Cliquez ici pour découvrir l'image et l'article
Partager l'article :
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les desserts… source de plaisirs… délétères ou bénéfiques ?

 

Les desserts ne correspondent pas à nos besoins nutritifs…

Ils ne correspondent à aucun besoin physiologique mais à un besoin… culturel et… une addiction !

Sans remonter très loin, nos arrières grands-parents ne consommaient pas de façon systématique des yaourts, des glaces, des gâteaux ou des tartes aux fraises à la fin de chaque repas !

En 50 à 60 ans, le dessert est devenu un réflexe alimentaire quasi systématique de fin de repas pour la majorité d’entre nous. Il est devenu quasi incontournable en société ! A ce propos, je vous invite à lire : 

Alimentation : Explosion et révolution en 3 générations ! 

Finir systématiquement par du sucré est très récent et ne correspond à aucun de nos besoins réels ! En revanche… qu’est-ce que ça fait plaisir aux papilles ! 🙂

 

Le problème ?

Plus on en consomme de desserts sucrés, plus on modifie la chimie de notre cerveau, plus il devient accroc et plus il en redemande… car il réclame sa dose hormonale de plaisir par le sucre ! En cas de surcharge dans l’organisme, le sucre se transforme, se conserve et s’accumule sous forme de graisses délétères pour la santé.

Pour aller plus loin… et en savoir davantage sur les différents sucres, je vous invite à lire : 

Sucre, scandales et mensonges : 60 ans de manipulation enfin prouvés !

Sucres libres, jus et santé

 

Pourquoi je créé et publie peu de desserts sur Bouchées Doubles…

Car je n’ai pas l’âme pâtissière d’une part et ne raffole pas du sucré d’autre part ! En plus de ne pas correspondre à nos réels besoins nutritionnels, créer des desserts alcalins est un véritable travail d’équilibriste acido-basique auquel je m’adonne de temps à autre. 😉

Les courges, certains légumes et fruits sont nos amis sur ce point, car ils permettent souvent de se passer de farine ou d’en réduire la proportion dans une recette.

 

Rares sont les desserts alcalins…

Pour la simple et bonne raison que leurs ingrédients traditionnels sont acidifiants et souvent présents en proportions très importantes et dominantes dans les pâtisseries et les viennoiseries !

Pour une recette sucrée alcalinisante, la difficulté consiste donc à éviter ou réduire :

  • Les produits laitiers (lait animal)
  • Les oeufs
  • Les céréales ou les farines (blanches)
  • Les sucres libres et les sucres raffinés (blancs).

Or, ils sont très présents dans la plupart des recettes ! Sorti des fruits ou des salades de fruits, faire des desserts alcalinisants et gourmands est à la fois un défi culinaire et nutritionnel.

Faire des desserts neutres reste aussi à mon sens, une opération délicate.

En revanche, créer des desserts acidifiants pour notre métabolisme est un jeu d’enfant et notre monde occidental nous en offre à cœur joie !

Les associations de graisses et de sucres qui les composent sont addictifs.

Exemple : Le nutella est une bombe addictive de mauvaises graisses, de sucres libres et, beaucoup plus accessoirement, ça a vaguement le goût de chocolat ! 

 

Les desserts maison… plus sains qu’un dessert du commerce ?

Oui mais uniquement si ses ingrédients apportent des nutriments (donc ingrédients peu transformés ou chauffés) là où un dessert traditionnel du commerce apporte des calories quasi vides (calories qui remplissent mais ne nourrissent pas, car dépourvues de micronutriments essentiels de type : fibres, minéraux, vitamines, oligo-éléments, acide aminés) d’autant plus s’il est issu d’une production industrielle.

 

Un gâteau nutritif… oui mais… ce n’est pas la panacée !

Composés d’aliments peu transformés qui conservent de ce fait leurs qualités nutritives, les desserts alcalins sont plus riches en micronutriments que des desserts traditionnels et donc, sont nourrissants et rassasiants.  Il se peut d’ailleurs pour ces raisons, que vous voyiez sans doute vos convives caler à la dégustation.

Certaines recettes de desserts de Bouchées Doubles sont source potentielle de :

  • Minéraux
  • Vitamines
  • Fibres solubles et insolubles
  • Fructose et glucose
  • Protéines végétales et animales.

Moins sucrés, moins gras (et dépourvus de mauvais acides gras), comparés aux desserts du commerce, les desserts alcalins sont plus nutritifs et vertueux pour votre métabolisme… mais ne soyez pas dupes ! Il contiennent toutefois des sucres libres.

 

A propos du sucre et des graisses contenus dans mes desserts…

Ici pas d’édulcorants ou similaires et autres cochoneries neurotoxiques dont l’organisme ne saurait que faire (ce serait pire) ! Pour limiter les méfaits, quitte à en mettre, j’utilise du vrai sucre non raffiné de type Mas Cobado, Rapadura ou Panella. Pour les graisses, je n’utilise que des matières grasses vertueuses pour notre organisme, neutres voire alcalines pour notre équilibre acido-basique.

 

Pour aller plus loin…

Et connaître les graisses bénéfiques et délétères pour notre organisme, je vous propose de lire : 

Libérez les graisses ! Elles sont bénéfiques.

Graisses alimentaires : quel lipide est essentiel et bénéfique ? (par Céline Miretti, naturopathe partenaire et chroniqueuse)

 

Conclusion…

Si vous choisissez votre transition vers une vie plus alcaline, votre alimentation et votre hygiène de vie vont changer. Ces changements doivent être progressifs. Vous consommerez de moins en moins de sucres libres. Mais pour y parvenir il faut vous accorder du temps (pas de pression), être régulier dans la diminution des quantités, opérer des restrictions progressives mais sans  vous frustrer (source de récidive, craquage, échec). 

Les desserts du blog peuvent vous aider à atteindre progressivement ces objectifs en vous permettant d’avoir un rapport au sucre plus serein et moindre, qui vous permettra progressivement d’espacer les prises et les quantités ingérées sans vous frustrer complètement par un arrêt trop brutal.

Après, chacun doit se prendre en main, tester et trouver sa façon de freiner sa consommation en fonction de son métabolisme et de son mental. Certain(e)s préfèreront l’arrêt net à la restriction progressive. J’en connais ! 😉

Voilà… j’espère ne pas vous avoir ennuyé ou gâché le plaisir de faire et déguster des desserts mais l’occasion était trop belle pour ne pas partager ma « réflexion sur le sucré et les desserts ». 

On en cause ? 

Et-vous ? Arrivez-vous à réduire ou ne plus consommer de produits sucrés ? Partagez votre expérience ou donnez votre avis dans la zone  de commentaire sous cet article. Merci d’avance  ! 😉

Voici ma sélection de recettes de desserts du blog : 

Dessert alcalin : Halwa à la carotte

Recette acido-basique : dessert alcalin sans gluten

Clafoutis sans lactose, au lait de coco 

Cake moelleux et sucré aux haricots rouges

Clafoutis de courge

Sirop de sucre non raffiné maison

BURGER POMME PAMPLEMOUSSE (BIG APPLE PAMP)

Gâteau Quinoa coco vanille aux 7 fruits : 1er prix défi cuisine alcaline !

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *