Recette alcaline de fleurs et crudités

Fleurs, couleurs textures et saveurs,

une recette alcaline fraîcheur…

Une coupe de crudités vitaminée aux couleurs éclatantes, façon salade de fruits… ça vous dit ? 😉  Une recette hydratante, antioxydante et minéralisante, aux nombreuses textures et saveurs ! Du croquant (chou), du fondant (courgette), du farineux (pois chiches), du juteux (citron vert, tomate, poivron, nectarine). Gourmets et gourmands, vous ne serez pas déçus et bien sûr cette salade est pleine de vertus pour notre santé comme toujours sur Bouchées Doubles…de quoi stimuler les mécanismes de notre appétence ! 🙂

L’appétence… vous savez ?

Ce truc qui se passe en nous et qui fait que l’on mange quasi toujours, et parfois même à notre insu, avec… nos yeux ! Et oui ! Il suffit de voir une recette pour saliver et éveiller notre appétit 😉 C’est eux qui stimulent notre cerveau qui nous donne envie d’un aliment consommable (ou d’une recette). Viennent ensuite dans l’ordre l’odorat et le goût. Il est aussi possible de stimuler son appétit grâce aux images mentales : fermez les yeux… concentrez-vous 5 mn… pensez à un de vos aliments (ou recette) préférés… vous verrez (c’est le cas de le dire) ! Car vous commencerez à saliver, voire à ressentir son goût.

A propos de l’appétence :

Nous ne réagissons pas tous de la même façon devant les aliments suivant notre mode de vie, notre apprentissage du goût et notre culture. L’acquis et l’innée (si tant est qu’ils existent mais c’est un autre débat) jouent donc eux aussi un rôle important.

Exemple : notre culture. Peu de gens en France sont choqués que l’on mange des escargots et des grenouilles même s’ils n’aiment pas ça. Lorsqu’on propose à un anglais d’en manger, sa réaction est totalement différente du fait de sa culture.

 

Parenthèse batracienne…

Le saviez-vous ? L’élevage des grenouilles est difficile au point que la plupart des cuisses de grenouilles viennent d’animaux prélevés dans la nature. Comme chez nous la législation l’interdit, étant donné que les amphibiens figurent parmi les groupes d’animaux les plus menacés au monde, nous importons la quasi-totalité de notre consommation. Les consommateurs européens en avalent entre 8.000 et 15.000 tonnes chaque année, dont la plupart sont importées d’Indonésie (50%) ou de Chine, mais aussi d’autres pays comme la Thaïlande ou le Brésil, où les grenouilles sont le plus souvent du pillage des milieux sauvages. 

 

 

Pardon de « rebondir » et de vous dire : raison de plus pour manger malin, utile et alcalin ! 😉

Car lorsqu’on alcalinise son alimentation les produits d’origine animale, céréalière et sucrière, ne représentent plus que 30% (1/3) des proportions quotidiennes ou hebdomadaires des repas (les 3 catégories confondues).

Proportions qui correspondent à nos réels besoins métaboliques (pour notre équilibre acido-basique et anti oxydatif, sans risques d’excès ou de carence puisque sans évictions de tout ou partie d’une famille d’aliments) et à ceux nécessaires à la protection de notre environnement pour l’avenir de notre espèce. Si tant est que chaque consommateur ne mange plus qu’ 1/3 de sa ration actuelle en produits d’origine animale : L’importation concernant les grenouilles tombe à 4500 tonnes (au lieu de 15.000 ! ). Pendant ce temps là… on arrête de récolter 10500 tonnes de batraciens. Pas mal, non ?! 😉

Mais… revenons à notre coupette colorée où fraîcheur et saveurs vont nous mettre de bonne humeur…

A propos des atouts santé de cette recette…

      • Minéraux : Fer, phosphore, calcium, manganèse, cuivre, zinc, magnésium, potassium, sélénium.

      • Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C, E, K

      • Fibres (prébiotiques)

      • Antioxydants

      • Protéines végétales

Plein feu sur la capucine : 

Originaire du Pérou, la capucine et ses belles fleurs décoratives jaunes ou oranges, est employée depuis des temps immémoriaux par les indigènes pour guérir toutes sortes de blessures. Ils utilisent également depuis toujours ses feuilles fraîches pour traiter et guérir les infections bactériennes de la vessie et des voies respiratoires.

En outre, la capucine est efficace pour stimuler l’appétit et renforcer le système immunitaire. La médecine populaire utilise ses feuilles fraîches comme base pour une cure tonique de printemps.

Elle est de surcroît : mucolytique, expectorante, antitussive, antifongique, antimicrobienne, emménagogue, tonique et stimulante du cuir chevelu…

Pour aller plus loin…

Et tout connaître sur les atouts santé des principaux ingrédients de la recette, cliquez sur le nom de celui qui vous intéresse :  tomates, poivrons, oignons, pois chiches, choux, curcuma, ail, capucine.

A propos de l’indice PRAL de cette recette…

L’indice PRAL de cette recette est un indice alcalin de compète ! 😉 Vous pouvez donc la déguster et la partager sans modération pour le plus grand bonheur de votre bien-être métabolique et de votre équilibre acido-basique. Les seuls types d’aliments légèrement acidifiants utilisés sont les pois chiches (car ils contiennent des protéines végétales, Acides Aminés Essentiels).

La recette :

Pour info : je présente cette recette au concours de blogueurs culinaires organisé par le site recette.de

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Portion : 4 pers

Préparation : 15 mn

Cuisson : aucune

Ingrédients :

Légumes et fruits :

¼ de Chou rouge, ¼ de chou pointu, 3 tomates : 1 cornue des Andes, 1 rose de Berne et ½ ananas, 1 oignon vert et son vert d’oignon, 1 courgette, alfalfa (germes), ½ poivrons vert (environ suivant taille*), ½ poivron rouge (idem poivron vert*), 1 nectarine, environ 200 g de pois chiches, 1 cs de persil frais (ou coriandre) 1 cs de pétales de fleur de capucine bio**.

*  1 Gérez la quantité : les poivrons ne doivent pas dominer en texture et en goût.

** 2 Pas de fleurs traitées ! Jamais ! Celles-ci, par exemple, viennent de mon jardin (bio).

Astuce : pour faciliter leur digestion… vous pouvez peler vos poivrons et retirer la peau de vos pois chiches.

Sauce :

1 cuillère à café (cc) de sauce soja bio, 1 cc bombée de tahiné (purée ou crème de sésame) 1 cuillère à soupe (cs) de moutarde fine ou à l’ancienne (au choix), 4 cs d’huile d’olive première pression à froid, 2 cs d’huile de sésame, le jus d’1 citron vert, 2 gousses d’ail fraîches ou sèches, 1 bulbe de curcuma frais, 1 cc de coriandre, 1 cc de cumin en poudre.

Préparez votre sauce…

Dans un récipient, mélangez : la moutarde, la sauce soja et la crème de sésame et délayez–les avec le jus de citron vert. Pelez puis pressez le curcuma et l’ail à l’aide du presse ail. Mélangez-les au reste. Ajoutez vos épices et condiments puis vos huiles sans cesser de remuer.

Préparez vos légumes…

Coupez vos ¼ de choux et vos courgettes en fines lamelles. Réservez.

Émincez vos oignons. Réservez.

Dénoyautez votre nectarine et coupez-la en dés ainsi que vos tomates. Réservez.

Ciselez votre persil puis vos pétales de capucine et réservez.

Mettez tous vos légumes dans un récipient puis ajoutez les pois chiches et la sauce.

Mélangez bien. Gouttez. Rectifiez si nécessaire.

Dressez dans une coupe à sorbet ou à fruit, saupoudrez de persil et de pétales ciselés.

Pour le visuel, ajoutez une fleur entière de capucine bio.

C’est prêt ! Bon app ! MiaM !

On en discute ? 🙂

Cette recette vous plaît ? Testez-la et donnez votre avis dans la zone de commentaire en bas de page ! 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Recette alcaline : crudités et capucines”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *