Alimentation alcaline

Erreurs et demi-vérités récurrentes

en alimentation alcaline

À force de lire, voir et écouter les personnes et les médias qui parlent d’alimentation alcaline et leurs erreurs courantes et récurrentes faites à ce sujet, il m’a semblé important d’en parler pour partager mon expérience et mes informations pour tenter d’apporter un peu d’éclairage dans ce maquis d’affirmations incomplètes ou éronnées colportées parfois par des docteurs et relayées par les médias. Informations confuses, contradictoires et parfois fausses qui peuvent semer le trouble dans les esprits ! Ce qui n’est pas souhaitable, puisque le scepticisme qui risquerait d’en émaner serait préjudiciable et dommageable, car il existe, selon moi, 2 sortes de sceptiques :

• Le sceptique positif : je n’y crois pas, ne suis pas convaincu, mais pour en avoir le coeur net j’essaie quand même, j’expérimente et jugerai par moi-même. Ce qui laisse une chance de découvrir quelque chose de nouveau et bénéfique.

• Le sceptique négatif : je n’y crois, ne suis pas convaincu donc je laisse tomber, n’y vais pas. Ce qui ne laisse aucune chance de découvrir quelque chose de nouveau et d’évaluer si c’est bénéfique ou pas.

Or, lorsque vous faites partie de la seconde catégorie, vous risquez franchement de « passer à côté », en renonçant sans le savoir à une expérience qui pourrait vous convenir… dommage, non ? 😉

La position scientifique sur les liens entre équilibre acido-basique…

Mitigée et très polémique ! Par exemple, j’ai une amie médecin allopathe qui m’a clairement livré le postulat de la fac de médecine sur le sujet : quoi que l’on mange, le corps équilibre notre pH avec le concours des reins et des poumons associés à des mécanismes complexes de notre métabolisme. A ce jour, les études scientifiques s’en tiennent officiellement là. L’enseignement prodigué aux médecins sur l’équilibre acido-basique, en découle. Pourtant en cas d’alcalinose ou d’acidose, un médecin urgentiste vous sauvera en vous faisant une piqure intraveineuse de minéraux acides ou alcalins suivant votre cas ! Cela signifie qu’il compensera votre manque ou votre excès en certains minéraux pour rééquilibrer votre équilibre acido-basique dont la balance penche trop fortement et dangereusement d’un côté. Mais ceci n’arrivera qu’en cas de défaillance ou d’insuffisance rénale ou pulmonaire graves, car seules raisons officiellement admises et reconnues…. jusqu’à preuve du contraire ! 🙂

« A décharge » pour la science et la recherche…

Il faut bien admettre que faire le lien entre l’alimentation alcaline (ou quelle qu’elle soit d’ailleurs) et la santé relève du  tour de force, dans le sens ou il faudrait une méta-étude sur un temps long et une vaste population. De plus, les causes d’amélioration d’un état de santé général d’un individu à l’autre est multi-factoriel… il est donc difficile de mettre en place un protocole d’expérimentation exempt de biais scientifiques (erreurs potentielles ) qui remettraient en cause les résultats obtenus. C’est d’ailleurs le cas de nombreuses études lancées dans le domaine de la nutrition (alcaline ou non) qui génèrent débats et polémiques à chaque publication.

Ceci explique cela et en l’absence de résultats fiables et de preuves scientifiques irréfutables, relègue presque l’approche alimentaire alcaline au rang de croyances et superstitions ou encore d’un énième régime à la mode comme tant d’autres.

Pourtant, nous sommes nombreux à aller mieux grâce à cela et beaucoup de praticiens de santé comme les naturopathes, médecins holistiques et certains nutritionnistes l’utilisent et en tiennent compte dans leurs prescriptions. Cela fait-il pour autant d’eux des « hérétiques »  ? 😉 Je ne crois pas. Tout comme je ne crois pas que l’était Galilée lorsqu’il affirmait contre tous, que la terre n’était pas le centre du monde mais tournait autour du soleil ! Ou encore avant lui, les savants qui affirmaient que la terre était ronde contre la thèse officielle qui voulait qu’elle soit plate ! La science évolue, donc vérité et réalité d’un jour ne sont pas celles de toujours ! 🙂 En attendant que les experts de tous poils statuent sur l’utilité ou la nécessité d’une alimentation alcaline, il nous reste l’expérimentation pragmatique et le bon sens.

Bon sens en attendant la science… 😉

Je viens d’avoir 48 ans et je peux (en toute bonne foi), attester sur l’honneur n’avoir jamais été en si bonne santé de ma vie que depuis 6 ans (sans aucune consultation), ni n’avoir connu une telle vitalité au quotidien ! Ce bien-être ressenti et éprouvé coîncide avec ma découverte et la mise en place d’une alimentation et d’une hygiène de vie alcaline au quotidien. Je n’ai plus d’allergies respiratoires saisonnières liées aux pollens, ni de maux de dos récurents qui devenaient invalidants. Hasard ? Réalité ? Qu’importe ! Cela m’a donné l’envie, sous l’impulsion d’un ami, de créer ce blog pour partager mon expérience nutritionnelle, alimentaire et culinaire. Et pour poursuivre cette démarche, je partage avec vous cette vidéo ! 🙂

Voici les liens vers les autres vidéos de la série… 

2 Alimentation alcaline : ni diète, ni régime, ni mode de vie. 

3 Les jus de fruits maison, sont-ils vraiment sains et alcalins ?

4. La preuve scientifique : pas de recherches = pas de preuves = ça n’existe pas…. Ah oui ?! Vraiment ?

Alimentation alcaline : erreurs et demi-vérités N° 1

 

 

Transcription texte de la vidéo

Erreurs ou contre-vérités sur l’alimentation alcaline

Bonjour à toutes et tous, je suis Hervé du blog Bouchées Doubles et je vous souhaite la bienvenue pour cette nouvelle vidéo dans laquelle je souhaite rétablir 4 vérités concernant l’alimentation alcaline. 

En effet, de tout ce que j’ai pu lire voir entendre sur l’alimentation alcaline, que ce soit sur le net , dans les médias s’intéressant à la nutrition ou même spécialisés, ou encore dans des magazines d’info santé bien-être ou d’alimentation santé et naturelle… dans 95 % des cas… ils se plantent.

Par manque d’informations, par ignorance, par omission.

Tout ceci créé et participe à une désinformation générale qui sème une confusion dangereuse dans les esprits et même au risque de décrédibiliser le sujet, le reléguant dans le rôle d’un régime de plus pour retrouver une ligne estivale idéale, rentrer dans son maillot de bain et aller à la plage. Ahou tcha tcha tcha !

Si tel était vraiment le cas, comment expliquer que des professionnels de santé et des naturopathes utilisent l’alimentation alcaline depuis plusieurs années et que comme moi, des milliers de personnes ont retrouvé leur pleine santé grâce à cette alimentation ?

Dans cette vidéo nous allons voir une des quatre principales vérités ignorées ou oubliées par les médias au sujet de l’alimentation alcaline. À tout de suite après ça.

Générique…

1 – l’alimentation alcaline ne peut pas changer les différents pH de votre corps, cette alimentation n’est donc pas valable.

95 % des articles écrits par les docteurs, relégués par les médias, affirment cela et ajoutent que le corps est un système complexe permettant de réguler le pH quelle que soit votre alimentation. Que le corps soit complexe est une évidence puisque même eux parfois ont du mal à diagnostiquer mais l’explication en revanche, n’est-elle pas quelque peu… simpliste ?

En gros les médecins nous disent : continuer de bouffer n’importe quoi, votre corps s’en fout ! Il régule ! Votre équilibre acide basique aussi ! Bon. Ce n’est pas totalement faux… donc admettons ! Mais il me manque la fin de la phrase… ce n’est qu’une demi-vérité !

frustration !

Pour la plupart d’entre nous, cela ne donne pas envie d’aller plus loin, ni d’en savoir plus…

Omission volontaire ou involontaire ? On ne saura jamais… je n’entends pas la fin de cette phrase qu’il serait selon moi, juste de compléter.

Pourtant le but n’est pas, comme je l’ai lu, vu et entendu d’innombrables fois, de changer les différents pH du corps, de notre estomac, de notre intestin, de notre salive, de notre peau, ou de notre sang…

Notre corps les maintiendra stables quoiqu’il arrive puisqu’il en va au minimum de notre santé et même de notre survie !

L’intérêt de l’alimentation alcaline est justement de donner au corps tout ce dont il a besoin pour maintenir notre pH sans s’épuiser à taper dans nos réserves !

Car pour le faire il a besoin de carburant et sans plein de carburant les ressources s’épuisent ! Ce n’est pas trop compliqué à comprendre ça ?

L’alimentation alcaline apporte à notre corps tous les minéraux essentiels, les vitamines, enzymes, oligoéléments nécessaires.

Et tiens ! Comme c’est curieux… si le corps s’épuise, on se carence, on tombe malade au bénéfice de qui ? Qui nous soigne ? Qui nous vend les médicaments nécessaires ?

Et puis si on devait changer notre pH avec notre nourriture tous ceux qui mangent acide ou alcalin depuis des années comme moi, ne seraient plus là pour en parler !

Manger alcalin c’est manger malin, c’est manger des aliments dans des proportions qui favorisent le maintien et le développement de notre santé en limitant les comportements qui lui nuisent.

Si nous allons mieux, notre système de santé ira mieux, non ? Mais si le système de santé va mieux le système économique irait-il-mieux ? Moins de médicaments, moins de soins… oups ! Je vais réfléchir…

Voilà ! Merci à tous d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout. Si vous avez une question, ou un avis à formuler, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous cette vidéo. Vous pouvez aussi vous inscrire ou aller plus loin en allant sur le blog grâce aux liens qui s’affichent actuellement sur votre écran. Merci ! Au revoir et à bientôt dans une prochaine vidéo.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *