Manger alcalin à lisbonne

Le défi Bouchées Doubles 

Lisbonne… une capitale européenne, très cosmopolite, en plein essor touristique, économique, culturel et culinaire ! J’en suis revenu fin de semaine dernière avec des bonnes adresses et de nouvelles inspirations culinaires. Maintenant pour Bouchées Doubles, j’ai décidé de me lancer un défi à chacune de mes excursions…

Mon défi…

Trouver des restaurants traditionnels ou modernes qui pratiquent une cuisine :

  • Typique ou qui revisite les traditions culinaires du pays
  • Avec un bon rapport qualité/prix
  • Saine et à base de produits frais
  • Alcaline

Manger alcalin à l’extérieur de chez soi peut paraître compliqué…

Bien sûr, si l’on cherche sur une enseigne « Alkalin food » ou « Ici cuisine alcaline », aucune chance de trouver ! La plupart des chefs (lorsque ça leur arrive de cuisiner alcalin), le font intuitivement à leur insu. Tout comme j’ai commencé à manger alcalin sans savoir au départ que cela avait un nom ! 🙂

C’est donc bien là qu’est la seule difficulté pour manger alcalin en dehors de chez soi : il faut arriver à décrypter le contenu d’une assiette (ou d’un menu composé de plusieurs plats), pour déterminer si les proportions entre aliments alcalins et aliments acides sont équilibrées.

Bon à savoir… 

La tradition en service de restauration portugaise…

On vous propose le pain et les petiscos (tapas, mises en bouche, petites entrées) après votre installation à table.

Sachez qu’ils sont en supplément payant de votre menu. Donc à vous de voir en fonction : de votre choix, votre faim, votre budget. Au passage : on retrouve d’ailleurs aussi cette tradition dans certaines régions d’Espagne.

Si la « barrière de la langue » vous freine pour passer le seuil d’une cantinha…

Rassurez-vous ! Jusqu’à la dernière génération de quadras, le français était enseigné en première langue à l’école. Il est bien compris et suffisamment parlé pour vous permettre de fonctionner. Quant aux plus jeunes, ils parlent anglais.

1) Les restaurants orientés « tourisme »…

Comment les reconnaître ?

Certains d’entre eux semblent de qualité, d’autres sont plus douteux et tous ont ses points communs :

Voici 3 gros signaux d’alarme :

  • Il y aura un chasseur/rabatteur ou parfois les serveurs eux-mêmes qui vous invitent poliment en plusieurs langues et inlassablement à vous asseoir à leur table.
  • Vous trouverez des menus traduits en 4 langues.
  • Parfois des pages « sans gluten » ou « recettes végétariennes » figurent au menu.

Mon avis : A moins que vous ne souhaitiez aller au Portugal sans entendre parler portugais, ressentir de nouvelles atmosphères de vie, être dépaysé et rester quasi uniquement entre touristes en mangeant pour plus cher que les prix habituels… laissez-vous faire et asseyez-vous… sinon… courage ! Fuyez ! 😉

Dans un autre style mais sans se faire accoster…

Il y a aussi le « mercado da Ribeira », un ancien marché couvert dont une partie est aménagée avec des tables et des comptoirs de restauration orientés « cuisine du monde ». Un très beau lieu architecturalement parlant. Mais les portugais y sont davantage derrière les comptoirs qu’en salle où, en revanche, les touristes pullulent. Vous pouvez y manger ou y acheter des plats à emporter (de tout, y compris des sushis !). A vous de voir… 😉

Mon avis : Je n’ai pas mangé dans ce lieu, car pour ma part, c’est évidemment le type d’endroit que je fuis pour 2 raisons :

  • Le rapport qualité/prix.
  • Le manque de charme et de dépaysement : on pourrait être n’importe où en Europe… donc, pas glop !

2) 3 restos typiques dans lesquels vous mangerez traditionnel et équilibré :

Il en existe pleins d’autres de qualité mais je ne peux pas parler de chacun donc il faut bien faire un choix…

Cliquez sur les noms de restaurants en rouge pour découvrir leur page Facebook et en savoir davantage.

Zé dos cornos au 5 Beco dos surradores(se prononce : zé douch cornouch) (quartier moraria). Un cantinho typique et bonne d’une trentaine de places avec un brassage social où vous croiserez de l’ouvrier à l’avocat et le banquier en passant par l’étudiant. Les assiettes sont de qualité (produits frais) et copieuses (entre 8 et 10€. Ex : 8 € le ½ lapin grillé + accompagnement et 10€ la seiche entière grillée + accompagnement) Pour 3 : bières, entrées, plat, eau et vin = 44 €.

O carvoeiro- o rei da sardina assada au 70 Calçada de São Vicente (quartier Belem).

Le restaurant fait piège à touristes car situé sur une esplanade gavée de terrasses de restaurants accolées les unes aux autres. Mais au final, c’est un cantinho ouvert toute l’année qui profite des beaux jours pour quadrupler ses tables grâce à sa terrasse.31 € pour 3 (repas + sangria) 1 L de Sangria blanche ! Nous n’avons pas pu finir sous peine d’être plombé le reste de la journée !

Ponto final au 72 cais do Ginjal à Almada (la ville où l’on voit le Christ) face à Lisbonne.

Vous avez du temps ? Vous mangez sur un quai, au bord du Tage que vous venez de traverser en navette, au pied de la ville d’Almada face à la vue imprenable sur Lisbonne si vous êtes en terrasse. Une bonne table, copieuse (bar entier ou daurade entière, grillés + accompagnement pour 15 €). Ce resto est sur le chemin de l’ascenseur qui monte à Almada donc : vite rempli. Pensez à arriver en début de service vers 12 H ou à réserver. Pour 3 : pain, salade de poulpe, olives, sole, daurade et bar = 64 €

Manger alcalin
Ponto final

Mon avis : Pour ses 3 établissements, un bémol néanmoins pour la qualité des batatas fritas (frites) qui ne nous ont pas semblé être faites maison, contrairement à ce qui se faisait voici quelques années. Dommage !

3) 3 restos où vous pouvez manger alcalin et qui sortent vraiment du lot.

Agulha no Palheiro au 3 rua Jardim do Tabaco (quartier Affama):

25 places… Attention ! Ici, un snipper est en cuisine ! Une « tuerie » dans chaque assiette ! J’adore ! C’est mon coup de coeur gustatif ! 🙂 Ce chef d’orchestre culinaire et ses collaborateurs composent une symphonie de textures et de saveurs qui vous explosent en bouche à chaque plat ! Le tout en silence dans une cuisine en « mouchoir de poche », ouverte sur la salle. Allez-y les yeux fermés. J’ai adoré et applaudi le chef en fin de service ! Une vraie émotion gustative ! Vous mangerez alcalin par les proportions respectées dans la composition des plats proposés. Une adresse qui risque de monter très vite et qui le mérite ! Suis fan ! Le local servit de lieu de tournage pour un film avec Sean Connery Malheureusement pas de photos ce soir là ! 🙁

Sur son conseil, nous avons opté pour le parcours des saveurs : 4 plats à partager + 3 desserts + vins associés = 57 € pour 3.

Os Gazeteiros au Rua Escolas Gerais 114-116 (quartier Alfama)

30 places… Un jeune virtuose français explore des saveurs gustatives innovantes et osées. Des plats bio très alcalins dans leurs proportions et à tendance gastronomique dans leur dressage. Les pupilles sollicitées par la présentation cèdent la place aux papilles estomaquées par la surprise gustative d’une farandole de goûts et textures variés à chaque assiette. Une cuisine fine qui fait la part belle aux végétaux. Nous avons opté pour le menu dégustation : 4 plats, 3 desserts 28€ par personne sans les vins.

Manger Alcalin
Os Gazeteiros

 

House of Wonders 436, R. da Misericórdia 53, à Cascais (station balnéaire).

Créé par Dominique, un sympathique antillais guadeloupéen, ce roof top végétarien et atypique situé à Cascais, permet de profiter en terrasse du couché du soleil avec une vue sur la mer et les toits de la ville, tout en dégustant un jus et/ou de belles assiettes copieuses et alcalines. Un établissement coloré et une cuisine aux saveurs métissées. Les jus de fruits et/ou de légumes frais sont fabriqués devant vous. Pas de viande au menu mais des assiettes équilibrées basées sur la complémentation. Pour 3 assiettes comme sur la photo : 30 € environ.

Manger alcalin
Notre assiette au Rooftop House of wonders

Conclusion : Il n’est pas difficile de manger alcalin au restaurant à Lisbonne. Vous pourrez équilibrer sur un repas ou sur ceux de la journée. La cuisine portugaise est saine et à base de produits frais. Pour peu qu’on ne tombe pas dans les begnets ou autres fritures, vous pourrez vous régaler et avec un peu de recherches dénicher des restaurants dont les recettes proposées respectent les proportions entre aliments alcalins (60 à 70%) et acides (30 à 40%).

Voilà il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un boa viagem, boa descoberta et un bom apetite ! 🙂

En attendant, un peu d’action !?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à la liker et à la partager avec vos amis ! Les boutons vers les réseaux sociaux sont là pour ça en bas de cette page (partage) ou à gauche de votre écran ( j’aime) ! Merci d’avance. 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *