courge bleue de Hongrie

Une recette alcaline antioxydante,

savoureuse, simple et maligne ! 

Un peu de culture…

Ramenée de Budapest par Philippe Desbrosses en 1983, la courge bleue de Hongrie est aussi appelée potiron Bleu de Hongrie ou encore, Nagydobosy Sütökok. Bon courage à qui n’est pas hongrois pour bien le prononcer ! 😉  J’ai opté pour cette cucurbitacées d’hiver car la chair du Potiron Bleu de Hongrie est d’excellente qualité : jaune orangée, très épaisse, dense, douce et sucrée, Le Potiron Bleu de Hongrie se consomme aussi en gratin, purée, potage, tarte. Cette courge se conserve très bien, parfois jusqu’à 18 mois ! 😮 Qui dit mieux ? 😉

Je profite de cette recette pour vous mettre un lien vers un événement sur lequel j’ai fait l’un de mes premiers reportage pour la page Bingo du blog : La fête des cucurbitacées. Cette manifestation caritative à lieu dans un petit village du département du Maine et Loire (49). Je vous invite à le découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :

La fête des cucurbitacées

La recette en vidéo : 

Transcription du texte de la vidéo

Bonjour à toutes et tous, je suis Hervé du blog Bouchées Doubles et je vous souhaite la bienvenue pour cette nouvelle vidéo de recette dans laquelle nous allons faire une courge farcie gratinée au four. À tout de suite en cuisine…

Générique

Voici votre liste de courses :

1 ou ½ courge d’hiver, 1 oignon rouge ou jaune, 1 échalote, 2 gousses d’ail (bio si possible), 1 poignée de raisins secs, 3 cs d’huiles d’olive extraite à froid, environ 50 à 100 g de quinoa (en fonction de la taille de votre courge et du vide laissé après avoir ôté les graines), 2 cs rases d’herbes de Provences, sel et poivre noir.

Plusieurs variétés de courges sont utilisables :

Bleue de Hongrie, Potimarron, Musquée de Provence ou autre avec le même type de chair et qui laissent assez de place pour farcir, une fois vidées de leurs graines. Mon choix : La courge Bleue de Hongrie.

Recommandations :

1) Il faudra adapter votre temps de cuisson à la taille et l’épaisseur de votre courge.

2) les produits bio vous apporteront + de nutriments (vous pourrez garder leur peau = jusqu’à 25% de vitamines et minéraux en +) et moins de polluants (insecticides et pesticides résiduels) pour votre organisme.

Préparez votre courge…

Nous allons commencer par retirer les graines qui sont au milieu de la courge.

Nous allons ensuite badigeonner cette courge d’un mélange d’huile d’olives, d’herbes de Provence, de sel et de poivre noir.

Ensuite, nous la retournons sur un papier sulfurisé avant de l’enfourner 40 minutes à 180° environ, en fonction de sa taille.

Vous « oubliez » votre courge au four et pendant ce temps…

Rincez votre quinoa 3 fois en renouvelant l’eau à chaque fois. (Cela le débarrasse de sa saponine qui le rend amer)

Mettez-le à cuire 15 minutes dans une casserole d’eau salée puis égouttez-le.

Découpez vos légumes…

Émincez l’oignon, l’ail et l’échalote.

Mettez-les à cuire à la poêle en remuant régulièrement.

Lorsqu’ils caramélisent, ajoutez les raisins secs pendant quelques minutes.

Puis ajoutez votre quinoa (préalablement égouté) quelques minutes.

Vous le faites rissoler quelques instants (cinq minutes pas plus).

Au bout de 40 minutes environ…

Votre courge doit être cuite (ça sa dépend de sa taille). Contrôlez sa cuisson en piquant au couteau (pas de résistance = chair cuite).

Sortez-la du four puis…

Découpez un bout de courge pour pouvoir la retourner (côté chair vers le haut) et qu’elle puisse tenir sur cette base.

Une fois retournée, garnissez le trou qui contenait les graines avec le mélange de : quinoa, oignons, ail, échalotes, et raisins secs.

Vous pouvez éventuellement gratiner comme je le fais, avec du fromage.

Remettez votre courge à gratiner au four en position grill pendant 5 à 10 minutes.

Voilà c’est prêt !

Il ne vous reste plus qu’à sortir votre courge bleue de Hongrie farcie, d’en découper une part et à la dresser dans une assiette.

Bon app ! MiaM !

Pour les atouts santé…

Cette recette alcaline est :

  • Un « allié digestif » : ses fibres facilitent la digestion et ont un bon impact sur le sentiment de satiété.
  • Source d’antioxydants et de protéines végétales grâce au quinoa.
  • Excellente source de vitamine A, elle vous apportera aussi les vitamines B1, B2, B5, B6, B9, K et C.
  • Source de minéraux : manganèse, fer et cuivre.
  • D’après la littérature scientifique fiable et disponible, manger des courges aurait pour effets potentiels :
  • La diminution de la croissance des cellules cancéreuses
  • La protection des cellules du foie
  • La prévention et la lutte contre les inflammations

A propos de l’indice PRAL…

  • C’est l’indice de référence mis au point scientifiquement et devenu l’outil de calcul de la mesure acido-basique d’un aliment.
  • PRAL signifie Potential Renal Acid Load (potentiel acidifiant reinal ) C’est un indice exprimé en milliéquivalent pour 100 g (mEq/100g).
  • L’indice PRAL de cette recette est basique car tous les aliments utilisés sont alcalinisants pour notre métabolisme, y compris le quinoa, bien qu’il contienne des protéines végétales.
  • Pour aller plus loin et mieux connaître l’indice PRAL, cliquez sur le lien qui apparaît sur votre écran, ci-dessous :
  • 5 points pour tout savoir sur le PRAL

Et surtout n’oubliez pas : pour être bien dans votre assiette, mettez les bouchées doubles et (ré)appropriez-vous son contenu, dés maintenant ! Votre vitalité vous appartient !

Merci à tous d’avoir suivi cette vidéo ! 🙂 Si elle vous plaît, n’hésitez pas ! Cliquez sur le bouton rouge à gauche sous cet écran et abonnez-vous à ma chaîne, ou encore… Likez-la et partagez-la ! Merci d’avance et à bientôt pour une autre vidéo ! 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *