Blette, carde, bette, bette à carde

La blette est complète ! 🙂

De la même famille que l’épinard, plusieurs espèces de blettes existent.

Blanche, rouge ou jaune, elle est riche en fibres et très peu calorique.

En fonction des régions leur appellation diffère : blettes, bettes, cardes, bettes à cardes…

Blette, carde, bette, bette à carde

Côté santé, la côte de blette à la cote ! 

Une sacrée cote même !

Son magnésium (150 mg/100 g) et son potassium (825 mg/100 g) sont présents dans sa composition, ce qui la rend saine à tout point de vue.

Cru ou cuite, elle est une excellente source en vitamines C et A.

D’ailleurs, ces provitamines A couvrent 78% de vos besoins au quotidien.

La blette peu calmer les douleurs articulaires.

En tant que légume vert et aliment antioxydant, la consommation de blettes est préconisée en cas de douleurs articulaires liées à l’arthrite.

Ses feuilles, elles sont laxatives et diurétiques.

Côté alcalin, la blette, c’est très bien :

Outre son indice PRAL (Potential Renal Acid Load) très alcalin de -12 à -14 mEq pour 100 g suivant les tables, la blette offre des bienfaits incontournables à notre organisme et notre équilibre acido-basique.


Pour tout savoir sur les indices PRAL des aliments et les reconnaître en un clin d’œil, en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir :


Côté calories, comme Félicie… aussi ! 

Très pauvre en calories, la blette est riche en vitamines et nutriments essentiels.

De plus, elle est rapide à préparer et facile à accommoder.

Elle peut être un excellent plat principal.

Elle peut être accompagnement sain de poissons, viandes, ou œufs qui sont acidifiants.

Elle peut contrebalancer ou annuler leurs effets acidifiants à condition de respecter des proportions 60% ou 70% de blettes pour 40 ou 30 % de viande, poisson ou œuf.

Ce légume est une bonne association alimentaire pour votre métabolisme, avec des protéines d’origine animales.

Côté remèdes de grand-mère :

Même si cela n’a pas de rapport direct avec ma recette, je tiens à vous livrer ces quelques infos supplémentaires :

  • Les blettes contre les poux !

Dans une grande casserole d’eau bouillante, cuire des blettes noires quelques minutes seulement sur feu moyen-doux.

Égouttez-les en récupérant leur jus.

Appliquez le jus directement sur la chevelure et cuir chevelu de vos enfants.

Renouvelez l’opération pendant quinze jours suivant les résultats obtenus.

  • Les blettes contre les dartres :

Récupérez de l’eau de blette comme ci-dessus (à ne jamais faire avec l’eau de melette :-p ! Oui ! Bon ! Je sais ! C’est potache, mais je n’ai pas pu m’en empêcher !), puis versez-en dans un pot.

Ajoutez-y une belle cuillère à soupe de miel.

Remuez énergiquement.

Appliquez le mélange sur la dartre.

Laissez bien agir avant de laver à l’eau claire.

Recommencez cette application tous les soirs.

  • Les blettes pour apaiser les piqûres d’insectes

Massez la piqûre avec une feuille de blette pour atténuer la sensation de brûlure et de démangeaison.

  • Les blettes contre les hémorroïdes 

Lavez soigneusement un bouquet de blettes puis placez-le au réfrigérateur

Appliquez les feuilles sur la zone, 3 fois par jour minimum.

Suggestion anti-gaspi : Cuisinez et mangez le reste ! 😉

À bientôt !

On en cause  !?

Connaissiez-vous les atouts nutritionnels et santé de la blette ? Partagez votre avis ci-dessous en laissant un commentaire. Ils sont importants. Ils m’aident à entretenir un contenu de qualité sur le blog ! Merci d’avance ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.