Libérez le gras

Stop à la traque du gras !

Et aux idées reçues depuis 1950 !  

La lipidophobie, ça vous parle ?

C’est avoir peur du gras et c’est un phénomène de notre société moderne   ! Depuis les années 50 à cause de la théorie d’Ancel Keys, un scientifique américain reconnu, relayée par l’industrie agroalimentaire , les profits du marché du secteur light ont explosés ! Il a diabolisé le gras, ce qui a généré des bénéfices colossaux pour ce secteur dont l’essor date de cette période ! Et vous ? Etes-vous lipophobes ou lipidophiles ? 🙂

Cet article participe à un ( carnaval ou festival ) d’articles sur le thème des matières grasses organisé par Laetitia du blog : Mission Détox.  Pendant cet évènement vous allez pouvoir lire des articles sur ce thème, publiés par 4 blogueurs participants. Pour retrouver les différents liens vers ces blogs , il vous suffit de cliquer sur le nom de son blog (ci-dessus en rouge) ou le titre de l’article d’ouverture du carnaval : Le gras agent de paix, nouveau regard sur les matières grasses

Nos aïeux ne craignaient pas le gras ! 

Ils  développaient moins de maladies cardiovasculaires qu’aujourd’hui. Pour satisfaire nos besoins métaboliques, nous avons besoin de consommer des lipides à hauteur de 35 à 40% (en calories, pas en quantité) de nos apports énergétiques globaux.

Selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement du travail), les lipides nous sont indispensables pour un bon équilibre hormonal et le bon fonctionnement cellulaire.

Michel de Lorgeril (auteur du Nouveau régime méditerranéen), chercheur (CNRS) médecin et expert en cardiologie et nutrition, assure : « d’un point de vue médical, rendre les graisses responsables de pathologies comme l’obésité et les maladies des artères est une erreur. Ce n’est pas parce qu’on mange du gras qu’on prend du poids. »

Les graisse bio… est-ce important ?

Taty Lauwers, auteur de nombreux ouvrages de nutrition dont « pour qui sonne le gras », s’appuie sur des travaux de scientifiques (Enig, Knasniewski, groves…) et prône ce qu’elle nomme « graisses originelles » : crues, vierges, première pression à froid et impérativement bio.

Pourquoi bio ?

Car dans le cas contraire, selon elle, les graisses originelles peuvent transporter tous les toxiques environnementaux, résidus de médicaments, polluants organiques persistants, xénoestrogènes (composés chimiques synthétiques qui immittent l’activité oestrogènique, ex : phtalates, PCB, BPA, etc…), qui sont dommageables pour nos organismes.

L’alimentation des animaux influe sur la composition des graisses : un animal nourri exclusivement au maïs ou au soja, produira des graisses trop riches en oméga 6. Alors que nourri à l’herbe, il produira des graisses plus riches en oméga 3.

Michel de Lorgeril balaye quelques idées reçues :

Les graisses végétales seraient meilleures que les graisse animales ?

Faux !

  • Les poissons gras sont riches en oméga 3 (important pour le cœur et le cerveau)
  • Les huiles végétales sont riches en oméga 6 (baissent le cholestérol mais augmentent le risque cardiovasculaire)
  • Le beurre (de lait cru) est le seul aliment apportant du « Wulzen » (important contre les calcifications ou la cataracte)

Limiter sa consommation de graisses pour baisser son cholestérol ?

Faux !

  • Il est prouvé qu’aucune corrélation n’existe entre un cholestérol élévé et les risques de maladies cardiovasculaire (MCV).

L’exercice physique fait baisser le cholestérol ?

Faux ! C’est l’inverse : il est prouvé qu’il l’augmente.

Les huiles végétales (riches en omégas 6) diminuent mon cholestérol et mes risques de MCV ?

Faux ! C’est ½ vérité : elles baissent le cholestérol mais accroissent les risques de MCV.

Alors ? Dans tout ça… quelle graisse choisir ? 😮

Ce qui compte ce sont les acides gras qui les composent et d’avoir les apports suffisants pour chacun d’eux.

Les seuls à éviter catégoriquement sont :

            Les acides gras trans artificiels qui se forment lors des process de fabrication des huiles ou des margarines utilisées dans l’industrie conventionnelle (procédés interdits en bio), augmentent drastiquement le risque cardiovasculaire.

Les acides gras trans naturels fabriqués par les ruminants lors de leur digestion, font baisser le risque cardiovasculaire. 

Acides gras saturés ≠ Acides gras trans !

On les confond souvent. Les graisses saturées ont des effets physiologiques essentiels, elles sont par exemple présentes dans le lait maternel et nutritivement intéressantes à consommer.

Michel de Lorgeril privilégie :

  • L’huile d’olive vierge biologique , riche en polyphénols (antioxydants).
  • L’huile de colza biologique, faible en saturés et omégas 6, mais riche en oméga 3.

Bon à savoir : les omégas 6 sont utiles pour notre immunité mais en excès ils sont néfastes car ils favorisent une hyper-réactivité immunitaire et accroissent les risques cardiovasculaires.

En conclusion :

Adoptez un régime global varié et non évictif (aucune interdiction de familles d’aliments mais juste un dosage) comme l’alimentation alcalinisante. En plus des fruits, légumes, légumineuses et oléagineux… œufs, fromages, viandes, poissons et céréales y ont leur place dans des doses physiologiquement pertinantes sans risque de carences. On peut l’adapter aux exigences de chacun en fonction de ses choix alimentaires.

Bien sûr, la prise en compte de la contamination environnementale et de la surpêche, font que l’on doit l’adapter aux conditions d’existence modernes.

Je vous invite à donner votre avis ou poser vos questions sous cet article, en bas de cette page.

Sources :

Comment on a « huilé » l’Amérique, The weston A. price Foundation, Sally Fallon and Mary G Enig, 30 juin 2002

https://www.westonaprice.org/fr/health-topics/le-beurre-serait-le-meilleur/

Extraits PDF de « pour qui sonne le gras » de Taty lauwers :

http://www.taty.be/gras/plaquette.pdf

Le nouveau régime méditérranéen de Michel de Lorgeril (produit affilié sans frais***lire ci-dessous***)

 

Le livre de Taty Lauwers (produit affilié sans frais*** lire ci-dessous***)

 

Si vous cliquez sur les produits affiliés et que vous effectuez leur achat sur Amazon : ils ne vous coutent pas plus cher et vous me faites plaisir ! Je toucherai juste une petite comission (d’environ  5% du prix de vente). Ceci contribuera à me permettre développer le blog. Merci d’avance ! 🙂 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 thoughts on “Libérez les graisses ! Elles sont bénéfiques.”

  1. Bonsoir Hervé, je découvre le mot de lipidophobie ! C’était moi, il y a quelque années et je diabolisais tout : l’huile, le gras de viande, etc …
    Depuis j’ai découvert l’huile d’olive crétoise et les bienfaits des fruits secsentre autres.
    Merci pour toutes ces informations pertinentes. Belle soirée. Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *