saut dynamique sur une plage

9 conseils d’hygiène de vie pour un meilleur équilibre acido-basique

Les habitudes de vie bénéfiques…

Temps de lecture estimé : 4 mn

Optimiser notre équilibre acido-basique n’est pas uniquement une affaire alimentaire. Il est aussi fonction de nos habitudes et de notre hygiène de vie. C’est la première fois que j’aborde ce « second levier » après celui de l’alimentation. Manger « acido-basique » est important mais insuffisant. Des habitudes de vie sont nécessaires à mettre en place pour contribuer à notre bon équilibre acido-basique. Il est tout aussi essentiel de faire fonctionner nos systèmes d’élimination et de régulation des acides, c’est-à-dire : nos poumons et nos reins principalement ainsi que la peau (par la sudation).

Voici 9 conseils simples à tenter de mettre en place dans votre quotidien, suivis d’un exemple concret d’organisation matinale possible…:-)

  • Apprenez à mieux respirer…

Les poumons éliminent 90 % des acides du corps, ce qui est colossal. Il convient de les aider dans leur tâche en lui faisant travailler : respirer plus vite (lors d’un effort physique par exemple), plus fort et plus profondément, c’est éliminer plus d’acide.

Au repos, il faut aller vers une respiration plus profonde et plus lente. Apprendre à respirer « avec le ventre » en « étirant » son diaphragme vers le bas. Pour cela, relaxation, sophrologie et yoga sont de bonnes pistes d’investigation. Aérez-vous et aérez votre intérieur chaque fois que c’est possible…

  • Apprenez et à vous hydrater convenablement…

Dans la pyramide alimentaire acido-basique, tout en bas, en première position, avant même les aliments, il y a : l’eau. S’hydrater convenablement est source de bon équilibre acido-basique. 1,5 à 2 L d’eau de source ou minérale (si possible bicarbonatée) par jour. Buvez davantage encore si vous bougez (voir en dessous) Les reins éliminent vos acides dits « forts » (ceux principalement issus de la digestion des protéines animales). Notre corps ne sait pas transformer ces acides en gaz. Ces acides sont donc non volatiles et ne peuvent donc pas être éliminés par nos poumons. Nos reins ont une capacité d’élimination très limitée au quotidien et s’adaptent mal aux repas extrêmes (côte de bœuf party, raclette, fondue, plateau de fruits de mer ou autres protéines animales en grande quantité) dans ce cas les acides seront éliminés en plusieurs jours et une bonne hydratation les aidera.

  • Bougez…

Le sport est bon pour notre santé (et là j’enfonce une porte ouverte) mais il ne s’agit pas de faire des performances pour autant ! Au contraire même ! Un sport trop intensif acidifie notre organisme. Si vous le pouvez, essayez d’être régulier sur une activité physique de loisir, c’est primordial.

Sollicitez vos muscles nécessite un afflux de sang, donc des battements cardiaques accélérés et une respiration elle aussi plus rapide. Or, c’est par la respiration que l’on élimine une grande partie de nos acides.

  • Transpirez…

La sueur est, elle aussi, un excellent moyen corporel pour éliminer nos acides.

Courir, nager, aller au hammam ou au sauna accentue la sudation.

  • Soignez votre flore intestinale…

Elle joue un rôle fondamentale dans la digestion, la transformation de certains acides gras (acide butyrique) et, par conséquent, le ravitaillement de nos cellules.

Elle transforme les polyphénols antioxydants non absorbables par l’organisme en petites molécules absorbables. Pensez à vous hydrater et à enrichir votre alimentation d‘éléments naturellement riches en prébiotiques et probiotiques (légumes lacto-fermentés par exemple) dans vos menus quotidiens, ils vous aideront, entre autre, à assimiler vos antioxydants.

  • Aidez-vous à rétablir l’équilibre acido-basique…

Vous pouvez faire une cure de « minéraux tamponnants » (citrates de magnésium, potassium, calcium etc.)

  • Recherchez le calme…

Protégez-vous au maximum du bruit, du stress, détendez-vous.

  • Confiez votre bien-être aux plantes…

Elles sont reminéralisantes et peuvent être de précieux alliés santé à titre préventif et/ou curatif grâce à leur principes actifs sous forme diverses : décoction, infusion, huile essentielle, etc.

  • Combattez ou évitez le surpoids…

Trop de kilos déséquilibrent tous nos systèmes d’adaptation métaboliques, y compris celui chargé de notre équilibre acido-basique…

Exemple concret d’organisation bénéfique pour notre équilibre…

Voici un exemple concret tiré de mon expérience et de ma propre hygiène de vie.

Ce sont les actions idéales qu’il faudrait prendre l’habitude de faire dans l’ordre au quotidien et au réveil, chaque matin si possible.

Je suis sûr que cela peut paraître difficile à admettre ou à mettre en œuvre pour certains d’entre vous. Mais pour l’avoir expérimenté, je vous affirme avec certitude que lorsque vous aurez gouté aux bénéfices que vous apportent ces nouvelles habitudes, vous aurez du mal à vous en passer. Vous finirez même par ne plus compter uniquement sur votre douche, votre café, et votre volonté pour partir affronter votre journée, mais bel et bien sur votre vitalité retrouvée et votre dynamisme. Bien sûr, comme toutes les choses bénéfiques et durable, il faut du temps, de la constance et de la régularité pour casser les mauvaises habitudes et acquérir les bons réflexes au quotidien… il vous faudra sans doute un temps d’adaptation mais l’essentiel est d’essayer d’y aller progressivement…

Pourquoi le réveil ?

J’ai choisi comme exemple le matin car c’est le moment crucial du « redémarrage » du corps et de l’esprit. Malgré nos vies actives parfois chargées voire trépidantes, le réveil reste un moment privilégié où l’on peut tenter de maîtriser son emploi du temps à condition de savoir l’aménager et d’en avoir l’envie ou la volonté. En effet, le midi ou le soir nos contraintes personnelles (repas en famille ou peu de temps laissé par un rendez-vous) ou professionnelles (manger à l’extérieur en restauration) nous empêchent parfois de rester maîtres nos assiettes et de notre hygiène de vie. En revanche le matin, c’est plus rare… donc pas d’excuses ! ? 😮

NB : évidemment, qui dit matin dit petit dèj… 😉

Dans cette proposition d’organisation « acido-basique idéale » pour démarrer la journée, vous ne verrez dans le petit déjeuner aucune proposition de viennoiserie ou céréales type « cornflakes ». 😮 Le pain en revanche bien qu’acidifiant n’est pas totalement exclu à partir du moment où il n’est pas issu de farine raffinée blanche (type : baguette ou pain blanc ou pain de mie qui sont à bannir) mais réalisé à partir de farine bio semi-complète ou complète. Mais aussi, si vous n’avez pas d’allergie au gluten ! Il vous faudra bien entendu en gérer progressivement la quantité consommée et éviter la confiture ou pire : la pâte à tartiner chocolatée.

« Un matin alcalin type pour un adulte en bonne santé »… 😉

  • Au réveil, prenez le temps de vous étirer en respirant profondément pendant 1 à 2 mn.
  • Presser ½ citron (si possible bio) dans un verre d’eau tiède ou un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le « nature ».
  • Mettez à infuser votre thé ou « lancez » votre café.

Pendant ce temps…

  • Faites 10 à 15 minutes d’exercice physique doux (de type réveil musculaire).
  • Si la température extérieure le permet, faites cela fenêtre ouverte.

Puis…

  • Mangez un fruit. (pomme, poire, kiwi, banane, etc.)
  • Aérez votre logement (tant pis pour les calories perdues) faites un courant d’air.

Pendant cette « aération domestique »…

  • Allez prendre votre douche.
  • Finissez votre douche en baissant progressivement la température de l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche ou froide.
  • Petit déjeunez de votre quinoa au lait de coco que vous avez préparé la veille.

(à varier selon les envies et vous avez plusieurs suggestions à votre disposition dans mon guide). Vous pouvez par exemple (même si le quinoa reste pour moi supérieur au pain en matière de petit déjeuner) manger une tartine de pain complet ou semi-complet bio, beurrée et accompagnée d’une pomme. En évitant ou en limitant les aliments à index glycémiques hauts (mais peu nourrissants) dès le petit déjeuner (pâte à tartiner, viennoiseries, cornflakes, etc.) vous éviterez un  « pic glycémique » rapide puis sa chute qui vous donnera inévitablement une baisse d’énergie donc une sensation de faim et/ou de fatigue, un creux, un déficit de concentration, voire une fringale matinale ou carrément un malaise hypoglycémique…

  • Buvez votre thé ou votre café (sans sucre)

Puis…

  • filez faire ce que vous avez à faire pendant cette belle journée qui s’annonce tonique et radieuse ! 🙂

Bonne journée ! 😉

En attendant… un peu d’action ! ? 😉

Si cet article vous plaîtLikez-le et partagez-le ! Les boutons vers les réseaux sociaux sont à votre disposition à gauche de votre écran et/ou en bas de cette page avant la zone de commentaires. Merci d’avance ! 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *