Découvrez cette recette de cuisine alcaline : mijoté de légumes anciens et oléagineux

Une recette de cuisine alcaline aux saveurs orientales en cuisson douce

Cette recette de cuisine alcaline est très variée en textures et en saveurs. Panais, rutabagas, navets, carottes, céleri rave, poireaux, oignons et oléagineux, combinés aux épices et aux raisins secs, lui apportent une légère note sucrée-salée. La cuisson douce permet de valoriser les différents goûts des aliments qui composent cette recette de cuisine alcaline et surtout, de moins altérer leurs nutriments donc leur qualité nutritionnelle.

Simple à faire, elle ne nécessite pas ou très peu de surveillance et avec de l’habitude… plus du tout. Cette recette de cuisine alcaline  peut être consommée en plat principal ou en accompagnement de céréales (j’ai choisi de faire une semoule), de légumineuses, d’oeufs, de viande ou de poisson, au gré de vos envies. Si vous choisissez un produit d’origine animal, il doit accompagner en petite proportion : c’est meilleur pour votre santé et celle de notre planète. Lorsque vous mangez des aliments riches en protéines, ayez 2 choses en tête :

  • Leur proportion ne doit pas dépasser 30% voir 40% max de votre assiette,
  • Votre organisme ne peut assimiler que 30 gr maximum de protéine par repas.

Donc, végétalisez et alcalinisez vos assiettes avec des proportions  adaptées en légumes et fruits. Le manque de légumes dans l’alimentation est considéré comme le facteur responsable de 2,8 millions de morts par ans

Les principaux atouts santé de la recette…

Cette recette est une bonne source de :

Fibres et fibres solubles : source de prébiotiques pour vos intestins

Antioxydants : omégas 3 , bêta-carotène, zéaxanthine, polyacétylènesglucosinolates,

Minéraux : fer, magnésium, calcium, potassium, sélénium, phosphore, manganèse, zinc, cuivre

Vitamines : A, B2, B5, B6, B9, B12 (si aliments carnés), C, D, E, K

A propos de l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) de cette recette…

Cette recette de cuisine alcaline possède un indice PRAL alcalin. Mais les viandes, poissons, oeufs ou céréales que vous pourriez choisir en accompagnement  sont des aliments acidifiants*. Il convient donc de minorer leur proportion ( pas plus de 20 à 30 %). Sinon vous déséquilibrerez l’ensemble et le feriez basculer du côté acidifiant. En respectant cette condition, cette recette alcaline participera donc positivement à votre bon équilibre acido-basique. Vous l’aurez sans doute compris, l’indice PRAL est bien plus alcalin sans l’ajout de viande. À vous de voir quel choix effectuer en fonction de vos envies et de vos besoins. 🙂

*Rappel : Les minéraux acidifiants et alcalinisants sont dépendants les uns des autres pour une bonne synthèse dans notre métabolisme… pas question donc de manger 100% alcalin ! En revanche, il est important d’en doser les proportions dans notre alimentation occidentale moderne dans laquelle l’apport quotidien en aliments acides et aliments alcalins est déséquilibré (au détriment des aliments alcalins).  

Pour tout savoir sur l’indice PRAL : 

Je vous invite à découvrir mon guide de l’indice PRAL. Pour reconnaître les aliments en un clin d’oeil, en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir mon guide : Mon guide de l’indice PRAL : 527 aliments répertoriés

Découvrez cette recette de cuisine alcaline : mijoté de légumes anciens et oléagineux

Recommandations : 

Si vos légumes et fruits sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, chaque fois que c’est possible, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes et fruits ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiants. Lavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez cette recette de cuisine alcaline : mijoté de légumes anciens et oléagineux

La recette

Portion : 4 à 6 personnes

Préparation : 15 mn

Cuisson : 2 h 30 à 3 h environ à 100° (en fonction des performances de vos ustensiles de cuisson. 

Ingrédients : 

Côté légumes : 1 panais, 1 rutabaga, 2 carottes, 1 navet, 1/4 de céleri rave, 1/2 fenouil, 3 gousses d’ail.

Côté herbes aromatiques et condiments : 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra, thym (frais ou sec), romarin (frais ou sec), sel et poivre noir.

Préchauffez votre four à 180° (vous réduirez le thermostat par la suite)

Préparez vos légumes…

Coupez en morceaux de tailles homogènes (julienne, rondelles, tranches, brunoise, au choix !) l’ensemble des légumes. Coupez les morceaux de carottes un peu plus petits que les autres, car elles cuisinent plus lentement.

Mettez les morceaux dans un récipient de cuisson à couvercle, allant au four.

Versez l’huile et mélangez bien.

Ajoutez le romarin et le thym (s’ils sont frais en branche, disposez-les au milieu de vos légumes).

Salez, poivrez et enfournez. Baissez le thermostat pour une cuisson lente et douce à 100°.

Faites autre chose de votre vie pendant 1 h 30…

Puis…

Contrôlez que les légumes n’accrochent pas.

Si tel es le cas, versez un 1/2 verre d’eau recouvrez et laissez cuire 1 h.

Contrôlez à nouveau la cuisson et prolongez-la si nécessaire…

Si la cuisson vous convient : goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement.

C’est prêt ! Bon app ! Servez et dégustez chaud. 😉

On en cause ?

Et vous ? Cuisinez-vous régulièrement des légumes anciens ? Partagez votre avis, votre expérience ou  posez vos questions ci-dessous dans la zone de commentaires. Merci d’avance ! 🙂

One thought on “Cuisine alcaline : mijoté de légumes oubliés et oléagineux”

  1. Bonjour Hervé,
    Je vais tester cette recette, mais je pense qu’il manque quelques ingrédients dans la description de la recette au vu de sa présentation. Pas de souci, je vais m’adapter 😉 J’ai cherché cette recette dans mon livre… mais elle n’y était pas non plus.
    Merci pour tout en tous cas.
    J’en profite pour vous souhaiter une très belle année 2021, que vos projets (je suis sûre que vous en avez plein) se réalisent toujours avec votre belle énergie !
    Nadège

Répondre à Nadège Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.