoa, un antioxydant source de fibres, de vitamines et de minéraux.
  • Le quinoa, idéal pour prévenir des maladies cardiovasculaires et le diabète.
  • Le quinoa, une source de protéines sans gluten.
  • Les nutriments importants contenus dans le quinoa : manganèse, fer, cuivre, phosphore, magnésium, zinc, vitamine B2, E.
  • Le quinoa, riche en fer et excellent contre l’anémie.
  • Le quinoa, un grain riche en huile avec un bon taux de vitamine E.

Avant la cuisson du quinoa : bien le laver pour enlever toute trace et goût de saponines (amertume).

Mes 10 recettes alcalines de quinoa : 

Plats chauds : 

Courge bleue de Hongrie, farcie au quinoa et gratinée au four (utilisation d’autres courges possible)

Quinotto alcalin aux oignons, poireaux et épinards

Quinotto alcalin aux légumes de saison

Recette acido-basique : courges, champignons, quinoa et pois cassés.

Équilibre acido-basique : quinoa au haricots rouges simple et facile

Quinoa au pesto de feuilles de blettes et cardes aux 4 épices.

Pilaf de quinoa au pesto et velouté d’orties

Crudités, entrées : 

Cuisine acido-basique : crudités au quinoa

Recette alcaline : légumes et quinoa, sauce andalouse

Dessert : 

Gâteau Quinoa coco vanille aux 7 fruits : 1er prix défi cuisine alcaline !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne cuisine alcaline et bon app ! MiaM ! 🙂


Alimentation alcaline : pourquoi manger plus d’aliments alcalinisants que d’aliments acidifiants ?

Une question qui peut sembler naïve et à laquelle répond Euriel Bourreau, naturopathe à Cholet. L’occasion de revenir des bases  simples et de se souvenir ou de découvrir (suivant où vous en êtes dans vos connaissances) que l’alimentation n’est pas le seul facteur d’acidification). Loins s’en faut ! 😉

Pour aller plus loin…

Voici une vidéo qui donne une idée de l’action du stress sur l’organisme et le magnésium qu’il contient ainsi que des clés pour apprendre à respirer mieux, vaincre le stress et les émotions négatives. 


Les abonné(e)s ont la parole….

Quelques uns de vos témoignages… je vous laisse découvrir ! 🙂

Je n’ai pas pu les mettre tous et je vous pris de bien vouloir me pardonner si le vôtre n’est pas dans cette sélection. Merci encore ! 😉

78 thoughts on “Page abonnés”

  1. Bonjour Hervé. Je suis inconstante dans ma démarche. Je renoue avec bouchées doubles. J’apprécie particulièrement la nouvelle présentation et je viens de visualiser une petite vidéo à la fin de laquelle tu nous invites à te contacter pour découvrir les exercices à faire pour respirer en profondeur et réduire le stress qui nous acidifie. Je pense que tu l’as déjà mis en ligne mais je n’ ai pas trouvé. Peux tu m’indiquer comment y accéder. Je me bourre de magnésium mais mon niveau de stress reste extremement élevé au point d’en tomber malade. Je te remercie pour ton aide. Monique Paulin

    1. Bonjour Monique,
      Merci pour votre message et votre retour ! 😀
      Oui le stress est très acidifiant ! Voici le lien pour les exercices : Relaxation et respiration complète
      Pour le magnésium, attention au type de magnésium choisi. Certaines formes sont moins biodisponibles donc moins assimilables que d’autres. Pour tout savoir sur les formes de magnesium assimilables à privilégier, voici le lien : Quel type de magnésium choisir pour notre santé
      J’espère que ça vous aidera ! 😉

  2. bonjour ,
    tout á fait en haut , concernant le silicium , il y a surement eu un bug de saisie ( je peux pas faire de copé collé pour mettre le texte ) alors á vous de retrouver et corriger la partie un peu dificile á lire .
    merci

  3. Bonjour Hervé
    Très intéressant ton article sur l’immunité, simple à mettre en pratique ….et peu coûteux !!
    J’ai rempli ton questionnaire à ce sujet mais j’ai eu tellement de problèmes pour répondre aux questions (tout disparaissait de l’écran et je mettais une « éternité » à le retrouver …..que finalement je ne sais pas si tu l’as reçu.
    Je te remercie pour toutes ces informations et pour ta persévérance à nous communiquer pleins de bonnes choses pour notre corps et notre esprit !
    Prends soin de toi et de tes proches
    A bientôt

  4. Bonsoir! Petite question technique: quelle diamètre de moule à tarte utilisez-vous pour le flan pâtissier coco? J’adore la noix de coco sous toutes ses formes et j’ai très envie de tester votre recette!
    Merci beaucoup pour toutes vos recettes: je suis très gourmande et j’essaye de juguler mon addiction au sucre: préparer des desserts moins sucrés pour toute la famille est un 1er pas pour moi ^^

    1. Bonjour Audrey,
      Merci pour cette question qui pourra guider d’autres usagers de Bouchées Doubles ! 🙂 Ravi que mes recettes vous plaisent.
      Le diamètre de moule que j’utilise est 30 ou 35 cm.
      Aaaah ! L’addiction au sucre ! Pour la résoudre il est bon de réduire progressivement la fréquence de consommation et de choisir des sucres à la charge glycémique moins élevée. La volonté et la motivation sont importantes dans cet effort. 😉 Bon courage et bon app ! MiaM ! 😀
      N’hésitez pas à partager votre retour d’expérience sur le blog.
      Au plaisir de vous lire…

  5. bonjour
    J’apprécie beaucoup votre site et votre style et plusieurs recettes ont été adoptées chez moi. Cela dit, je réalise aujourd’hui qu’enregistrer le texte des recettes sur l’ordi est impossible…Est-ce ma machine qui bugge , ou est-ce un choix de votre part? Merci pour votre réponse

  6. JE VAIS ME REGALER J’ADORE LE COCO MAIS TOUTE LES RECETTES DE CREME COCO QUE J’AI VUES ETAIENT AVEC DU LAIT CONCENTRE .ETANT INTOLERENTE AU LACTOSE JE NE PEU PLUS EN BOIRE
    MERCI POUR LES CONSEILS
    BONNE SEMAINE
    N?NICOLAU

  7. Bonjour Hervé. J’ai lu et relu, avec beaucoup d’intérêt, le document sur le curcuma. C’est une racine que j’utilise beaucoup puisque j’ai la chance d’en cultiver chez moi à la Martinique (ainsi que le gingembre) Je prépare moi même ma poudre de curcuma. Mais depuis quelque temps j’hésitais et je me disais que j’irai en chercher en magasin diététique car peut être mieux dosé que ma fabrication maison. J’apprécie donc particulièrement ce document qui remet les choses à leur juste place. Merci beaucoup pour ça. Je continuerai également à me préparer des petits jus de curcuma gingembre ou curcuma groseille.
    Cordialement
    Monique

  8. Bonjour Hervé. J’ai lu et relu, avec beaucoup d’intérêt, le document sur le curcuma. C’est une racine que j’utilise beaucoup puisque j’ai la chance d’en cultiver chez moi à la Martinique (ainsi que le gingembre) Je prépare moi même ma poudre de curcuma. Mais depuis quelque temps j’hésitais et je me disais que j’irai en chercher en magasin diététique car peut être mieux dosé que ma fabrication maison. J’apprécie donc particulièrement ce document qui remet les choses à leur juste place. Merci beaucoup pour ça. Je continuerai également à me préparer des petits jus de curcuma gingembre ou curcuma groseille.

  9. Bonjour Hervé, je ne vous avais encore jamais laissé un commentaire. Ehbé je prends le temps aujourd’hui!
    C’est toujours un plaisir que de recevoir vos émails et de lire tous vos précieux conseils. Merci pour votre investissement.
    Je suis enchantée que votre livre sorte bientôt. Moi j’avais choisi l’option papier, car adorant lire et tenir un livre les mains, pouvoir feuilleter, revenir en arrière. Puis surtout l’emmener avec soi partout….. je fais partie aussi de la vieille école lol.
    Mille mercis et longue vie à bouchées-doubles. Cordialement, Béatrice.

  10. Bonjour Hervé,
    Je sais que ce n’est pas encore pour tout de suite mais il me tarde de pouvoir feuilleter le livre version papier.
    J’ai un peu de mal à m’accrocher au numérique. J’essaie de rester attentive tout de même aux infos et mails très intéressants et éclairants.
    Bonne continuation
    Vanessa

    1. Bonjour Vanessa,
      Merci pour ton message ! Ça fait plaisir de lire que mon travail te plaise !
      Vu ce qui se dessine, les 2 versions sortirons conjointement papier + numérique.
      Tu auras donc le choix !
      Patience, ça approche !
      Au plaisir…
      Belle année à toi et à tes projets ! 🙂
      Hervé

  11. bonjour Hervé

    bravo pour tout ce que vous nous donnez! mais je fais partie des gens qui préfèrent le papier à l’écran! donc j’ai hâte d’avoir votre livre entre les mains

    pouvez vous me dire quand il sortira (approximativement) ; pardon si j’ai zappé l’info.

    très cordialement

    Sylvie

    1. Bonjour Sylvie,

      Merci pour votre commentaire ! Sympa ! 🙂 Non, malheureusement… j’explique pourquoi je n’ai pas de date ou délai à communiquer sur cette page dans les news sur le livre. En revanche, je vous préviendrai, ainsi que tous les abonné(e)s dès sa sortie. Vous pouvez compter sur moi. Promis ! 🙂
      Merci encore. À très bientôt.

  12. bonjour, dans la recette de Ma Giraumade, vous mettez 1 CS de moutarde. condiment de moutarde ou graines de moutarde ?
    merci par avance. cordialement

    1. Bonjour Lyliane, je mets 1 cuillère à soupe de moutarde, pas de graines. N’hésitez pas à partager votre expérience après l’avoir testée ! 🙂 Merci d’avance ! Au plaisir…

    2. Bonjour Lyliane, je mets 1 cuillère à soupe de moutarde, pas de graines. N’hésitez pas à partager votre expérience après l’avoir testée ! 🙂 Merci d’avance ! Au plaisir…

  13. Bonjour Hervé
    L’ extrait de votre livre me plaît beaucoup ! Il me tarde vraiment sa sortie . Je pense que l’on va aussi bien se régaler à le feuilleter, à le lire qu’à mettre vos recettes en pratique !!
    Pour infos : succulent le petit déjeuner « satiété et énergie » pour la journée ! (lentilles corail au lait de coco et fruits frais) .
    Je recommande !

  14. Merci Hervé pour ces infos et les desserts (4juillet)

    Je suis d accord avec les changements d alimentation et le fait que les desserts n étaient pas courant il y a encore 2 générations.

    J avoue qu apres un repas sain, pleins de salades, accompagné d un bon jus frais fait maison et d aliments alcalins, mon corps n’ a même pas envie de desserts. Il se sent bien, satisfait.
    On n à pas à se priver de dessert, c est ce que beaucoup ne comprennent pas, avec une bonne alimentation, saine, ce choix n est même pas là, c est une évidence. Et notre corps nous le communique.
    Bonne continuation
    Céline

    1. Merci Céline pour ce partage d’expérience ! Je partage quant à moi en partie votre point de vue. Mais les choses ne sont malheureusement pas toujours si évidentes en fonction du niveau d’addiction au sucre de chacun(e).

  15. Merci! Intéressant …on ne sait jamais quoi faire avec l’avocat sinon le manger tel quel! Aujourd’hui par exemple sur un lit de pousses de betteraves un avocat en tranches fines une demi mangue en tranches fines aussi et des crevettes! avec une sauce soja huile d’olive citron et coriandre et menthe! super frais et détox!
    Pascale

  16. Bonjour Hervé
    J’apprécie beaucoup le contenu de votre lettre ouverte . Votre message est d’une grande honnêteté. Nous sommes tous différents , ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre . L’important est d’écouter son corps afin de voir ce qui nous convient. Vos recettes sont très originales, variées et le tout délicieux ! Merci ! J’attends votre livre avec impatience…..
    À bientôt
    Claudine

  17. Bonjour Hervé je suis très contente de vos recettes et apprécie de l’ai faire
    Toutes la petite famille adorent la cuisine que vous envoyez
    À quant votre nouveau livre j’ai hâte de le recevoir

    Je vous souhaite un bon week end
    Madame deswarte regine

    1. Bonjour Régine,
      Avant tout, merci pour votre intérêt pour Bouchées Doubles et heureux de lire que toute votre famille apprécie la cuisine acido-basique !
      C’est génial et merci de partager cette expérience ici ! 🙂
      Quelles sont les générations présentes à tables si toutefois ce n’est pas indiscret ? Je fais le curieux.

      Concernant le livre… il est décidément très attendu et sa sortie va dépendre des informaticiens qui m’aident à mettre en place le système qui vous permettra de vous le procurer en ligne. Le contenu est prêt, relu, revu et corrigé… ne reste plus que la partie informatique à mettre en place pour que tout soit prêt.
      Du coup, je dirais… septembre… cela me semble réaliste. Patience ! Comptez sur moi pour vous prévenir ainsi que tou(te)s les abonné(e)s ! 😉

  18. Bonjour,
    C’est intéressant mais trop dense.

    30 vidéos et 24 semaines demandent beaucoup de temps disponible.
    Sans parler de la vie familiale, si nos activités diverses et prenantes nous prennent déjà beaucoup de temps, pourra t’on trouver une réelle disponibilité pour consacrer du temps à assimiler tout se savoir ?

    En ce qui me concerne , j’en doute.

    Votre démarche m’intéresse mais dans une formule plus condensée ou plus simplement par le choix de modules spécifiques.
    Est ce réaliste ?

    Bien cordialement

    Ci

    1. Merci d’avoir pris de votre temps pour votre commentaire éloquent et pertinant Ci.
      Heureux de voir que mon programme vous intéresse.^^
      C’est une question qui mériterait peut-être d’être posée à l’ensemble des abonné(e)s.
      Elle pourrait faire l’objet d’un petit sondage supplémentaire pour connaître l’opinion générale sur ce sujet.

      Il est toujours intéressant de répondre avec une forme de programme qui corresponde et puisse aider le plus grand nombre de personnes.

      Ce programme es sur 6 mois car pour une transition alimentaire alcaline durable voire pérenne, les études prouvent qu’il faut compter 6 mois pour changer d’habitudes alimentaires et en asseoir durablement de nouvelles.
      Tel qu’il est définit actuellement, les vidéos des modules se débloqueraient progressivement dans le temps.
      Une fois toutes les vidéos débloquées leur accès serait illimité dans le temps donc vous pourriez les consulter à votre guise même 1 ans plus tard, pour voir ou revoir (à votre rythme et en fonction de vos contraintes ou vos envies) certains points en vidéo.
      Dans ces conditions vous pourriez tout aussi bien ne cibler le visionnage des modules ou des vidéos qui vous intéressent.
      En revanche la pédagogie pas à pas (je regarde—>j’applique) est vraiment préférable et plus efficace pour avancer et mettre en place concrètement une transition alimentaire alcalinisante.
      Elle évite de regarder juste pour s’informer, prendre une info et au final… le risque de ne pas passer à l’action, de ne rien en faire.
      Cela arrive trop souvent et est source d’échec.
      Quoiqu’il en soit la formation est en cours de réalisation et je prends bonne note de votre réflexion.
      Encore merci pour votre commentaire.
      Au plaisir de vous lire…
      Hervé
      PS : A toutes fins utiles si vous n’êtes pas déjà au courant… La sortie de formation en vidéo ayant du retard, je suis en train de finaliser un livre sur les principes et les enjeux d’une alimentation alcalinisante + recettes. Seriez-vous intéressé(e) pour être prévenue lors de sa sortie ?

  19. C’est à peu de chose près mon petit dej de chaque matin mais je prends en plus unelle tranche de pain integrale ou une Wasa fibre. Pas trop mal,non?

    1. Bonjour, ce programme m’intéresse énormément….Oui j’aimerais être prévenue lors de la sortie du livre.

  20. Bonjour Hervé,

    Ce programme me semble très complet et m’intéresse vivement.
    Je viens de lire le commentaire de Corinne ci dessus et c’est ce qui m’a interpellé à la lecture, l’ordre du programme, en effet et
    tu as certainement une raison d’avoir insérer les explications sur l’alimentation acido-basique au niveau 4 perso, je trouve que cela arrive un peu tard.

    Et il nous faut arriver à la vidéo 14 pour avoir des recettes……
    Merci pour ton travail, critiquer c’est facile, mais il serait dommage que nous abandonnions faute de pratique…
    Il est vrai qu’il restera toujours ton blog pour pouvoir s’exercer en attendant les recettes.

    Re-merci pour ton travail

  21. Bonjour Hervé,
    Depuis une conférence cet été faite par un naturopathe, je recherchais des infos supplémentaires et peu de choses sur le net. J’ai découvert votre site dans ecolomag et cela a été une belle rencontre.
    Voici un programme très complet. Le petit bémol, c’est l’ordre des modules. J’attends des conseils sur l’alimentation acido-basique et il faut attendre le module 4. Je trouverai certainement aussi des idées pour mieux m’organiser avec les premiers modules mais pour moi c’est secondaire.
    Bonne continuations à vous

  22. Bonjour Hervé !
    J’ai hâte de découvrir ce programme pour bénéficier d’un régime anti-inflammatoire sans prise de tête et en faire profiter ma famille. Mais vous nous tenez en haleine depuis longtemps sans perspective…dur dur !

  23. Bonjour Hervé,
    Ce programme me semble complet et j’ai hâte de le mettre en pratique. Donc :
    1. Cela me convient tout à fait
    2. Oui sauf… le sujet de la semaine 16 ne doit-il pas être traité plus tôt ? comment cuisiner si on ne sait pas quels sont les aliments à cuisiner justement ?
    3. Tout m’intéresse
    4. Pour l’instant, je ne vois pas
    5. Parfait pour le rythme. Pas trop rapide ou trop de pression pour que l’on ait le temps d’assimiler et mettre en pratique…

  24. Bonjour Hervé,

    Décidé à prendre en main ma santé et celle de ma famille, ce programme me semble très pratique, simple et facile à mettre en place tout en respectant le rythme de vie de chacun.
    Merci de nous faire profiter de votre expérience pour mettre en place cette nouvelle alimentation.

  25. Bonjour Hervé,
    Pour ma part, retraitée, très organisée, vivant seule voici mes réponses:
    1 : à partir du module 4 oui.
    2 : non, je commencerais par le 5.
    3 : les modules 1, 2, 3 inutiles pour moi.
    4 : non, ce qui m’intéresse en nutrition acido-basique me semble traité.
    5 : oui, cela me conviendrait.

    Sera-t-il possible de ne s’inscrire qu’aux modules qui nous intéresse?
    Merci Hervé, bonne continuation.

  26. Bonjour Hervé,

    Pour moi le programme est parfait, je trouve la progression logique et le temps a y consacrer raisonnable si l’on veut vraiment essayer de changer ses habitudes.
    Merci beaucoup ! 🙂

    Belles fêtes de fin d’années

  27. Bonsoir Hervé.
    Changer d’alimentation est très difficile pour moi mais indispensable avec mon nouvelle état d’esprit. Votre programme me permet de mettre en place une alimentation nouvelle pour toute la famille. Continuez comme cela ça me convient pour une novice, merci !!

    1. Bonjour Magali,
      Merci pour votre commentaire ! 🙂 Ça fait chaud au coeur d’apprendre que Bouchées Doubles vous est utile pour une transition alimentaire en famille ! C’est encourageant ! A très vite ! Amicalement. Hervé

  28. Bonjour Hervé,
    Les modules 4 et 5 me paraissent essentiels, peut être le 6 également. Penser et agir pour un équilibre acido-basique contrôlé, n’est ni une mode ni un confort, c’est une nécessité pour la santé.
    Merci pour votre travail partagé.

    1. Merci Nadia pour ton intérêt et la précision de ton message ! Je partage bien évidemment ton avis sur la nécessité d’agir pour contribuer à un bon équilibre acido-basique ! 🙂 Je note ton avis au sujet des modules. A bientôt ! Amicalement. Hervé

  29. Bonjour Hervé. J’ai lu attentivement votre projet que je trouve très complet. Je n’aime pas cuisiner, je procrastine beaucoup et j’attends la mise en route de ce projet pour me motiver un peu. Merci beaucoup pour ça. A très bientôt vous lire
    Monique

    1. Bonjour Monique,
      Merci pour votre commentaire et votre intérêt manifeste pour mon programme, qui je l’espère, vous aidera entre autre à ne plus procrastiner. 🙂 A très vite. Amicalement. Hervé

  30. Bonjour Hervé,

    Complet : je pense que c’est vraiment le terme qui convient en plus d’être très intéressant : )
    Il va nous permettre dans un premier temps d’avoir des bases solides et je trouve également super que tu nous sensibilises sur le gaspillage alimentaire !! Pour moi, 24 semaines oh top ; )

  31. Bonjour,
    Je parlais d’un simple déjeuner et repas de midi qd on est pas chez soi
    Et un repas complet le soir à la maison
    Ou avec quoi compléter les lacunes d’un mauvais repas mal équilibré
    Merci Herve

    1. Bonjour, merci pour cette précision. Je comprends mieux ce que vous vouliez dire. C’est justement un des principes de l’alimentation alcaline : la compensation et la régulation.
      Si vous êtes en bonne santé et que vous mangez acide le matin ou le midi… vous pouvez compenser vos excès d’acides et vos lacunes en minéraux alcalins le ou les repas qui suivent dans la journée. Amicalement. Hervé.

  32. Bonjour Hervé
    Félicitations pour tout ce travail très complet.
    Personnellement, j’aimerais aussi cuisiner un seul plat et… ajouter ce qu’il y manque au cours de la journée .
    J’ai hâte de l’essayer
    Belle journée

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire! :-). Qu’entendez-vous par « ajouter ce qui manque au cours de la journée » ? Cela m’intéresse… si et seulement si vous avez le temps d’expliquer… 🙂 Merci d’avance !
      Belle journée à vous aussi.;-)

  33. Bonjour Hervé,
    Je n’ai pas participé à l’enquête car je suis en voyage depuis plusieurs mois, je rentre la semaine prochaine et je pourrai à ce moment là me mettre à jour, lire toutes vos communications et commencer de suivre vos recommandations.
    Cordialement

    1. Bonjour Frédérick,
      Merci à vous d’avoir pris le temps de me donner votre avis sur ce programme ! 🙂 Il semble donc vous convenir ? J’ai vraiment besoin de l’avis d’un maximum d’entre vous pour évaluer s’il est bien en adéquation avec vous, pour pouvoir l’adapter au mieux à vos besoins.

      Je préfère ne pas vous annoncer dès maintenant une date précise de sa disponibilité, car comme vous le savez, sa création bat son plein, avec tous les aléas que cela peut réserver. Je préfère donc pour l’instant avoir cette prudence car je ne voudrais surtout pas vous « donner de faux espoirs » en vous annonçant une date qui, en cas d’aléas, pourrait s’avérer fausse.

      Je travaille pour le rendre accessible en ligne le plus rapidement possible et vous pouvez compter sur moi pour faire au plus vite et aussi, pour tenir régulièrement informé l’ensemble des abonné(e)s de Bouchées Doubles sur l’avancées de mon programme et de sa date de sortie. A très vite… 🙂
      Hervé

  34. Bonjour,
    J’ai participé à l’enquête et j’ai lu attentivement votre livret. La démarche me plaît et rejoint celle que j’essaie de mettre en place dans ma vie. Sauf que…. Dans votre livret, vous faites des menus « traditionnels » : entrée, plat ET dessert ! Pitié !! Pensez-vous à nous, qui travaillons de 8h du matin à 8h du soir, sans pouvoir rentrer chez soi, ou vraiment en coup de vent, et qui n’avons pas le temps de préparer 36 plats, ni pour le présent ni pour la semaine ? Nous qui souhaitons profiter de notre dimanche pour faire autre chose que s’enfermer chez soi à cuisiner ? Alors pourquoi tant de plats ? Je n’ai pas de cuisinier personnel et, de toute façon, il y a longtemps je pense, que l’on ne mange plus comme cela dans les familles. Un plat suffit pour peu qu’il contiennent tout ce qu’il faut avec, à la limite, un petit dessert tel un fruit, un yaourt… Pas un gâteau qui aura pris 3 heures à faire.
    Alors, pour vos prochains conseils que j’attends avec impatience, pensez un peu à nous, les actifs comme on nous appelle !
    Merci d’avance

    1. Bonjour Sylviane,

      Tout d’abord je vous prie de bien vouloir excuser le délai de ma réponse Sylviane, mais je suis moi-même très occupé.
      Merci pour votre commentaire intéressant qui traduit bien l’intérêt que vous portez au contenu du blog et aussi, vos souhaits pour son évolution.
      J’essaie effectivement de penser à chacun et bien sûr sans laisser de côté qui que ce soit, y compris les actifs.;-) D’une part car j’en suis un moi-même (je travaille actuellement 50 heures par semaine) et d’autre part car mon but est, que la cuisine et l’alimentation alcaline soient accessibles au plus grand nombre. Si je prône le repas composé (entrée cru , plat cuit), c’est qu’il est nutritionnellement intéressant et participe à un apport varié, voire complet, en nutriments, optimise leur assimilation (si les combinaisons et les proportions alimentaires sont adéquates) et participe au bon équilibre de notre métabolisme.
      On ne peut pas égaler cela avec un plat, unique même varié et notamment : l’alliance du cru et du cuit dans un même bol alimentaire. Alors, j’en conviens, si l’on veut revenir à ce modèle « traditionnel » alimentaire (puisque il était la norme il y a encore 2 générations),faute de pouvoir changer la société et le rythme qu’elle nous impose, il faut envisager de se donner « les moyens de sa politique » si je puis dire. La chose la plus efficace sur laquelle on peut agir c’est… soi-même. Bon, je sais… ça fait un peu pavé dans la marre, dit comme ça ! 🙂 Mais c’est mon opinion… et j’ai bien conscience aussi, qu’en plus du manque de disponibilités dont certains souffrent comme vous, certains ont du mal à s’organiser pour tendre vers cet objectif : (re)prendre le temps de cuisiner sans pour autant y sacrifier tout son temps libre.
      C’est justement le challenge et l’un des volets sur lesquels porteront mes propositions : comment se dégager + de temps pour (re)passer en cuisine puis gagner du temps en cuisinant alcalin et malin.
      Sans y passer « tout le Dimanche » comme vous dites… et je puis vous assurer être en train de m’y coller très activement ! J’espère que vous m’en direz des nouvelles lorsque je les auraient formulées. Belle journée à vous Sylviane. Je vous promets donc de prendre aussi en compte les actifs. À très vite ! 😉
      Hervé
      PS : Compte tenu de vos contraintes, je me permets de vous suggérer d’alterner dès maintenant le cru et le cuit dans vos repas sur une journée pour ne faire qu’un plat unique par repas, plutôt qu’un repas composé à chaque fois. Mais peut-être avez-vous déjà opté pour cette pratique ?

    2. Bonjour Hervé,
      Toutes les rubriques que vous proposez m intéressent et sont utiles.
      J ai un reflux gastrique important et je ne veux pas prendre de médicaments style innexium…j ai donc décidé de changer mon alimentation, pensez vous que le regime acido basique stoppera le reflux gastrique dans l oesophage ?
      Merci
      Cordialement
      Beatrice joly

      1. Bonjour Béatrice,
        Je vous remercie pour votre commentaire ! 🙂 Vos propos m’encouragent ! 🙂 Ravi que cela vous plaise !
        Pour répondre à votre question sur votre reflux gastrique dans l’oesophage… honnêtement… il est difficile de vous dire oui ou non… dans le sens où ce serait malhonnête de vous répondre par l’affirmative ou la négative sans un diagnostique digne de se nom ! Les causes de reflux sont diverses, variées et nombreuses ! Elles peuvent être biologiques, physiologiques, « mécaniques »…
        En revanche, la chose dont je suis certain c’est que vous réaproprier les bonne proportions dans l’assiette entre aliments alcalins et acides tout en respectant des combinaisons alimentaires qui facilitent la digestion (comme je fais dans mes recettes) iront dans le bon sens pour votre système gastrique, le fonctionnement de votre appareil digestif et l’amélioration de votre état général.
        L’alimentation alcaline apporte beaucoup d’oxygène à votre métabolisme et le respect d’un bon équilibre acido-basique facilite le travail enzymatique intracellulaire. Donc toutes les fonctions vitales trouvent ou retrouvent leur efficacité. L’élimination des déchets et la régénération de l’organisme se fait plus facilement, plus rapidement, plus efficacement (pour ne parler que de cet aspect métabolique des qualités de l’approche alimentaire acido-basique et d’hygiène de vie alcalinisante ). Voilà… J’espère avoir su être clair dans mes propos et qu’ils puissent vous être utiles.
        Sincèrement et amicalement.
        Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.