Partager l'article :
  • 26
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  

Quand nos aliments deviennent un poison insidieux et nocif…

 

Lorsque les aliments ultra- transformés deviennent la base de notre alimentation et un danger pour la santé publique, de par leur pauvreté en fibres et micronutriments protecteurs, leur faible potentiel rassasiant et leur teneur élevée en sucres rapides, ils créent, entre autre, le lit de l’acidification, de l’obésité, du diabète de type 2 et des maladies chroniques de société. Dans le collimateur, les plats industriels préparés, mais aussi les snacks de tous poils, les barres de céréales, les pains, les céréales de petit déjeuner, etc… qui sont-ils ?

Comment les reconnaître pour mieux les éviter ?

Quelles solutions possibles pour les limiter ?

Voici un éclairage sourcé pour une meilleur prévention santé par une alimentation saine…

Temps de lecture estimé : 4 mn

Depuis les années 80

Nous soumettons massivement notre organisme à une nouvelle catégorie d’aliments, les aliments ultra-transformés, riches en ingrédients et additifs d’utilisation purement industrielle, en sel, sucre et gras, et possédant en outre dans la plupart des cas une matrice artificielle.

Une transition nutritionnelle dangereuse…

Le passage des aliments transformés aux aliments ultra-transformés ou celui des vrais aux faux aliments a été trop longtemps ignoré. Or, notre organisme n’est pas habitué à ces nouveaux aliments qu’il n’avait jamais rencontrés auparavant dans notre histoire.

Reconnaître un aliment ultra-transformé…

Un critère essentiel :

  • Ils contiennent une longue liste d’ingrédients et/ou d’additifs industriels (souvent supérieure à 4 ingrédients).
  • Vous ne pouvez acheter ces ingrédients en faisant vos courses.

Exemple : gluten vital, sucre inverti, sirop de glucose–fructose, isolats de protéines…

La matrice artificielle…

Nombreux aliments ultra-transformés sont une combinaison d’ingrédients qui composent une matrice artificielle qui n’a plus rien à voir avec l’aliment d’origine. Ils contiennent très peu de vrais aliments et donc sont pauvres en nutriments.

Les effets délétères d’une matrice artificielle…

En raison de l’ajout de sucres simples et de leur matrice artificielle et déstructurée, ils deviennent pour la plupart source de sucre rapide pour l’organisme et peuvent générer à plus long terme :

  • surpoids
  • obésité
  • stéatose hépatique non alcoolique
  • résistance à l’insuline
  • diabète non insulinodépendant (de type2).

Les emballages reconnaissables…

Les emballages de ces produits sont souvent très colorés et attractifs avec, pour les enfants, des personnages représentant leurs héros préférés.

Mentions nutritionnelles et allégations santé…

Ces produits ultra-transformés possèdent des mentions nutritionnelles du type : « enrichi en » « bon pour » « 0 % de matière grasse » « riche en »…

Ces mentions nutritionnelles laissent croire en un bénéfice santé, alors que ce n’est pas le cas ! Cela en toute légalité ! Grrrr ! 

Exemple type d’aliments ultra-transformés…

  • Les céréales du petit déjeuner pour les enfants(catastrophe nutritionnelle).
  • Les yaourts à boire
  • Les sodas
  • La plupart des confiseries
  • Les barres chocolatées
  • Les barres céréalières
  • Les snacks sucrés
  • Les snacks salés
  • Les snacks gras
  • Les pâtisseries industrielles
  • Les pains industriels
  • Les biscuits industriels
  • Les plats préparés industriels (3 sur 4 enrichis en matières sucrantes)

Quels dangers pour la santé ?

Les aliments ultra-transformés sont néfastes à la santé lorsqu’ils sont consommés régulièrement, ne serait-ce qu’à hauteur de 15 % de nos calories quotidiennes.

Statistiquement en France ils représentent plus de 36 % de nos calories quotidiennes.

Dans les pays anglo-saxons comme le Canada les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande on dépasse facilement les 50 % .

Des aliments enrichis pour les rendre addictifs….

Une combinaison addictive de sel, de sucre et de gras est ajoutée et parfois cachée. Cette combinaison est puissante donne envie de revenir à cette malbouffe.

Consommer trop de ces produits est délétère pour la santé…

Notamment vis-à-vis de l’hypertension, des troubles oxydatifs et acido-basiques qu’ils suscitent, de la prise de poids, des dérégulation des métabolismes glucidiques lipidiques (sucres et gras), et des troubles nerveux et cognitifs qui s’en suivent.

Des aliments très sucrés, très gras, très salés et peu nutritifs…

Riches en nutriments très peu rassasiants (sucres et gras), mais pauvres en nutriments les plus rassasiants (fibres et protéines), ces aliments sont souvent consommés rapidement et impactent très peu le sentiment de satiété. Ceci engendre souvent de la surconsommation (on se ressert 1 à 2 fois) de produits aux calories vides et délétères pour notre santé. Résultat : on se remplit plus, car c’est moins nourrissant.

Des calories vides, sans micronutriments…

La micronutriments tels que les vitamines, les minéraux, les carotènoïdes, les polyphénols, les antioxydants, etc… sont absents !

Un cocktail explosif…

Les chiffres sont éloquents à ce sujet : les pays qui consomment le plus ces aliments présentent les taux d’obésité et de diabète de type 2 les plus élevés.

Exemple :

  • Etats-Unis : 75 % d’adultes américains sont en surpoids ou obèses.
  • France : on a dépassé en 2017 le seuil de 50 % d’obésité !

Résultat : malgré de bonnes conditions sanitaires de vie… l’espérance de vie en bonne santé ne progresse pas, elle stagne…

Statistiquement : 62 ans pour une femme et 64 ans pour un homme en France

Le degré de transformation des aliments joue donc un rôle essentiel sur le potentiel santé chez l’homme.

Exemples d’aliments répondant aux critères délétères de l’ultra-transformation alimentaire :

  • Un céleri rémoulade fait maison contient 4 aliments principaux : le céleri + 1 jaune d’œuf, de la moutarde, de l’huile (et assaisonnement naturel sel-poivre). Il est peu transformé.

Un céleri rémoulade fait en industrie avec des arômes, des additifs, des édulcorants, des colorants, des stabilisants artificiels est ultra-transformé.

  • Une pomme entière n’est pas transformé, une compote de pomme avec un ajout de sucre est modérément transformée, et un jus de pomme reconstitué avec des arômes artificiels et des additifs est ultra-transformé.
  • Un poisson cuit est peu transformé, des sardines à l’ huile sont modérément transformée, un nuggets de poisson est ultra-transformé.

Pour manger sainement… mangez moins transformé.

Ce ne sont pas seulement les fruits, les légumes, les produits laitiers, viandes rouges et blanches, les oeufs, les légumineuses ou les fruits à coque qui sont à mettre en lien avec la santé mais aussi et surtout leur degré de transformation.

En effet, bien que les légumineuses soient, par exemple reconnues pour leurs grandes vertus santé, une fois ultra-transformées, elles perdent leurs bénéfices santé.

Les produits bio sans gluten ou végan…

Une fois ultra-transformés comme certains steaks de soja, ils perdent leur intérêt nutritionnel. Beaucoup de produits sans gluten sont ultra-transformés et hyperglycémiants (trop de sucre dans le sang, source entre autre d’acidification).

Mieux vaut donc privilégier les aliments naturellement sans gluten comme le riz, le quinoa, le sarrasin, le petit épeautre, le maïs, la châtaigne, etc….

La transformation au service de la sécurité alimentaire…

Elle a longtemps été bénéfique et au service de l’aliment pour le rendre plus sûr sur le plan sanitaire, plus comestibles par la cuisson, plus durable par la conservation (fumage salage ajout de sucre dans les confitures), voire pour améliorer le potentiel santé et gustatif par des fermentations alcooliques ou lactiques.

Une transformation qui s’est dévoyée…

Avec l’ultra-transformation, la transformation pour sa conservation n’est plus au service de l’aliment… c’est l’aliment lui-même qui est au service de la transformation pour sa conservation. La façon dont on déstructure et recompose l’aliment permet un longue conservation.

De plus, les ingrédients qui composent ces aliments ultra-transformés sont pour beaucoup des produits issus de production de masse et de monoculture notamment pour les céréales et les légumineuses.

Des aliments fractionnés et délétères pout notre santé et celle de la planète…

Les céréales et les légumineuses sont souvent fractionnées en une multitude d’ingrédients et de composés isolés pour le combiner ensuite avec des ingrédients qui viennent de toute la planète. Ces process industriels de production sont donc délétères pour notre santé et pour une vision durable de notre environnement.

Les aliments ultra-transformés au-delà de leur aspect malbouffe, sont onéreux.

Conclusion :

Mangez frais, bio de circuit court, alcalin, sain, simple et malin !

  • Vous économisez (1/4 à 1/3 de budget alimentaire en moins)
  • L’alimentation alcaline est basée sur une transformation modérée d’aliments frais, composée de 60 à 70 % de produits végétaux et de et de bonne qualité nutritive.
  • Elle est sans éviction alimentaire et permet de se réaproprier les bonne proportions d’aliments dans le respect de nos besoins métaboliques quotidiens pour une bonne prévention santé, longévité.
  • En mangeant alcalin, vous ne ferez plus partie du problème pour la planète ou vous même, mais de la solution (bien-être, santé, vitalité, longévité) !

Ça vous dit ? Alors… action ! Ça commence maintenant ! 😉

Pour aller plus loin…

Et comprendre les principes et les enjeux d’une alimentation alcalinisante, je vous invite à lire les articles sélectionnés sur la page en cliquant sur ce lien : Pour débuter

On en cause ? 😉

 N’hésitez pas à me donner votre avis ou poser vos questions dans la zone de commentaire disponible sous cet article.

Sources : 

Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai ! Les 3 règles d’or pour une alimentation saine, durable et éthique.

De Anthony Fardet aux éditions Thierry Souccar *(cf ci-dessous)

Siga : Pour une nouvelle classification des aliments et accompagner les acteurs de l’industrie et l’agroalimentaire vers des aliments moins transformés et moins riches en ingrédients et additifs industriels. 

Le Monde planète : 1 français sur 2 est en surpoids

OECD : L’obésité et l’économie de la prévention : Objectif santé PDF

OECD : Point 2017 sur l’obésité 

OECD : Populations en surpoids ou obèses

* Des livres , des liens et des produits pour aller vers une alimentation saine et alcaline vous sont parfois proposés sur Bouchées Doubles. Ces liens sont des liens d’affiliation.
Qu’est-ce qu’une affiliation ?
Si vous cliquez dessus pour acheter votre produit sur Amazon, vous payez le prix Amazon SANS SUPPLÉMENT et Amazon me verse 4 à 6 % du montant de votre achat. C’est donc Amazon qui paie 4 à 6 %, PAS VOUS !
LA PRODUIT NE COUTE donc PAS PLUS CHERvous me faites  plaisir et PAR VOTRE GESTE vous CONTRIBUEZ aux coûts de maintenance et développement de ce blog. A vous de voir !
Merci d’avance, si jamais vous décidez de finaliser votre achat en venant de ce blog. 🙂
Pourquoi les produits affiliés sont rares sur le blog ?
Car Bouchées Doubles n’a pas de vocation publicitaire et je ne conseille des produits uniquement si : 
• J’ utilise ou teste le produit et qu’il présente un réel intérêt.
• Je suis satisfait du produit et constate ses bienfaits ou son utilité.
• Je pouvais conseiller ce produit sans rougir et en toute confiance à ma propre mère ou des ami(e)s.
• Si les produits sont en rapport avec la ligne éditoriale, les valeurs et l’étique du blog (santé bien-être au naturel, bio étique et environnement).
Comment acheter votre produit* et vous  le faire livrer à domicile ? C’est simple et en 3 clics !
Cliquez ci-dessous sur le lien qui vous intéresse et allez acheter votre produit en 2 clics sur Amazon.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • 26
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.