Découvrez cette recette de cuisine alcaline savoureuse de courge et pommes de terre aux lardons

Une courge musquée « sucrine du Berry » en cuisson douce pour une cuisine alcaline savoureuse !  

Voici une recette de cuisine alcaline gourmande ! Facile à réaliser et équilibrée, les combinaisons alimentaires présentes dans cette recette permettent à notre métabolisme de bien assimiler les nutriments, minéraux et tous les atouts santé de chaque ingrédient qui la composent. Manger alcalin ne signifie pas devoir se priver d’alimentation carnée. En cuisine alcaline, on en adapte les quantités et les proportions au quotidien dans nos assiettes. Ça fait du bien à notre métabolisme et à notre environnement puisqu’on consomme moins de produits carnés, céréaliers, sucrés, salés et industriels, au profit des végétaux (bio et en circuit court, si possible) et des produits frais que l’on transforme soi-même.  😉 Cette recette alcalinisante en est une illustration puisque les lardons sont « moyennement acidifiants » et sont ici associé à des « alcalinisants moyens » (légumes) ou « forts » (herbes et épices). (Cf. ci-dessous : « À propos du PRAL de cette recette »)

Vous n’avez pas de courge sucrine du Berry ? Pas de soucis ! 🙂 Remplacez-la par de la Butternut ou tout autre cucurbitacée à chair orange et dense, de votre choix.  J’ai choisi la sucrine pour son goût caractéristique. La cuisson douce et lente peut se faire au four ou avec d’autres ustensiles de cuissons spécialisés pour ces cuissons. 

Alcalinisantes, les courges sont nos alliées santé, mais pas seulement ! Leur diversité de formes, de couleurs, de textures et de goûts en font aussi des alliées culinaires de choix ! Une mention très bien pour les courges d’hiver ! 😀 Elles se conservent facilement plusieurs mois (voir les liens vers les recettes et les méthodes de longue conservation en fin d’article).

Les atouts nutritionnels des courges :         

  • Peu calorique
  • Hydratante (86% d’eau)
  • Riche en minéraux alcalinisants (indice PRAL de – 3, 14 à -8,68)
  • Bonne source de vitamines : A et groupe B, C et K
  • Riche en antioxydants : lutéine, xéaxanthine, cucurbitacine
  • Riche en fibres : stimule le transit intestinal 

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur les avantages nutritionnels et santé des cuissons lentes et douces, je vous invite à lire : 

Alimentation santé : comment mieux cuire ?

Quel type de cuisson choisir pour notre santé ?

Découvrez cette recette de cuisine alcaline savoureuse de courge et pommes de terre aux lardons

À propos du PRAL de cette recette…

Comme beaucoup d’aliments protéinés d’origine animale, les lardons sont des aliments moyennement acidifiants pour leur catégorie. Vos légumes et le reste des ingrédients de cette recette sont des aliments alcalins (basiques) pour votre organisme. Ils compenseront aisément celui des lardons à condition de respecter certaines proportions : 30 % de lardons (maxi) contre 60 à 70% de légumes.

Si vous souhaitez mieux comprendre la différence entre aliments basiques (alcalins) et acides cliquez ici.

* Les minéraux acidifiants et alcalinisants sont dépendants les uns des autres pour une bonne synthèse dans notre métabolisme… pas question donc de manger 100% alcalin ! En revanche, il est important d’en doser les proportions dans notre alimentation occidentale moderne dans laquelle l’apport quotidien en aliments acides et aliments alcalins est déséquilibré (au détriment des aliments alcalins).  

Pour tout savoir sur l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) des aliments : 

Pour tout savoir sur les indices PRAL des aliments et les reconnaître en un clin d’œil, en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir :

Découvrez cette recette de cuisine alcaline savoureuse de courge et pommes de terre aux lardons

La recette

Portions : 6 à 8 personnes

Préparation : 10 mn

Cuisson : 1 h 20 environ en cuisson lente et douce. Cela varie en fonction de la taille de votre découpe et des performances de votre matériel de cuisson.

NB : La cuisson nécessite un récipient avec couvercle qui peut aller à la fois au feu (ou à la plaque de cuisson) et au four.

Ingrédients :

Côté légumes et cucurbitacée :  1 courge musquée « sucrine du Berry » 2 ou 3 pommes de terre (en fonction du calibre), 1 à 2 oignons jaunes (en fonction du calibre), 4 gousses d’ail.

Côté assaisonnement : sel et poivre, 2 à 3 cuillères à soupe (cs) d’huile d’olive, 1 cs de moutarde de Dijon, 1 cuillère à café (cc) de coriandre moulue, 1 ou 2 pincées de muscade (facultatif), ½ cs de curcuma, 1 cs de paprika doux, 1 cs d’herbes de Provence.

Côté carné : 150 g de lardons natures ou fumés.

Préchauffez votre four à 180° C.

Préparez vos légumes…

Coupez votre courge en 2 dans le sens de la hauteur.

Épépinez-la à l’aide d’une cuillère à soupe puis coupez votre moitié de courge en tranches ou en tronçons à peu près d’égale épaisseur.

Retirez la peau des tranches de courge.

Coupez vos tranches en morceaux toujours à peu près égaux afin d’homogénéiser la cuisson*.

Coupez les pommes de terre en dés de taille* homogène, mais d’un calibre inférieur à celui des morceaux de courge. 

*NB : La taille de vos morceaux détermine la durée de votre cuisson.

Faites chauffer de l’huile dans votre faitout et faites revenir les oignons.

Lorsque ceux-ci commencent à ramollir et devenir translucides, ajoutez vos condiments pour les torréfier 1 mn en mélangeant bien.

Ajoutez tous vos morceaux pommes de terre et remuez régulièrement.

Au bout d’environ 10 min ajoutez vos morceaux de courge.

Remuez régulièrement pendant quelques minutes puis ajoutez un grand verre d’eau,

couvrez, enfournez, baissez le thermostat du four à 110° C et laissez cuire environ 1 h en surveillant de temps en temps.

Au cours de la cuisson : remuez et/ou complétez en eau si nécessaire.

Pour vérifier et doser l’avancée de la cuisson de vos légumes :

N’hésitez pas à les piquer à l’aide d’un couteau ou mieux : goûtez-les ! 😉

En fin de cuisson, quelle que soit la quantité utilisée, le bouillon de cuisson doit être réduit, mais toujours présent et les légumes légèrement « compotés » (fondants sans être trop cuits et/ou réduits en purée).

Lorsque la cuisson vous convient, pressez l’ail et mélangez-le à la recette. 

C’est prêt ! Bon app ! MiaM ! 🙂

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur la conservation des courges : 7 conseils pour conserver vos courges 6 à 18 mois

On en cause ? 

Partagez votre expérience, avis ou question ci-dessous dans la zone de commentaires. Merci d’avance ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.