Découvrez en vidéo, les bases de l'alimentation alcaline en 3 mn

3 minutes pour mieux comprendre les bases d’une alimentation alcalinisante !  

Mes recherches sur internet ou dans la littérature disponible sur le sujet, combinées à vos messages et commentaires, m’ont permis de déceler une idée reçue et erronée : alcaliniser son alimentation détermine notre pH sanguin.

Faux ! C’est un raccourci, c’est incomplet et une réelle confusion !

Vous souhaitez savoir pourquoi ?

Je vous invite à prendre 3 mn pour visionner ma vidéo.

Elle donne les bases et quelques enjeux nutritionnels et santé de l’alimentation alcaline.

Vous aimez cette vidéo ?

Alors, faites moi plaisir svp : partagez-la et/ou abonnez-vous à la chaîne Bouchées Doubles. Ainsi, vous serez averti(e)s prioritairement des prochaines vidéos dès leur mise en ligne ! Merci d’avance ! 😉

Transcription du contenu de la vidéo :

L’alimentation alcalinisante repose sur une bonne connaissance nutritionnelle. C’est à dire, de la transformation des macros et micronutriments contenus dans nos aliments après leur digestion et lors de leur assimilation par l’organisme.

À l’aide de ces connaissances, alcaliniser son alimentation consiste à tenir principalement compte de ce que deviennent les minéraux contenus dans nos aliments pour rééquilibrer leur présence dans l’assiette, dans des proportions adaptées à nos réels besoins nutritionnels et métaboliques.

En effet, notre alimentation occidentale moderne et/ou traditionnelle française, regorge d’aliments source de minéraux acidifiants pour notre organisme, au détriment d’aliments source de minéraux alcalinisants.

Il est facile de le rééquilibrer nos assiettes une fois que leur pH (après transformation dans l’organisme). On distingue 3 types de pH (après transformation et assimilation dans l’organisme), présents dans les aliments : + ou – alcalin (basique), neutre, et + ou – acide.

S’appuyer sur ces connaissances permet de mettre en place une alimentation adaptée pour soutenir de façon efficace le fonctionnement de notre équilibre acido-basique, tout en évitant les risque de carences.

Carences qui, à la longue (parfois sur plusieurs années), peuvent non seulement mener à l’épuisement potentiel de nos resources organiques en minéraux (dont les réserves sont dans notre squelette, nos ongles, nos cheveux, nos dents, nos muscles, nos tendons…) mais aussi, mener à une multitude de micro-inflammations chroniques qui créent des conditions et un terrain de jeu favorable à de nombreuses maladies allergiques, inflammatoires, chroniques et dites de société. Ou encore à des perturbations hormonales, à la prise de poids, à la fatigue ou au stress chronique, à la baisse d’immunité ou de résistances à des facteurs externes comme le stress (lui aussi, gros facteur d’acidification). Bref… quel que soit notre degré d’acidification : cela nous rend plus vulnérable.

Car coûte que coûte, pour notre survie, notre santé, celle de nos cellules, de nos organes et pour leur bon fonctionnement, le corps recherchera  l’homéostasie pour maintenir un pH sanguin stable qui leur est indispensable. 

Or, même pour un organisme sain (comprenez : hors pathologie), il suffit :

• d’une élimination d’acides par l’organisme trop fréquemment trop faible,

ou,

• d’un apport en minéraux alcalins (bases) trop fréquemment trop faible,

 ou encore,

• d’un apport en minéraux acidifiants trop fréquemment excédentaire (c’est la quasi totalité des cas),

pour inévitablement créer insidieusement les conditions favorables au développement d’un état de santé délétère admis et reconnu, nommé :

• acidose métabolique latente (AML)

ou

• acidose métabolique chronique (AMC).

C’est ce qui se produit majoritairement et que certains experts et praticiens de santé n’hésitent pas à qualifier de “mal du siècle”.

Une alimentation rééquilibrée en apports en aliments source de minéraux alcalinisant est gage d’une bonne prévention globale de santé tout en fournissant les conditions optimales pour le bon fonctionnement de nos cellules, de leur longévité donc de nos organes et de notre corps.

L’alimentation alcalinisante permet entre autre d’optimiser sa vitalité, son immunité, sa résistance au stress et possède encore, pléthore d’autres vertus.

On en cause ? 

Partagez vos questions, votre expérience ou vos avis ci-dessous, dans la zone de commentaires ! Merci d’avance ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.