Découvrez cette recette alcaline de cuisine acido-basique. Un gâteau gourmand de courgettes et poivrons moelleux et épicé.

Ni gluten, ni lactose pour une  recette alcaline de gâteau moelleux et fondant aux saveurs épicées ! 

Lorsqu’on choisi une alimentation alcalinisante, on mange beaucoup moins de produits laitiers et céréaliers. Ainsi, cette façon de s’alimenter est naturellement pauvre en gluten et en lactose. La consommation de céréales et de produits laitiers est acidifiante, et à la longue peut devenir allergisante et inflammatoire pour l’organisme. Manger alcalin c’est manger de tout mais différemment.  Il n’est donc pas question d’éliminer ces aliments acides, mais juste d’en modérer la quantité présente dans l’assiette dans des proportions qui correspondent à nos réels besoins nutritionnels. Il est aussi important d’avoir toujours en tête que pour favoriser une bonne assimilation les minéraux basiques contenus dans les aliments alcalinisants on a besoin de la présence de minéraux acides (pas au goût mais après digestion) contenus dans les aliments acidifiants. Il convient bien de rééquilibrer leur quantité (souvent excessive au quotidien) dans l’assiette sans les supprimer. De ce fait, on consomme moins d’aliments acidifiants (lait, céréales produits d’origine animale, produits sucrés ou très salés). Lorsqu’on le fait on privilégie la qualité nutritive plutôt que la quantité et la fréquence. On en mange moins  mais on en manger mieux ! 😉 Cette recette alcaline gourmande de gâteau de légumes est consommable chaude ou froide et adaptable avec d’autres légumes en fonction de la saison. Bon app ! 🙂

Découvrez cette recette alcaline de cuisine acido-basique. Un gâteau gourmand de courgettes et poivrons moelleux et épicé.

A propos de l’indice PRAL

  • L’indice La référence mis au point scientifiquement et devenu l’outil de calcul de la mesure acido-basique d’un aliment.
  • PRAL signifie Potential Renal Acid Load (potentiel acidifiant reinal ) C’est un indice exprimé en milliéquivalent pour 100 g (mEq/100g).
  • L’indice PRAL de cette recette est basique car la proportion d’aliments acides (farine de riz, chèvre frais et oeufs) est faible. Tous les autres aliments végétaux utilisés sont présents en plus grande proportion et sont alcalinisants pour notre métabolisme.
  • Pour aller plus loin… cliquez sur le lien vers l’article  : 5 points pour tout savoir sur l’indice PRAL
  • Pour savoir reconnaître en un clin d’oeil l’indice PRAL des aliments , je vous invite à découvrir mon guide de l’indice PRAL dans lequel vous trouverez 527 aliments classés en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou basifiant.

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez cette recette alcaline de cuisine acido-basique. Un gâteau gourmand de courgettes et poivrons moelleux et épicé.

La recette alcaline de gâteau de courgettes sans gluten et sans lactose

Portion : 6 à 8 personnes en fonction de l’appétit

Préparation : 15 mn environ en fonction de votre aisance en découpe.

Cuissons :

Cuisson lente et douce : 2 h 30 à 100° (moins de perte de nutriments)

Cuisson rapide : 30 – 40 mn à 180° (perte de nutriments)*

*Que vous choisissiez l’une ou l’autre des cuissons vous perdrez des nutriments comme notamment les plus thermo-sensibles comme la vitamine C et les enzymes alimentaires et ce, dès la température de 43°-45° ou même les minéraux pourtant plus résistants (précipitation qui les rend non digestibles entre 100 et 120°) pour la cuisson à 180° . Pour compenser cette perte la parade pour conserver un apport nécessaire est simple : précédez votre plat par une entrée de crudités de votre choix.

Ingrédients 

Côté légumes : 4 belles courgettes, 2 poivrons verts, 1 oignon, 3 gousses d’ail.

Côté assaisonnement : 2 cuillères à soupe (cs) d’huile d’olive, 1 cs de curry, 1 cs de curcuma.

Côté appareil : 70 g de farine de riz, 2 oeufs, 100 ml de lait de coco, 50 g de fromage de chèvre frais, 1 cs de curry, sel et poivre noir.

Option (acidifiante) : on peut aussi ajouter quelques lamelles fines de chorizo (dégraissées à la poêle au préalable).

Préparez vos légumes…

Coupez les courgettes en fines lamelles.

Émincez l’oignon et le poivron en fines lamelles.

Dans une poêle, faites revenir et suer les légumes à feu vif 10 -15 mn, en mélangeant régulièrement pour les pré-cuire (il doivent ramollir) légèrement et qu’ils perdent une partie de leur eau..

Préchauffer votre four à la température choisie.

Préparez votre appareil…

Cassez les oeufs et battez les en omelette. Parsemez copeaux de chèvre frais. Versez l’huile d’olive et le lait de coco. Mélangez bien.

Tamisez la farine de riz au dessus du liquide et remuez l’ensemble. La pâte est homogène et sans grumeaux. Réservez.

Déposez les légumes pré-cuits dans la pâte et remuez au fur et à mesure pour que la pâte les enrobe bien.

Versez la pâte dans votre plat. Lissez la surface.

Enfournez 

Lorsque c’est cuit, ce gâteau sans gluten ni lactose a une texture moelleuse, encore un peu fondante pas de jus ni d’eau doit se tenir et non s’écrouler une fois coupé.

C’est prêt ! Bon app ! MiaM ! 🙂

Envie d’autre recette à base de courgettes ? 

Je vous invite à découvrir cette entrée délicieuse : Courgettes, raisins secs et pois chiches en marinade épicée

On en cause ? 🙂

Cette recette vous plaît ? Testez-la et donnez votre avis dans la zone de commentaire en bas de page ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.