Découvrez comment cuisiner ce repas acido-basique complet aux saveurs et textures variées et aux nombreux atouts pour votre santé.

Une assiette alcalinisante pour un repas acido-basique complet, varié en goût et en textures ! 

Comme je le prêche à qui veut l’entendre, et par vos retours, je vous sais de plus en plus nombreuses et nombreux à l’appliquer : le rendez-vous avec les atouts du cuit et du cru doit être favorisé à chaque repas avec une belle proportion (70% à 80 %) d’aliments alcalinisants (ou basifiants) et moindre, d’aliments acidifiants (20 à 30 %). Si vous faites cela, je vous assure que vous percevrez rapidement des bénéfices sans trop d’inconfort digestif. En effet, les crudités apportent davantage d’atouts santé mais sont plus difficiles à digérer (du moins au début lorsqu’on est pas habitué à en consommer régulièrement).

Les proportions visibles sur les photos de cette assiette sont simples et parlent d’elles-mêmes : les pâtes (acidifiantes) accompagnent les légumes (alcalinisants), et non l’inverse !

Sus aux réflexes culinaires délétères ! 😉

La plupart du temps, nous avons une tendance naturelle à penser nutritionnellement à l’envers : d’abord les pâtes, puis l’accompagnement, ou… d’abord la viande (plus acidifiante sue les pâtes), puis l’accompagnement… Accompagnement qui souvent est de plus, acidifiant ! Par exemple : viande + pâtes (comme les bolognaises) ou poisson + riz ou légumineuses.

Or, ces exemples de combinaisons alimentaires illustrent parfaitement des habitudes et des codes culinaires délétères, acquis au fil du temps, qui en plus de compliquer la digestion et l’assimilation, sont des associations acidifiantes pour notre organisme.

Avec cette assiette complète et variée en goût et en textures vous respecterez des proportions alcalinisantes bénéfiques entre produits céréaliers acidifiants (les pâtes) et les produits végétaux alcalinisants (légumes cuits et crus, herbes et fleurs aromatiques). Ce repas complet acido-basique vous régalera tout en cultivant votre santé ! 😉

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur les aliments acidifiants et basifiants ou alcalinisants, je vous invite à lire : Aliments acides, aliments alcalins… quelles sont leurs différences ?

OU…

Pour tout savoir sur les familles d’aliments alcalins ou acides (après digestion et assimilation par l’organisme) et pouvoir les reconnaître en un clin d’oeuil, je vous invite à découvrir mon guide : Mon guide de l’indice PRAL : 527 aliments répertoriés

Découvrez comment cuisiner ce repas acido-basique complet aux saveurs et textures variées et aux nombreux atouts pour votre santé.

Les recettes alcalines de cette assiette acido-basique : 

Cinq points importants à propos de ce repas acido-basique complet : 

  1. La recette de « salade écarlate aux 3 tomates » peut être modifiée avec moins de variétés de tomates (car ce n’est pas encore la pleine saison). Je n’ai mis qu’une tomate coeur de boeuf (d’origine locale et bio) et j’ai ajouté de la ciboulette (fleurs et brins). J’ai aussi parsemé de quelques oléagineux (graines de sésame et pavot).
  2. À vous de voir si vous préférez la ratatouille et les pâtes chaudes, tièdes ou froides… les 3 sont possibles.
  3. Commencez votre repas par les aliments crus. Cela évite la leucocytose digestive et facilitera votre digestion et votre assimilation.
  4. Si vous voulez de la protéine animale : je vous propose d’aller vous faire cuire un oeuf ! 😀 Mollet pour vos crudités ou poché et posé sur vos pâtes ou votre ratatouille. C’est top et bien et moins acidifiant qu’une viande ou un poisson. De surcroît et contrairement aux idées reçues, l’oeuf est complet en nutriments et acides aminés essentiels (AAE) et ne donne pas de mauvais cholestérol, à moins de vraiment en abuser ! Bien sûr, cette affirmation n’est valable que hors cas pathologique.
  5. Je n’insulte pas votre intelligence en vous expliquant comment faire cuire des pâtes ! Si vous ne savez pas, vous trouverez comment faire sur leur emballage. Toutefois, je tiens à attirer votre attention sur leur cuisson. En effet, pour conserver leur qualité de sucres lents (qui se diffusent lentement dans l’organisme pour garder longuement la patate sans coup de pompe ou fringale), il est indispensable de les cuire « al dente ». Sinon, les pâtes trop cuites se transforment en sucres rapides, sont donc moins rassasiantes et créent un pic de glycémie (augmentation rapide du taux de sucre dans l’organisme) qui à la « redescente » (baisse du taux de sucre dans le sang) peut provoquer un fringale, des coups de barre ou des malaises hypoglycémiques.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour aller découvrir comment faire ces recettes et leurs atouts santé…

Découvrez comment cuisiner ce repas acido-basique complet aux saveurs et textures variées et aux nombreux atouts pour votre santé.

Voilà j’espère que vous allez vous régaler et parvenir à respecter les bonnes proportions dans la composition de votre assiette alcaline afin d’avoir un repas acido-basique complet, gourmand et équilibré ! Bon app ! MiaM ! 😀

On en cause ? 

Partagez votre expérience ou vos questions en laissant un commentaire ci-dessous. Merci d’avance ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.