Tomates PRAL record

5 Points pour tout savoir sur le PRAL

PRAL vous avez dit PRAL ?

Les championnes du PRAL alcalin !

Les tomates : championnes du PRAL alcalin !

Le PRAL en 5 points :

  • PRAL signifie Potential Renal Acid Load. C’est un indice exprimé en milliéquivalent pour 100 g (mEq/100g).
  • C’est l’outil de mesure acido-basique d’un aliment.
  • L’indice PRAL est actuellement le calcul de référence de la capacité alcalinisante ou acidifiante d’un aliment.
  • Le PRAL est un l’indice fiable qui met tout le monde d’accord.
  • Aucun calcul plus performant n’as été proposé jusqu’ici.

Pour ceux qui souhaitent en savoir Plus…

Quelques notions : 

L’acidité ou l’alcalinité d’un aliment dépend schématiquement de trois paramètres :

–      la qualité et de la quantité de minéraux qu’il renferme

–      sa teneur en citrates et bicarbonates (souvent liés au potassium)

–      sa teneur en protéines et la part des acides aminés soufrés dans ces protéines

Pour en découvrir davantage, vous pouvez lire aussi : Aliments acides, aliments alcalins… quelles sont leurs différences ?

Les minéraux peuvent être classés en deux catégories :

  • les minéraux « acidifiants »  sont le chlore (Cl) comme dans le sel de table, le soufre (S) et le phosphore (P) qui peuvent donner respectivement de l’acide chlorhydrique, sulfurique et phosphorique.
  • On trouve du phosphore en quantité dans les aliments d’origine animale; du soufre dans les protéines céréalières. Pendant la digestion, les acides aminés soufrés qui composent ces protéines sont oxydés et relarguent des sulfates qui vont contribuer à l’acidification via la production d’acide sulfurique

Les minéraux « alcalinisants » sont le potassium (K), le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le sodium (Na).

Les végétaux renferment beaucoup de ces minéraux.

 

L’origine de l’indice PRAL : 

Les recommandations alimentaires un site basique semblent avoir été longtemps confuses voir contradictoires… certaines se basaient sur la cité sanguine d’autres urinaires etc. Le PRAL a pour avantage de mettre tout le monde d’accord.

Le PRAL (Potential Renal Acid Load), a été mis au point par les scientifiques Remer et Manz de l’institut de recherche pour la nutrition des enfants de Dortmun.

 

A quoi sert le PRAL :

 C’est l’outil de mesure acido-basique d’un aliment, prend en compte plusieurs composants de l’aliment (protéines, magnésium…) et en les pondérant selon leur importance. Cet indice est la référence actuelle car personne n’a proposé de calcul plus performant.

 

Quelques disparités subsistent…

Il existe différentes tables pour classifier les aliments selon leur capacité à acidifier, à alcaliniser l’organisme ou encore, à rester neutre. On ne retrouve pas forcément les mêmes chiffres d’une table à l’autre comme c’est le cas de beaucoup d’autres tables de classements alimentaires comme celle de l’index glycémique, par exemple.

 

Si la curiosité vous pique, pour peu que vous alliez fouiner sur la toile, vous vous apercevrez que la documentation sur l’équilibre acido-basique abonde en contradiction apparentes et en confusions, car la classification des aliments alcalinisants et acidifiants se base sur des comparaisons entre les aliments et demeure donc relative. Il convient donc selon moi de faire du tri puis de comparer plusieurs sources entre elles afin de se forger une opinion.

Cela  vous paraît fastidieux ou rébarbatif ?

Pas de panique ! Mes recettes et mes programmes seront bien plus plus ludiques ! 😉

 

Les limites du PRAL :

Actuellement, d’après certains spécialistes, le PRAL est un indice fiable bien qu’il possède quelques lacunes. Il prend en compte les éléments acidifiants et alcalinisants de chaque aliment, pour 100 g en intégrant leur coefficient d’absorption intestinale.

Il ne tient pas compte de la teneur en bicarbonates et citrates (il fait la supposition qu’ils sont liés au potassium). Il s’appuie, pour les protéines, sur une teneur en acides aminés soufrés moyenne, dont certains aliments peuvent s’écarter.

Le PRAL ne peut pas TOUT prendre en compte.

Comme toute table de classement, il ne s’intéresse qu’à chaque aliment isolément, pas au repas dans son ensemble.

Ce qu’il faut retenir :

  • Bien qu’ayant ses limites l’indice PRAL est fiable.

  • L’indice PRAL est actuellement le calcul de référence de la capacité alcalinisante ou acidifiante d’un aliment.

  • Aucun calcul plus performant n’as été proposé jusqu’ici.

La Formule du PRAL :

Pour les lecteurs scientifiques… ou les joueurs ?

PRAL (mEq/j) = 0,49 X protéine (g/j) + 0,037 X phosphore (mg/j) – 0,021 X potassium (mg/j) – 0,026 X magnesium (mg/j) – 0,013 X calcium (mg/j).

 

Quelques généralités sur l’indice PRAL :

Poissons, viandes, œufs, fromages…acidifiants !

  • Les viandes et poissons sont aussi acidifiants les uns que les autres.
  • L’œuf est moins acidifiant que les viandes et les poissons.
  • Les fromages de vache sont plus acidifiants que ceux de brebis et, globalement, plus acidifiants que la viande rouge déjà pourtant très acidifiante.

 

Les autres produits laitiers (lait, crème, etc.)… Relativement neutres.

 

Les produits céréaliers… grande disparité !

  • Châtaignes, pommes de terre et haricots secs sont alcalinisants.
  • Lentilles et céréales complètes sont un peu acidifiantes.
  • Pain, pâtes et riz blancs (raffinés), le sont très acidifiants ! Attention !

PRAL. Carottes, crudités recette alcaline.

Les Fruits et légumes… seuls aliments vraiment alcalinisants !

  • Les fruits secs sont plus alcalinisants que les fruits frais.
  • Les légumes frais sont plus alcalinisants crus que cuits.
  • Les épices et les herbes sont très fortement alcalinisants.

Attention !

Ce n’est pas parce qu’un aliment possède un « bon  PRAL » n’est pas forcément « bon pour la santé »!

Exemple : les Colas ont un PRAL très légèrement acide de 0, 42, ce qui est correcte comparé à n’importe quelle viande.

 

Si tout cela vous paraît complexe… Ne vous inquiétez pas ! Je suis en train de mettre au point pour vous un tableau de synthèse, histoire d’y voir clair dans toutes les valeurs d’indice PRAL déjà publiées.

Pour aller plus loin…

Rendez vous sur la page : Eurêka ou encore, la page « pour débuter » ! … 😉

 

Cet article vous a-t-il plu ?

Si oui, merci d’appuyer sur le bouton « pouce en haut » à gauche de votre écran.

Ou… l’inverse, si il vous déplaît.

 

Le PRAL vous paraît-il plus clair ?

N’hésitez pas à me répondre dans la rubrique commentaire ci-dessous.

Vos commentaires sont précieux et m’aident à construire ce blog.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *