Partager l'article :
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’alimentation alcaline est naturellement quasi

sans gluten et sans lactose

Bonne nouvelle pour les personnes sensibles à ces allergènes ! Adopter une alimentation et une hygiène de vie alcalines, c’est adopter une approche et une alimentation adaptées quels que soient nos choix alimentaires : omnivore, végétarien(et ses nombreuses variantes), crudivore, méditerranéen ou autre… Le fait que l’hygiène de vie et l’alimentation alcalinisantes correspondent au fonctionnement métabolique et à nos divers besoins physiologiques, les rend vertueuses pour notre santé et transversale. Donc, elles sont applicables à tous les types d’alimentation, que l’on choisi. 

Car tous les types d’alimentation peuvent être potentiellement acidifiants* à partir du moment où la proportion d’aliments protéinés d’origine végétale ou animale est trop importante par rapport à l’apport en minéraux alcalins.

Pour éviter les déséquilibres et disproportions, l’approche alcalinisante de l’alimentation rééquilibre les proportions nécessaires entre les aliments alcalins et acides en tenant compte de nos besoins pour nos équilibres antioxydatifs et acido-basiques. Cela en fait un facteur d’accroissement de longévité pour la vie cellulaire et ralenti son vieillissement.

Pour aller plus loin et tout savoir sur les différences entre aliments acides et alcalins, je vous invite à lire :

Aliments acides, aliments alcalins… quelles sont leurs différences ?

 

Or, les aliments acidifiants en excès dans notre alimentation sont souvent :

  • les produits céréaliers (farines, pains, pâtes, viennoiseries, pâtisseries, pizza, tartes etc)
  • les produits carnés (viande, charcuterie, poisson, fruits de mer, etc)
  • les produits laitiers ( lait animal, fromages, yaourts, crèmes dessert)
  • les produits transformés (plats préparés par l’industrie agro-alimentaire)
  • les produits trop salés ou sucrés (sodas, plats préparés)
  • Certains produits alcooliques (sauf vins et certaines bières de dégustation)
  • Certaines graminées (riz)

 

Inutile de virer ces aliments car ils sont utiles ! En revanche, il est bénéfique de doser leurs proportions dans notre alimentation quotidienne pour que leur présence cesse d’être délétère (lorsqu’ils sont en excès) et devienne vertueuse (lorsque leur proportion est équilibrée).

Pourquoi les aliments acides sont-ils utiles ?

Car les micronutriments que contiennent ces aliments sont non seulement nécessaires au bon fonctionnement de notre métabolisme, mais aussi à la bonne assimilation des nutriments alcalins. Le dosage de leur proportion est donc préférable à une éviction complète et au risque de carences qui l’accompagneraient.

Pourquoi l’alimentation alcaline est-elle pauvre en gluten ?

Car le gluten est présent dans beaucoup de produits céréaliers et de plats préparés par l’agro-alimentaire. Or, lorsqu’on met en place une alimentation alcaline, on réduit considérablement la consommation de céréales (sous toutes leur formes), de produits cuisinés prêts à consommer et par là-même, la présence de gluten dans cette alimentation quotidienne.

C’est d’ailleurs pour ces caractéristiques que la plupart de mes recettes alcalines sont aussi répertoriées sur la page sans gluten du blog.

Pourquoi l’alimentation alcaline est quasi sans lactose ?

Car le lactose est présent dans le lait d’origine animale et les produits laitiers sont protéinés et source de nutriments acidifiants pour l’organisme (sans aborder tous les problèmes liés à une consommation excessive de produits laitiers à l’âge adulte).Pour alcaliniser notre alimentation, on utilise peu ou pas de lait d’animaux mais plutôt des laits végétaux. En revanche, quitte à choisir de consommer un aliment parmi l’éventail des produits laitiers, on privilégiera la consommation de fromage (bio et non pasteurisé) en respectant les proportions appropriées.

Pour ces raisons, le lactose n’est donc pas totalement absent mais il est assez rare.

* Idées reçues et propagées sur l’acidification de l’organisme…

Lorsque l’on parle d’acidification, beaucoup de personnes pensent à la modification du pH sanguin. Ce qui est faux. En effet, pour notre survie le pH sanguin sera maintenu coûte que coûte par votre système métabolique, quelles que soient votre hygiène de vie et votre alimentation, MAIS… s’il perdure trop, ce maintien en « marche forcée» est épuisant ! Si vos apports en antioxydants, minéraux alcalins, vitamines et micronutriments sont insuffisants, votre organisme s’épuise à combler ce déficit et rééquilibrer la balance acido-basique en puisant dans ses réserves disponibles. Il finit par se carencer, faisant le lit des maladies, infections, inflammations et autres réjouissances.

Le manque d’oxygénation (vie trop sédentaire, alimentation trop riche en produits carnés, céréaliers, laitiers ou en légumineuses) et le manque d’apport en substances alcalinisante et antioxydantes (fruits, légumes, oléagineux, minéraux, vitamines, micronutriments) nécessite à votre corps de puiser dans ses stocks pour les libérer (squelette, dents, muscles, tendons, cellules). Puisque le corps est incapable de les fabriquer lui-même, ces éléments alcalins doivent lui être fournis (en buvant et en mangeant) tout en adaptant votre hygiène de vie (moins sédentaire) de façon à faciliter l’élimination d’éléments acidifiants (souvent en excès).

Il est donc salutaire de les lui apporter en adaptant votre alimentation et votre hygiène de vie quel que soit votre choix alimentaire.

Idée reçue sur le pH des aliments…

 Le citron a un goût acide = il est acide pour l’organisme… FAUX Cette erreur est fréquente ! Le citron est alcalin !

Lorsqu’on parle d’aliments acidifiants ou alcalinisants, on parle du pH des micronutriments qu’ils nous apportent et la façon dont notre corps les assimile après leur transformation pendant la digestion. On ne parle pas du goût acide.

La mesure du potentiel alcalinisant ou acidifiant des micronutriments qu’ils contiennent s’évalue grâce à l’indice PRAL (dont la formule de calcul semble perfectible d’après les experts, mais qui reste la référence actuelle de mesure dans ce domaine)

Idée reçue sur le pH urinaire…

Beaucoup de personnes croient aussi qu’on peut mesurer son taux d’acidification grâce au pH urinaire. Certains exploitent cette erreur de compréhension et d’interprétation pour proposer des méthodes de mesure et d’évaluation du pH urinaire. Ce qui est faux. Uriner sur du papier pH ne vous donnera qu’une photographie instantanée de ce pH si instable qu’il sera différent lors des prochaines mictions.

Le pH de l’urine n’est qu’une résultante très variable de votre hygiène et votre alimentation quotidienne. Il peut varier après chaque repas, chaque activité de la journée, votre niveau de stress, si vous fumez ou non, si vous êtes alcoolisé ou pas, etc… Donc rien ne sert d’uriner sur du papier pH. Vous perdez votre temps. Ce sont des boniments.

 

On en cause ?

Saviez-vous que l’alimentation alcaline était pauvre en gluten et en lactose ? Cet article vous est-il utile ? N’hésitez pas à laisser votre avis ou vos questions dans la zone de commentaire en bas de cette page. Merci d’avance ! 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • 47
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

2 thoughts on “Alimentation alcaline : quasi sans gluten et lactose”

  1. Un grand merci pour tout ce que vous faites : les explications sont très accessibles, faciles à comprendre donc faciles à mémoriser.
    le plus difficile pour moi est de trouver le bon « dosage » pour appliquer au mieux le rapport acido-basique ; il y a peu de temps que je me suis intéressée à ce régime car la médecine ne trouvait rien de bien pour me me soigner une arthrose de hanche très invalidante. J’ai tourné le dos à la médecine traditionnelle et me suis tourné vers le changement de mon alimentation et là : miracle en deux mois où j’ai supprimé ce qu’il fallait j’ai retrouvé un confort articulaire et SURTOUT je n’ai pratiquement plus mal alors que je souffrais en permanence et par moment avec une forte intensité, quelle énergie de gaspiller à lutter contre la douleur !
    A quand un livre complet de recettes, là je serais preneuse à 300 % !
    Merci encore et bravo pour vos recettes bien réussies.

    1. Bonjour Maïté,

      Merci pour votre témoignage, votre intérêt pour le blog et vos compliments sur l’article ! Ça fait chaud au coeur ! Votre témoignage regroupe tout ce que je souhaite aux lecteurs de Bouchées Doubles ! Génial ! D’une certaine façon, nous partageons le même type d’expérience… nous avons vaincu la douleur en s’attaquant à ses causes !
      Votre intuition à été juste en pensant à votre alimentation et Bingo ! Vous allez mieux !
      Adopter une alimentation alcalinisante est efficace pour plein de maux mais dans votre cas je suis agréablement surpris par la rapidité de l’amélioration de votre état initial. Je ne pensais pas que l’évolution puisse se faire en… seulement 2 mois !? Wahou ! Super !

      Pour ce qui est d’un livre de recettes : je prépare actuellement un programme multimédia d’ateliers et d’information sur les principes et enjeux de l’alimentation alcaline et l’équilibre acido-basique (en vidéos accessibles bientôt en ligne), mais pourquoi pas un livre dans la foulée d’autant plus que vous êtes quelques uns à sembler intéressé. Lorsque vous me parlez de livre… pensez-vous à un livre numérique ou papier Maïté ? Au plaisir de vous lire… Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *