pesto d'orties

Mettez la nature dans votre assiette ! 🙂

La nature nous pourvoit. J’ai profité d’une randonnée sur les bords de la Sèvre nantaise pour repérer et glaner des têtes d’orties (les 4 à 6 premières feuilles) et des crosses de fougères.

Au retour, j’ai créé cette recette pleine d’atouts santé. Les plantes sauvages sont bien plus riches en nutriments essentiels que nos légumes. Elles sont en perpétuelle concurrence et doivent être fortes et vivaces pour assurer leur survie ! Aussi n’est-il pas étonnant d’y trouver souvent davantage de minéraux, de protéines et de vitamines que dans nos plants domestiques. 

Les sorties nature au printemps sont donc le moment idéal pour cueillir et cuisiner.

Bien sûr, il convient de s’assurer que le milieu environnant n’est pas pollué : cultures, routes, chantiers, fumier, exploitations, etc…

A propos des atouts santé de cette recette…

Elle est une bonne source de :

  • minéraux : manganèses, cuivre, fer, calcium, potassium, magnésium, phosphore, zinc
  • antioxydants : caroténoïdes, composés phénoliques,
  • vitamines : A, B2, B3, B5, B6, B9, C, K
  • acides aminées essentiels (AAE)
  • amidons complexes.
  • graisses essentielles et bénéfiques.

Bon à savoir : pour un même poids, la fougère contient environ 2 fois plus de protéines que l’asperge, le chou-fleur et le brocoli, et jusqu’à 3 à 4 fois plus que le navet, la carotte et la laitue. En revanche il manque certains acides aminés dans les végétaux. Ils sont ici complétés par ceux de l’oeuf de la mayonnaise.

Pour aller plus loin et connaître tous les atouts santé des ingrédients, cliquez sur le nom de celui qui vous intéresse : crosses de fougères, orties, pommes de terre, choux fleur, ail

pesto d'orties

La recette :

Ingrédients : 

1 à 2 ail, le jus de 1 citron, quelques est de citron (si bio), huile d’olive, sel, poivre, 1 cuillère à café (cc) de  cumin, 1 cc de coriandre moulue, 1 cc de curcuma, 1 cuillère à soupe de graines de cumin, 1 cc de paprika,

Mettez à cuire vos pommes de terre entières à l’eau ou en dé au vitaliseur

Dans une grande casserole : faites un bouillon avec environ 2 L d’eau, les graines de cumin, paprika, curcuma, jus d’un demi citron, zest, sel et poivre. Il va vous servir pour les cuissons successives du chou-fleur et des fougères

Séparez les fleurs du pied de votre chou-fleur et mettez-les à cuire au court-bouillon (ou au vitaliseur) 15 à 20 mn. Égouttez-le et réservez-le.

Préparez votre pesto d’orties : 

  1. Lavez les têtes d’orties : ça les débarrasse de leurs poils urticants. Si vous avez un doute lavez-les 2 fois.
  2. Blanchissez les têtes (feuilles et tiges) 3 à 5 mn à l’eau bouillante.
  3. Broyez les orties au robot avec la (ou les) gousse(s) d’ail, le jus de citron, l’huile d’olive, le sel, le poivre, le cumin, la coriandre moulue et le curcuma.

Astuce conservation et stockage : le pesto d’orties ne s’oxyde pas (ne noircit pas) si on le recouvre d’une couche d’huile d’olive pour la conservation à l’abri de la lumière et au frais. Vous pouvez en faire en grosse quantité, le congeler et le conserver jusqu’à 12 mois. Vous en aurez du pesto reminéralisant toute l’année !

Préparez vos crosses de fougères :

***important***

Je n’ai pas peur mais je dois vous mettre en garde. Une toxine naturelle non identifiée serait présente dans les fougères adultes (feuilles à maturité). Cela fait des années que je consomme de la fougère. Je n’ai jamais connu de soucis en respectant mes règles de préparation. Les cas d’intoxications répertoriés se manifestent par des troubles digestifs entre 30 mn et 2 h 00 après ingestions et se manifestent par des vomissements, douleurs abdominales et diarrhées durant de 3 H à 3 jours.

Donc si ceci vous effraie malgré mes recommandations de précaution ci-dessous, je vous invite à faire l’impasse sur ce plaisir gustatif.

Pour éliminer la toxine des fougères, suivez ces règles de base pour leur préparation :  

  1. Pour les fougères : ne consommez que les crosses de fougère et toujours cuites ! Jamais crues !
  2. Suivant le type de fougères récolté : secouez-les vigoureusement dans un sac pour détacher les écailles brunes qui éventuellement les recouvrent.
  3. Lavez-les bien. Changez l’eau 2 à 3 fois.
  4. Cuisez-les de 10 à 12 mn dans l’eau bouillante ou à la vapeur. Cette première cuisson s’impose même si on compte ensuite les faire sauter, les frire ou les passer au four.
  5. Jetez l’eau de cuisson, car elle pourrait éventuellement contenir la toxine.

Après ces 5 étapes, cuisinez vos crosses de fougères :

Cuisinez vos fougères en les passant 15 mn dans le bouillon ayant servi au chou-fleur. Egouttez-les. Passez-les ensuite à l’huile d’olive à la poêle à feu vif pendant 5 à 10 mn en remuant régulièrement. Pressez l’ail. Puis réservez-les.

Pendant ce temps… faites votre mayonnaise :

incorporez progressivement comme pour l’huile d’olive votre pesto d’orties. Si nécessaire, ajoutez encore une gousse d’ail pressée et davantage de citron.

Dans un grand récipient : mélangez tous vos ingrédients avec la mayonnaise. Gouttez. Rectifiez si nécessaire.

Servez bien frais ! Parsemez de quelques graines germées ! Bon app ! MiaM !

Mon astuce pour garder les fougères bien vertes :

Pour attendrir les crosses de fougère et garder leur belle couleur verte, ajoutez un peu de bicarbonate de soude à l’eau de cuisson.

En attendant, un peu d’action ? 🙂

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas  ! Likes-la et  partagez-la avec vos amis ! Les boutons vers les réseaux sociaux sont là pour ça en bas de cette page (partage) ou à gauche de votre écran ( j’aime) ! Merci d’avance. 🙂

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *