Moêlleux au haricots rouges azuki

Moelleux sucré bluffant, trompe pupilles leurre papilles

et gourmand !

Faites manger des haricots en leurrant les papilles des petits et des grands !

Je me souviens à quel point « j’étais sec » pour tenter de deviner ce que j’avais devant les yeux puis en bouche à ma première dégustation de ce gâteau (spéciale dédicace à Brigitte) ! 😉

Depuis je me suis toujours amusé de voir que je n’étais pas le seul ! 😀

C’est un gâteau surprenant et piégeant pour les sens. Visuellement, on est proche du gâteau ou brownie classique au chocolat. Gustativement, on est sur quelque chose de proche en consistance avec des arômes difficiles à identifier.

Après plusieurs essais, j’ai arrangé la recette à ma sauce et c’est ce que je vous propose aujourd’hui.

Les principaux atouts santé de la recette…

Par rapport à l’ensemble des pâtisseries traditionnelles françaises, elle présente l’avantage d’être originale, sans gluten, ni lactose, (farine de …. et lait végétale). De plus, présente un bon apport en protéines végétales donc en acides aminés essentiels (AAE). Ce gâteau à base de haricots, œufs et lait de coco apporte des fibres et l’ensemble des nutriments résistants à une cuisson de ses ingrédients.

En revanche, on retrouve les composantes acidifiantes et pas vraiment santé de beaucoup de pâtisseries : beurre cuit et sucres libres.

Pour en savoir davantage sur les sucres libres, je vous invite à lire :

Pour en savoir plus sur les atouts santé des haricots rouges et du lait de coco, vous pouvez lire aussi :

Pour en savoir plus sur les protéines végétales et animales, cliquez ici : 

A propos de l’indice PRAL de cette recette…

Même s’il est plus sain qu’un gâteau classique, ce moelleux est acidifiant. Malgré la présence de la vanille et du lait de coco qui sont des aliments alcalins, tous les autres ingrédients sont des aliments acides. A vous de voir si vous avez envie de faire un extra ! N’oubliez pas que votre équilibre acido-basique ne sera pas en péril si vos extras ne deviennent pas une habitude. 30 à 40% d’acidifiant dans votre alimentation globale ne vous nuiront pas (sauf si soucis de santé et dans ce cas, consultés un professionnel de santé). D’autant qu’à notre insu, nous dépassons souvent cette proportion par ignorance ou manque d’informations sur le fonctionnement de notre équilibre métabolique

La recette :

Proportion : 8 personnes

Préparation : 10 à 15 mn

Cuisson 1 (rapide et forte) : 40 mn environ à 180° + 40 mn si vous préparez votre pâte d’haricots Azuki maison (recommandé car c’est simple, bien meilleur et plus sain)

Cuisson 2 (lente et douce) : 1 H 20 environ à 95 ° + 40 mn si vous préparez votre pâte d’haricots Azuki maison (recommandé car c’est simple, bien meilleur et plus sain)

Ingrédients :

1 boîte de lait de coco bio, 4 œufs, 125gr de beurre, 500 gr de pâtes de haricots rouges ou 150 gr de haricots azukis, 1 gousse de vanille, 2 cuillères à soupe (cs) de farine, 1 cs de Rhum vieux (ambré) ou Cognac, 100 à 150 gr de sucre de mascobado ou rapadura (en fonction de vos goûts pour le sucré).

Préparez votre pâte de haricots…

Mettez les haricots dans 4 X leur volume de lait de coco et la gousse de vanille fendue dans sa longueur (ou d’eau ou ajoutez de l’eau au lait de coco si besoin).

Portez à ébullition puis réduire à feu doux pendant 30 à 40 mn jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Egouttez-les, écrasez-les à la main ou mixez-les au robot.

Vous devez obtenir une purée fine.

Ajoutez le sucre et mélangez.

Préchauffez votre four à 180°

Faites fondre doucement le beurre (pommade) puis mélangez-le à la pâte de haricots.

Ajoutez le rhum ou le cognac (facultatifs), la farine, les jaunes d’œufs. Réservez les blancs.

Montez vos blancs en neige et incorporez-les délicatement au mélange (pour ne pas les faire retomber).

Chemisez (enduire de beurre les parois) votre moule. Versez votre mélange.

Enfournez 40 mn environ.

Précaution : Au bout de 25 mn, vérifiez régulièrement (toutes les 5 mn) la cuisson de votre moelleux. A l’aide d’un couteau, piquez votre gâteau au centre, lorsque vous enlevez la lame, il ne doit plus rien rester dessus.

Lorsque c’est bon, sortez-le et laissez-le refroidir.

Puis démoulez-le. C’est prêt ! Servez–le à température ambiante.

 

Astuce 1 : si vous voulez une version plus compacte type clafoutis, ne montez pas les œufs en neige. Incorporez les œufs entiers à votre appareil.

Astuce 2 : si vous n’avez pas d’Azuki, vous obtiendrez aussi un excellent gâteau avec des haricots rouges.

Option 1 : saupoudrez-le éventuellement de sucre glace ou nappez-le de chocolat noir (70% de cacao) doucement fondu avec un peu d’eau ou de lait de coco (pommade).

Option 2 : accompagné de crème anglaise

Options 3 : vous pouvez incorporer de la banane écrasée ou des tranches à votre appareil.

Mon avis : n’étant pas très amateur de sucré, je le consomme et l’apprécie davantage nature sans sucre glace, ni chocolat, ni bananes ajoutés.

En attendant, un peu d’action !?

Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à la liker et à la partager avec vos amis ! Les boutons vers les réseaux sociaux sont là pour ça en bas de cette page (partage) ou à gauche de votre écran ( j’aime) ! Merci d’avance. 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *