Le café : la boisson bénéfique pour nos intestins !

Les récentes découvertes de la science sur le sujet…

Prêt(e) à revenir sur les idées reçues véhiculées sur les réseaux sociaux ? Ça tombe bien ! J’entends et lis beaucoup d’informations erronées sur le café et j’attendais l’occasion pour vous en parler ! 🙂 Or, quoi de mieux qu’une nouvelle étude scientifique sur ce sujet pour la saisir !? 😉 De plus en plus de recherches indépendantes démontrent les avantages de boire du café pour la santé. Voici un récapitulatif des conclusions des dernières études indépendantes sur le sujet et la toute dernière du genre.

Attention ! faites-en un usage modéré de la caféine, la substance active que contient le café et certains thés qu’ils libèrent dans l’organisme est un excitant dont les excès se manifestent parfois par des tremblements, voire des palpitations cardiaques (même en dehors de toute pathologie) ! L’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) du café est légèrement alcalin et même si ce n’est pas l’objet de cet article, sachez il possède aussi des vertus antioxydantes. 😉

Consommation recommandée…

Pour un adulte en bonne santé, on recommande un maximum de 3 tasses de café de 250 ml (8 oz) chacune, soit environ 400 mg de caféine par jour.

Si on ajoute à l’alimentation des aliments contenant de la caféine ( par exemple : thé, chocolat, cola, boissons énergisantes), il est recommandé de déduire de ce nombre maximal recommandé de cafés, les mg apportés par ces boissons.

Je vous invite une fois encore à ouvrir vos esprits pour en chasser les idées reçues !

Dédicace spéciale aux ronchons de tous poils qui détestent la remise en question des acquis du savoir… sachez que je n’y suis pour rien si la recherche scientifique évolue ! Comme à mon habitude cet article ne fait que relater les découvertes de façon volontairement légère et vulgarisée (à ne pas confondre avec vulgaire) une étude scientifique qui, elle, est bel et bien sérieuse !

Ici, je vous ouvre des portes, vous montre des outils et si un outil vous correspond… vous plaît… emparez-vous-en ! Si c’est le cas pour cette étude, par exemple, allez la lire en entier sur son site de publication (dont le lien figure dans les sources, sous cet article). Pour les autres, ceux qui attendent de tout savoir et avoir sans le moindre effort pour s’en donner la peine… sachez m’en désolé si je ne peux rien pour vous ! Merci de tenir compte de cette remarque dans l’état d’esprit de vos potentiels commentaires et belle journée à vous les ami(e)s ! 😉 😀

Allez ! Zou !  C’est partiIiIi  ! 🙂

La consommation raisonnée de café est bénéfique…

Il est prouvé que boire une tasse de café dans le cadre d’un régime équilibré peut :

  • combattre les graisses malsaines,
  • atténuer l’inflammation liée à l’obésité,
  • protéger le cerveau jusqu’à un âge avancé,
  • aider à lutter contre le diabète (amélioration du contrôle glycémique),
  • maintenir le foie en bonne santé.

En outre, boire au moins trois tasses de café par jour peut préserver la santé et la souplesse des artères :

  • en empêchant l’accumulation de calcium

Et…

  • en évitant le risque d’obstruction.

La façon dont le café produit précisément tous ces avantages pour la santé est restée un mystère pour la science.

Une nouvelle recherche met en lumière les mécanismes responsables des effets du café en examinant les liens entre le café et la santé du microbiote intestinal. En regardant dans le microbiote intestinal, les chercheurs ont entrepris d’examiner l’association entre la consommation de caféine et la composition et la structure du microbiote intestinal.

Les analyses ont révélé que les consommateurs de café avaient des niveaux élevés des types bactériens bénéfiques (Faecalibacterium et Roseburia), mais de faibles niveaux des types bactériens potentiellement dangereux. (Erysipelatoclostridium).

Les résultats ont été présenté lors de la réunion scientifique annuelle 2019 de l’American College of Gastroenterology (ACG), qui s’est tenue à San Antonio, au Texas.

La méthode de cette recherche :

Pour ce faire, les scientifiques ont demandé à 34 participants de subir :

  • une coloscopie de dépistage,

Et

  • une endoscopie afin d’évaluation.

Ces chercheurs ont obtenu 97 biopsies de la muqueuse colique de ces individus, extraient l’ADN microbien et procédé à une analyse de séquençage de l’ARNr 16s.

Les participants ont répondu à un questionnaire de fréquence alimentaire auto-administré pour évaluer leur consommation quotidienne de café. 

L’équipe a divisé la consommation de café en 2 tendances :

  • une forte consommation de café : au moins 82,9 mg par jour

Et

  • une faible consommation de café : soit moins de 82,9 mg par jour.

Indépendamment de l’âge des participants ou de la qualité de leur régime alimentaire, les analyses révèlent des niveaux élevés de bactéries bénéfiques comme les  Faecalibacterium et Roseburia. Et de faibles niveaux de bactéries de type Erysipelatoclostridium ramosum, bactéries potentiellement dangereuses dont les concentrations excessives sont habituellement nocives.

En outre, les chercheurs ont découvert des taux plus élevés d’autres bactéries couramment détectées dans les microbiomes intestinaux chez les grands consommateurs de café. 

Le méfaits potentiels des Erysipelatoclostridium ramosum :

Des études antérieures chez l’homme avaient associé E. ramosum au syndrome métabolique et des études chez l’animal avaient montré des liens avec la hausse du glucose dans l’intestin grêle et des transporteurs de graisse, hausse qui augmentait l’obésité induite par le régime alimentaire.

Conclusion :

Une consommation accrue de caféine était associée à une richesse et à une uniformité accrues du microbiote intestinal associé aux muqueuses et à une plus grande abondance relative de bactéries anti-inflammatoires. 

Il est néanmoins important de respecter la quantité de café que vous consommez quotidiennement et d’avoir un régime équilibré et sain. 

Si vous cherchez une alternative au café, découvrez le matcha, un thé vert en poudre japonais qui contient de la caféine et qui la libère plus lentement. Ceci peut vous prémunir contre certains mauvais effets du café.

On en cause ?

Partagez vos avis, questions ou expèrience avec les autres internautes qui lisent ce blog en laissant votre commentaire ci-dessous. Merci d’avance ! 🙂

Sources…

New Clinical Advances in Gastroenterology Presented at the American College of Gastroenterology’s 84th Annual Scientific Meeting, https://gi.org/media/media-statements/press-release-new-clinical-advances-in-gastroenterology-presented-at-the-american-college-of-gastroenterologys-84th-annual-scientific-meeting/

Dairy and plant based food intakes are associated with altered faecal microbiota in 2 to 3 year old Australian children, Scientific Reports volume 6 (2016), https://www.nature.com/articles/srep32385

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.