Cliquez ici et découvrez pourquoi la mélasse et meilleure que le sucre blanc pour la santé

La mélasse est très alcalinisante et plus saine que le sucre

Vous êtes nombreux et nombreuses lecteurs et lectrices à m’interpeller sur vos difficultés à freiner ou à vous débarrasser de votre consommation de sucre quelle que soit la forme. Plutôt que de vous « bonimenter » et de vous proposer une « méthode miracle » pour stopper le sucre, je préfère vous préparer psychologiquement à cette réalité : le sucre est le fléau addictif de toute alimentation, présent parfois de façon dissimulée dans notre nourriture et s’en passer sollicitera surtout et toujours avant tout, votre volonté et votre motivation. Aucune méthode n’est à ce jour efficace, si ce n’est pour vous extraire quelques euros de votre porte-monnaie. 

En revanche, je pense que dans une telle démarche et quitte à consommer des sucres libres dans votre alimentation autant choisir le moins ou un des moins délétères pour votre santé. Voici donc dans cet article et dans cette optique une alternative aux sucres libres et raffinés : la mélasse et ses atouts nutritionnels plus sains que ceux des sucres raffinés qui en sont dépourvus.

Autrefois considérée comme un sucre de mauvaise qualité, la mélasse est en réalité nutritionnellement bien plus intéressante que le vrai sucre blanc ! Son indice PRAL de – 38,55  est hyper alcalinisant pour notre équilibre acido-basique ! Autant que les indices PRAL de certains épices comme le curcuma déshydraté en poudre, par exemple. L’indice PRAL du sucre blanc quant à lui est à peu près neutre mais… son usage répété est inflammatoire et acidifiant pour l’organisme. De plus, là où le sucre raffiné est plus calorique et n’apporte que des calories vides, la mélasse possède de nombreux autres micronutriments essentiels, dont des vitamines du groupe B. Je vous invite donc à découvrir les bienfaits de la mélasse sans toutefois perdre de vue qu’elle reste une source de sucres libres qu’il convient de consommer avec modération.

Qu’est ce que la mélasse ?

C’est un sous-produit de la fabrication du sucre de canne ou de betterave. Après extraction du jus, évaporation et centrifugation, on sépare du sucre cristallisé un liquide noir, épais, au parfum prononcé : c’est la mélasse. Elle a des utilisations très variées : production de rhum, de biocarburant, d’aliments pour animaux, de substrat pour cultiver des levures… Mais elle sert aussi à colorer le sucre blanc (en roux) ou à parfumer des sauces aigres-douces comme la sauce Worcestershire.

Comment obtient-on de la mélasse ?

Tout d’abord, des cannes à sucre ou des betteraves à sucre sont écrasées et on en extrait le jus. Le jus est ensuite réduit pour former des cristaux de sucre qui sont retirés du liquide. La mélasse est le sirop épais et marron restant après que le sucre ait été enlevé du jus. Ce procédé est répété plusieurs fois, et un type de mélasse différent est produit à chaque fois.

Les différents types de melasses :

Il existe différentes variétés de ce sirop, qui peuvent varier en couleur, en consistance, en goût et en teneur en sucre.

La mélasse claire :

Extraite lors de la première ébullition, c’est la plus claire en termes de couleur et la plus sucrée au goût. Elle est plus souvent utilisée pour faire des gâteaux.

La mélasse noire :

Extraite lors de la seconde ébullition, elle est plus épaisse, plus foncée et moins sucrée. Elle peut également être utilisée pour faire des gâteaux, mais elle produit une couleur et un goût différents de la mélasse claire.

Mélasse verte :

Extraite après la troisième ébullition. C’est la plus épaisse et la plus foncée. Elle a tendance à avoir un goût amer. Plus concentrée, elle contient plus de vitamines et de minéraux que les deux autres sortes. Pour cette raison, on lui prête les meilleurs bénéfices sur la santé.

Les mélasses sulfurées et non-sulfurées :

La mélasse sulfurée s’est vue ajouter du dioxyde de soufre. Le dioxyde de soufre agit comme un conservateur et lui évite de se détériorer. Les mélasses sulfurées ont tendance à être moins sucrées que les produits non-sulfurés.

Autres types de mélasses :

La mélasse peut également être faite à partir de sorghos, grenades, caroubes et dattes.

Contrairement aux sucres raffinés, la mélasse contient des vitamines et minéraux alcalinisants !

100 g de mélasse apportent entre autre et en moyenne :

  • 250 mg de calcium,
  • 10 mg de fer.

Elle vous apporte aussi des vitamines B2 et B6 (voir plus bas). 

2 cuillères à soupe de mélasse (voir plus bas dans l’article) couvrent les besoins quotidiens en fer et apporte 220 mg de magnésium. Elle sera donc utile pour les personnes souffrant d’anémie et de fatigue.

Si vous manquez de potassium, sachez que 100 g de mélasse en apportent environ 1 400 mg.

Moins calorique que le sucre blanc, les personnes en surpoids pourront s’en accommoder, de même que les personnes souffrant de diabète en modérant sa consommation.

Teneur en nutriments de 100g de mélasse :

  • Glucides : 74,7 g
  • Lipides : 0,1 g
  • Protéines : 0 g
  • Calcium : 205 mg
  • Fer : 4,72 mg
  • Magnésium : 242 mg
  • Potassium : 1460 mg
  • Energie : 300 kcal

La mélasse contient également des micronutriments qui manquent souvent à l’appel dans notre alimentation moderne :

  • des vitamines B2 et B6
  • du cuivre
  • du manganèse
  • du sélénium

Apports nutritionnels de 2 cuillères à soupe (CS) de mélasse :  

Voici quelques nutriments que vous pouvez trouver dans 40g, soit environ deux cuillères à soupe :

  • Vitamine B6 : 14% des AJR
  • Calcium : 8% des AJR
  • Potassium : 16% des AJR
  • Cuivre : 10% des AJR
  • Fer : 10% des AJR
  • Magnésium : 24% des AJR
  • Manganèse : 30% des AJR
  • Sélénium : 10% des AJR

Nombre de calories de 2 CS de mélasse :

2 CS  de mélasse contiennent 116 calories, venant toutes des glucides, principalement du sucre.

Si vous souhaitez faire baisser votre index glycémique…

 Il est préférable de consommer peu de sucre ajouté et de privilégier les sucres bio les plus bruts et riches en micronutriments possibles, comme la mélasse.

Plus saine que le sucre, elle n’est cependant pas conseillée aux diabétiques car elle reste du sucre  même si elle vous apporte des nutriments intéressants. Elle est donc, à consommer donc avec modération. 

Les bénéfices de la mélasse pour notre corps…

Riche en cuivre, fer, sélénium et calcium, elle fortifie les os et prévient l’ostéoporose.

Le potassium qu’elle contient aide à maintenir une pression sanguine normale et ses antioxydants pourraient aider à protéger les cellules du stress oxydatif.

Usage de la mélasse…

La façon la plus facile d’utiliser la mélasse est de l’intégrer dans les pâtisseries, en remplaçant 1 à 2/3 de la portion de sucre par de la mélasse. On peut également s’en servir pour les marinades de viandes ou de poisson dans les recettes sucrées-salées.

Bien que son goût soit particulier, la mélasse sert à aromatiser des biscuits, gâteaux, desserts, tartines de goûter, yaourts, salades de fruits frais, etc…

La mélasse renforce les saveurs et je vous suggère même de l’intégrer à une sauce sucrée-salée en la délayant avec un peu d’eau ou d’huile pour la rendre plus fluide.

Testez-la sur des légumes vapeur tels que la patate douce, le potimarron, le chou-fleur ou romanesco, les asperges…  vous verrez bien si ça vous plaît.

Si son goût de réglisse ne vous plaît pas, utilisez-la en petite quantité.

Elle s’accommode aussi très bien avec les épices. On peut s’en servir aussi pour des marinades de viande ou de poisson sucrées-salées.

Recommandation : choisissez-la bio et non raffinée pour bénéficier de tout son intérêt. Elle se conserve au frais dans un placard, à l’abri de la lumière.

Enfin, on trouve de la mélasse de sucre de canne vendue en pot, à côté des miels et sirops, dans les magasins bio.

Conclusion :

Bien qu’elle contienne des vitamines et des minéraux, quitte à consommer du sucre, c’est une alternative plus saine.

Mais dans votre usage, n‘oubliez pas que la mélasse est très riche en sucres libres. Les sucres libres peuvent être dangereux pour votre santé quand il est consommé en excès. De plus ils sont hautement adictifs (8 fois plus que la cocaïne).

Donc sa forte teneur en sucre doit vous dissuader d’ajouter la mélasse à votre alimentation juste pour ses nutriments. Car la meilleure façon de les obtenir est de manger des aliments entiers.

Pour rappel : la consommation excessive de sucre a été liée à quelques-uns des principaux problèmes de santé au niveau mondial, y compris l’obésité, le diabète de type 2 et les maladies cardiaques.

Ce qu’il faut retenir : 

La mélasse contient plusieurs nutriments importants et est relativement riche en minéraux. Toutefois, elle est aussi très riche en sucre.

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur les effets des sucres libres ou raffinés sur notre santé et notre équilibre acido-basique, je vous invite à découvrir ou à relire les articles suivants :

Sucres libres, jus et santé

Découvrez le fléau de tout type d’alimentation

Les desserts… source de plaisirs… délétères ou bénéfiques ?

Sucre, scandales et mensonges : 60 ans de manipulation enfin prouvés !

On en cause !? 😀

Connaissiez-vous les qualités nutritionnelles de la mélasse ? En consommez-vous déjà ? 

Partagez votre expérience ou vos questions avec les autres lecteurs et lectrices du blog dans la zone de commentaires disponible  ci-dessous. Merci d’avance ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.