Découvrez cette recette de cuisine santé alcalinisante et gourmande, pleine de saveurs et d'atouts pour notre équilibre acido-basique.

Une recette alcaline épicée, pleine de saveurs exotiques

avec 2 options de cuisson : douce ou rapide 

Cette recette alcalinisante de cuisine santé est meilleure pour les papilles que pour les pupilles ! En effet, elle est savoureuse mais pas très photogénique ! Heureusement, elle possède bien d’autres qualités et je vous invite à la tester. Elle met en valeur le persil tubéreux que vous pouvez éventuellement remplacer par du panais bien que leurs goûts soient différents. Vous pourrez la déguster en plat principal ou en accompagnement en fonction de l’envie du moment. Pour la préservation des qualités nutritives d’un plat cuit et la liberté qu’elle m’apporte, je préfère la cuisson lente. Mais je n’oublie pas les contraintes de chacun(e) donc je propose aussi la cuisson rapide en expliquant les différences d’enjeux et de contraintes entre les deux pour une cuisine santé. À vous de faire le choix en fonction des vôtres. 😉

Pour aller plus loin…

Une cuisine santé passe par des ustensiles et procédés de cuissons sains. Pour tout savoir sur les options de cuissons saines, je vous invite à lire : Quel type de cuisson choisir pour notre santé ?

 Les principaux atouts santé de la recette…

Cette recette est une bonne source de :

Fibres : source de prébiotiques pour vos intestins.

Antioxydants : omégas 3 , bêta-carotène, lutéine et xéaxanthine, polyacétilène, glucosinolate.

Minéraux : magnésium, calcium, potassium, sélénium,  fer, phosphore, manganèse, zinc, cuivre.

Vitamines : A, B2, B5, B6, B9, B12, C, D, E, K.

Protéines : végétales, sources d’acides aminées essentiels (AAE).

A propos de l’indice PRAL de cette recette…

Cette recette possède un indice PRAL alcalin. Seul le riz basmati  semi-complet bio est un aliment  légèrement acidifiant. Sa proportion dans l’assiette ne doit donc pas excéder 1/3 de celle des légumes si vous voulez conserver les vertus de cette recette alcaline pour qu’elle participe à votre bon équilibre acido-basique. 🙂

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, chaque fois que c’est possible, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

  Découvrez cette recette de cuisine santé alcalinisante et gourmande, pleine de saveurs et d'atouts pour notre équilibre acido-basique. 

La recette :

Portion : 6 à 8 personnes environ (cela dépend de votre appétit et si vous consommez ce mets en plat principal ou en accompagnement)

Préparation : 10 mn environ (en fonction de votre rapidité en découpe)

Cuisson :

• rapide en 40 mn environ*(perte de qualités nutritionnelles : enzymes, vitamines et précipitation des minéraux)

ou

• lente en 2 h 30 environ (conservation des minéraux)

* les temps de cuisson peuvent varier en fonction des performances thermiques de vos ustensiles et récipients de cuisson.

Ingrédients :

Côté légumes : 1 persil tubéreux, 2 belles carottes, 1 petit chou fleur, 1 patate douce, 2 courgettes, 1 oignon, 4 gousses d’ail

Côté riz : basmati semi-complet bio

Côté oléagineux : 2 cuillères à soupe (cs) d’huile de coco

Côté sauce : une ½ boîte de lait ou crème de coco

Côté assaisonnement : mélange de 5 épices (garam marsala ou massalé), 2 clous de girofles, des graines de 5 capsules de cardamone verte, 1 cuillère à café (cc) de graines de carvi (cc), sel et poivre noir.

Préchauffez votre four

À 100°c ou 110°c pour une cuisson lente (environ 2 h 30) ou à 180°c pour une cuisson rapide (environ 30 à 45 mn).

Découvrez cette recette de cuisine santé alcalinisante et gourmande, pleine de saveurs et d'atouts pour notre équilibre acido-basique.

Préparez vos légumes…

Emincez l’oignon et les gousses d’ail.

Détachez les fleurs de chou-fleur de la tige et laissez-les entières.

Coupez les autres légumes en morceaux de calibres identiques (j’ai fait des rectangles d’environ 4 x 1 x 1 cm) sauf la courgette et la patate douce dont le calibre doit être un peu plus gros (j’ai fait des rectangles d’environ 5 x 2 x 2 cm) car elles cuisent plus vite. Ceci a pour but d’homogénéiser le temps de cuisson* entre les légumes les plus longs et les plus rapides à cuire, sans devoir pratiquer une cuisson décalée. Après quelques essais, avec un peur d’habitude, on maîtrise la taille adéquate des morceaux.

*Astuce cuisson : en faisant des calibres différents, vous pourrez mettre tous les légumes à cuire en même temps sans redouter que les plus longs à cuire soient encore durs alors que les autres sont déjà en purée ou en bouillie. Cela vous évite de pratiquer une cuisson décalée qui serait chronophage car nécessitant une surveillance accrue.

Mettez vos légumes au fur et à mesure de leur découpe dans un récipient de cuisson à couvercle.

Ajoutez l’huile de coco, les épices et mélangez bien.

Cuisez les légumes…

Enfournez à couvert puis,  en milieu de cuisson : ajoutez le lait ou la crème de coco.

Préparez votre riz…

Rincez-le à l’eau claire 1 ou 2 fois.

Puis…

Dans un récipient de cuisson à couvercle et à feu doux : mettez le riz dans 2 fois son volume d’eau froide salée. Lorsque sa cuisson vous convient (je vous recommande « al dente »*), retirez-le et égouttez-le (sans le rincer si possible).

*Pourquoi une cuisson de riz « al dente » ?

Comme beaucoup de céréales, graminées et légumineuses (pâtes, haricots secs, etc…) le riz trop cuit se transforme en sucres rapides pour votre organisme. Du coup, il passe rapidement dans le sang, entraînant un pique glycémique suivi d’une baisse de taux de glycémie dans le sang. Ceci aurait entre autre pour effet de ne pas vous sentir longuement rassasié, sans parler de l’inconfort ou des « coups de barre » que cela peut engendrer.

Contrôlez la cuisson en piquant les légumes à l’aide d’un couteau pointu à lame lisse.

Lorsqu’elle s’enfonce sans résistance, c’est prêt ! Bon app ! MiaM ! 🙂

On en cause ?

Partagez votre avis sur ce colombo dans la zone de commentaire et partagez la recette dans vos réseaux sociaux. Votre avis ou vos partages sont importants, alors… merci d’avance ! 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Cuisine santé : recette alcalinisante épicée et gourmande”

Répondre à Hervé RV Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.