equilibre acido basique

Quelle est l’influence des modes de cuisson sur l’acidité des aliments ?

Quelle est l’influence des modes de cuisson sur l’acidité des aliments ?

Aujourd’hui une réponse à la question de Françoise pour laquelle j’ai dû faire des recherches qui expliquent le délai de ma réponse. Ces recherches dans les sources scientifiques disponibles sur la cuisine et l’alimentation alcalinisante sont restées infructueuses. Je n’ai pas trouvé d’études scientifiques sur l’influence de la cuisson ou de la façon de cuisiner sur le pH des aliments…

C’est donc une réponse empirique par observation de ce que j’ai pu trouver : Les indices PRAL (qui eux, au moins, sont scientifiques), de quelques aliments protéinés (mesurés crus et cuits) dans différents tableaux issus de sources diverses. Ils mettent en évidence une augmentation du potentiel acidifiant d’un aliment cuit par rapport au même aliment cru. Mais je me garderai d’en faire règle ou loi ! Car même si cette augmentation du potentiel acidifiant d’un aliment protéiné se produit dans la majorité des cas, ce n’est pas systématique… affaire à suivre et recherches à poursuivre…. 😉

Comme vous le savez pour si vous suivez ce blog : je ne suis pas un expert en nutrition. En revanche, je suis un passionné dont les connaissances en  nutrition et alimentation avancent au fur et à mesure de mes lectures, rencontres, recherches, expériences et découvertes qui, elles-même,  avancent avec vos questions qui me font aller sur des terrains et des sujets variés ! 🙂  J’ai déjà, grâce à tout cela, acquis de sérieuses bases pour améliorer les recettes que je vous propose !  😉 Bref… tout cela pour vous dire que si toutefois quelqu’un possède la réponse ou des éléments de réponse supplémentaires sur le sujet de cette vidéo, n’hésitez pas à m’écrire via le formulaire de contact du blog, ou dans la zone de commentaires sous cet article en bas de page. A l’avance merci ! 🙂

2 exemples (cités dans la vidéo) d’augmentation de l’indice PRAL entre le cru et le cuit :

• PRAL Thon rouge cru : 14,1 (acide)

• PRAL Thon rouge cuit : 18,1 ( +acide)

• PRAL Epaule de porc crue : 8, 1 (acide)

• PRAL  Epaule de porc rôtie : 11, 6 ( +acide)

 


Transcription de la vidéo n°4 : quelle est l’influence des modes de cuisson sur l’acidité des aliments ?

Bonjour à toutes et à tous je suis Hervé du blog Bouchées Doubles et je vous souhaite la bienvenue pour cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais répondre à la question de Françoise : « Y a-t-il une incidence des modes de cuisson ou de la façon de cuisiner sur l’acidité ou l’alcalinité des aliments ? »

À tout de suite après le générique.

Générique

Françoise la réponse est bien évidemment oui, il y a une incidence des modes de cuisson ou des façons de cuisiner sur l’alcalinité ou l’acidité des aliments. Il est difficile d’expliquer pourquoi car il n’y a pas à ma connaissance d’étude scientifique ou de source de renseignements sur l’influence des modes de cuisson ou de la façon de cuisiner sur les aliments. En revanche, ce que l’on peut observer sur les tableaux d’indice PRAL, c’est que par exemple : le PRAL du thon rouge cru est inférieur en acidité à celui du thon rouge cuit, c’est-à-dire qu’en cuisant, le thon rouge cru a pris de l’acidité.

On retrouve ce phénomène sur l’épaule de porc : l’épaule de porc cuite est plus acide que l’épaule de porc crue. Comme c’est le cas pour les huîtres et d’autres produits protéinés, on peut imaginer que c’est aussi le cas pour le saumon sauvage que tu fais cuire à la poêle. On trouve aussi que le PRAL du steak haché cru est moins fort en acides que celui du steak haché cuit. C’est-à-dire qu’en cuisant, la viande du steak a pris un potentiel d’acidité supplémentaire pour notre métabolisme.

Alors ce qu’il faut retenir là-dedans c’est que… déjà, manger alcalin ce n’est pas retirer, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, tous les aliments acides de son assiette. Ce n’est pas du tout ce qu’il faut faire !

Bien évidemment tu peux continuer à te faire ta darne de saumon, en te faisant plaisir, en la cuisant à la poêle mais en revanche, faire attention aux associations alimentaires que tu vas faire avec et de bien accompagner cette viande d’aliments alcalins qui câlineront ton équilibre acido-basique.

Ce qu’il faut retenir aussi et qui est important c’est que la cuisson améliore la digestibilité et l’assimilation des nutriments qui sont dans les aliments. Donc même si un aliment acide s’acidifie encore davantage lorsqu’on le fait cuire, tu vas mieux bénéficier de ses nutriments qui sont nécessaires eux aussi à ton organisme. En revanche certains modes de cuisson sont néfastes à la santé et pour les connaître, je vous invite à lire un article que j’ai publié à ce sujet sur le blog et donc je vous mets le lien ici sous cette vidéo.

Cliquez ici pour lire l’article : « Quel type de cuisson choisir pour notre santé » 

De façon générale, il vaut mieux privilégier les modes de cuisson doux. Ça aussi vous le trouverez dans l’article.

Voilà Françoise j’espère que j’ai bien répondu à ta question.

Si cette vidéo vous a plu je vous invite à la liker ou à la commenter. N’hésitez surtout pas à poser vos questions et soyez assurés de mes réponses.

Je vous souhaite plein de bonnes choses et je vous dis à une prochaine fois dans une prochaine vidéo.

Générique de fin.

En attendant votre choix de proportion… un peu d’action !? 😉

Cet article vous plaît ? N’hésitez pas ! Partagez-le avec vos amis réels ou « numériques » ! Les boutons « réseaux sociaux » à gauche de votre écran ou en bas de cette page sont là pour ça ! Merci d’avance ! 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *