Découvrez 3 recette faciles pour faire cette assiette alcaline et complète

Une Alkalin Buddha plate complète !

3 recettes faciles avec des légumes locaux, de saison !

Inspirée du Buddha bowl, la Buddha plate doit vous apporter nutritionnellement : de protéines végétales ou animales, des glucides complexes, des lipides de bonne qualité, des vitamines, des minéraux et des fibres.

Nous sommes en automne à la croisée des saisons chaudes et froides. Mon producteur bio commence à proposer les premières courges d’hiver et vend encore des aubergines, des tomates et des poivrons. 

J’ai donc créé les recettes qui composent cette assiette complète avec ces légumes qui se rencontrent à l’étalage.

La composition typique d’un Buddha bowl traditionnel  est une association de céréales, légumineuses, végétaux à perte de vue, bons oléagineux et bons gras. Le tout, dans une sauce bien relevée pour l’assaisonnement. 

La composition de ma Buddha plate alcaline, façon Bouchées Doubles consiste à reprendre le même principe nutritionnel, mais en dosant les proportions entre aliments acidifiants et aliments basifiants pour l’organisme (après digestion et assimilation donc rien à voir avec leur goût).

Vous pouvez y associer du poisson ou de la viande dans des proportions alcalinisantes : il vous faut faire en sorte que viande ou poisson + céréales + légumineuses (d’autant plus si ces dernières sont acidifiantes comme les pois chiches par exemple) ne dépassent pas à elles trois réunies 20 à 30% des aliments présents dans le bol. Les 80 ou 70 % des autres aliments devant être des fruits ou des légumes.

Important : L’assiette doit être composée de cru et de cuit et je vous recommande vivement de consommer les crudités en entrée : elles vous apporteront les enzymes alimentaires nécessaires à une bonne assimilation des nutriments qu’elles contiennent (anti-oxydants, vitamines, minéraux alcalins, fibres). De plus, manger le cru avant le cuit permet d’éviter l’hyperleucocytose digestive (augmentation des globules blancs dans le sang).

Le Bon réflexe alimentaire à acquérir : 

Pensez donc d’abord à remplir de légumes puis posez-vous la question suivante : « Tiens ! Quelle viande (ou poisson), légumineuses et céréales pourraient bien accompagner mes légumes ??? ».

C’est selon moi LA question récurrente à se poser lorsqu’on mange alcalin.

Ensuite gourmandise oblige : je propose dans mon alkalin Buddha plate des textures et des saveurs variées plutôt qu’une seule et même sauce pour lier le tout dans sa version traditionnelle.

Je ne peux pas m’en empêcher, mais vous ferez selon votre inspiration ! 😉

Découvrez 3 recette faciles pour faire cette assiette alcaline et complète

À propos de l’indice PRAL de cette assiette complète…

Pour peu qu’on respecte les proportions alcalines indiquées, cette recette contribue à notre équilibre acido-basique et possède un indice PRAL alcalin. Elle ne contient que peu d’aliments acidifiants dans une proportion de 30% soit d’1/3 max de l’assiette *. Les 4 recettes proposées ci-dessous sont alcalinisantes et participeront à votre bon équilibre acido-basique. 🙂

* Les minéraux acidifiants et alcalinisants sont dépendants les uns des autres pour une bonne synthèse dans notre métabolisme… pas question donc de manger 100% alcalin ! En revanche, il est important d’en doser les proportions dans notre alimentation occidentale moderne dans laquelle l’apport quotidien en aliments acides et aliments alcalins est déséquilibré (au détriment des aliments alcalins).  

Astuce : Pour alcaliniser davantage votre repas, n’hésitez pas à l’accompagner d’une salade verte ou composée.

Pour tout savoir sur l’indice PRAL : 

Pour tout savoir sur les indices PRAL des aliments et les reconnaître en un clin d’œil, en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir :

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez 3 recette faciles pour faire cette assiette alcaline et complète

Trois recettes pour cette assiette alcaline complète :

Tajine alcalin de légumes, amandes et raisins (en remplaçant la courgette et la carotte par de la pomme de terre et du potimarron ou une autre courge de votre choix).

Cuisine alcaline : écrasé d’aubergines et 2 cuissons possibles

Tomates et poivrons : 

Portion : 1 pers

Préparation : 3 mn 

Cuisson : aucune

Ingrédients : 1 tomate, 1 petit poivron, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, un peu de coriandre moulue, le jus de la moitié d’un 1/4 de citron jaune, sel et poivre.

Préparez votre sauce…

Dans un bol, mélangez 1 cuillère à soupe (cs) d’huile d’olive bio vierge extra, pressez le jus de la moitié d’un 1/4 de citron jaune, saupoudrez d’un peu de coriandre moulue, salez et poivrez.

Préparez vos légumes…

Coupez votre tomate en dés et la chair de votre poivron en lamelles.

Assemblez…

Mélangez les légumes et la sauce.

On en cause ? 

Et vous ? Faites-vous souvent ce genre d’assiette composée complète et alcalinisante ? Partagez vos avis ou vos questions ci-dessous dans la zone de commentaires. Merci d’avance ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.