Découvrez la cuisine acido-basique avec cette recette alcaline gourmande, épicée et bourrée d'atouts santé.

Du soleil dans ma cuisine acido-basique avec cette recette épicée d’inspiration créole ! 

Lorsque je cuisine acido-basique, j’aime varier les goûts et les assaisonnements ! Tout le temps. Chaque instant. Pour quelqu’un qui défend une cuisine alcalinisante et créative l’inverse serait dommageable ! Mes influences culinaires sont nombreuses, notamment issues de mets tissés des cuisines du monde. J’adore les épices et les variations subtiles ou très tranchées qu’ils apportent aux saveurs d’un plat, qu’il soit froid ou chaud, cru ou cuit, pour peu que l’on sache les manier. Vous l’avez d’ailleurs sans doute remarqué si vous suivez Bouchées Doubles. L’avantage des épices réside dans leurs arômes, bien sûr, mais pas seulement…

Leurs atouts santé sont nombreux et leurs indices PRAL (Potential Renal Acid Load) hyper alcalinisants. Certains atteignent des sommets comme par exemple le curcuma déshydraté avec son indice PRAL de  – 46,67 Meq (Milliéquivalent) pour 100 g. Ce qui n’en fait pas pour autant le « super aliment santé remède à tout pour la santé » que les distributeurs veulent nous vendre. Allons, allons, mesdames messieurs les fournisseurs ! Un peu de pondération et de modération dans ce marché de dupe si juteux qui se joue toujours au détriment du consommateur ou de la consommatrice ignorant(e), crédule(e), biberonné(e) à la fausse information qu’on croise partout sur internet ! Pas sympa de profiter ou d’abuser de l’obscurantisme comme ça ! RôÔôÔô…

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur le curcuma, je vous invite à lire : Curcuma et santé : faux super aliment ?

Et connaître les indices PRAL et les atouts culinaires et santé des épices et herbes aromatiques : Herbes aromatiques et épices alcalins… les incontournables !

Découvrez la cuisine acido-basique avec cette recette alcaline gourmande, épicée et bourrée d'atouts santé.

Les principaux atouts santé de la recette…

Elle est source de :

  • • Fibres : l’apport simultané des fibres et des caroténoïdes, tous deux présents dans la recette, maximise l’effet protecteur des légumes.
  • • Antioxydants : bêta-carotène, lutéine, zéaxanthine (sont précurseurs de la vitamine A : le corps les transforme en vitamine A selon ses besoins), quercétine (prévient et lutte contre le « mauvais cholestérol »)
  • • vitamines : A (1) C et E (antioxydantes), B1,B2, B3, B6, B9 (2), K (3)
  • • Minéraux : potassium, phosphore, fer, calcium, magnésium, manganèse, cuivre, zinc

Rappel sur les fonctions de quelques vitamines : 

(1) La vitamine A est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription de certains gènes et à la synthèse de certaines protéines. Elle favorise également l’absorption du fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.

(2) La vitamine B9 assure le bon fonctionnement du système nerveux, du système immunitaire, de la production des nouvelles cellules.

(3) La vitamine K est nécessaire pour la synthèse (fabrication) de protéines qui collaborent à la coagulation du sang (autant à la stimulation qu’à l’inhibition de la coagulation sanguine). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin, d’où la rareté des carences en cette vitamine.

A propos de l’indice PRAL de cette recette…

L’indice PRAL de cette recette de cuisine acido-basique est un indice PRAL  alcalinisant,  puisque tous les ingrédients ont un indice PRAL alcalin. Oignons, courgettes, aubergine et lait de coco sont alcalinisants et les épices hyper alcalinisants. Vous pouvez déguster et partager cette recette pour votre bien-être métabolique et celui de votre équilibre acido-basique.

Pour tout savoir sur les indices PRAL des aliments et les reconnaître en un clin d’oeil en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir mon guide : Mon guide de l’indice PRAL : 527 aliments répertoriés

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez la cuisine acido-basique avec cette recette alcaline gourmande, épicée et bourrée d'atouts santé.

Ma recette de cuisine acido-basique :

Ingrédients : 

Côté légumes : 2 oignons, 2 à 3 courgettes, 1 aubergine.

Côté oléagineux : huile d’olive vierge extra première pression à froid (bio si possible)

Côté assaisonnement : 2 clous de girofle, les graines d’une capsule de cardamome verte, 1 bâtonnet d’écorce de cannelle d’environ 5 cm, environ 3 cm3 de gingembre frais ou 1 cuillère à soupe (cs) de gingembre déshydraté en poudre, 2 cs de curcuma déshydraté en poudre, 1 cs de graines de coriandre, 1 cs de graines de cumin, sel, poivre. 

Préparez vos légumes…

Lavez les courgettes, l’aubergine et coupez les en dés (d’environ 1 à 2 cm de côté) Épluchez l’oignon et émincez-le.

Faites sauter vos légumes…

Dans une sauteuse, ou un faitout (ou tout autre récipient de cuisson à couvercle, versez un peu d’huile d’olive (ou autre huile végétale extraite en 1ère pression à froid qui supporte la cuisson et bio si possible) puis faites revenir les oignons 5 mn à feu vif pour qu’ils ramollissent et deviennent translucides.

Baissez à feu moyen. Ajoutez les épices en graines et le gingembre frais et faites-les torréfier pendant 3 mn avec les oignons en remuant régulièrement.

Ajoutez et faites sauter les dés de courgettes et l’aubergine. Faites sauter pendant 15 minutes en remuant bien. Ajoutez un peu de sel et de poivre.

Ajoutez ensuite les épices en poudre et mélangez bien.

Faites cuire encore quelques minutes jusqu’à ce que la cuisson des légumes vous convienne.

Astuce culinaire santé : évitez de surcuire vos légumes pour conserver plus de nutriments, mais si vous voulez que vos légumes soient fondants, prolongez leur cuisson ).

Vous pouvez déguster votre plat tel quel ou l’accompagner de riz.

On en cause ? 

Si vous aimez cette recette, je vous invite à partager votre avis ci-dessous dans la zone de commentaire. Merci d’avance ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.