Découvrez cette recette acido-basique de légumes au calmar

Une recette acido-basique facile, rapide, délicieuse et pleine d’atouts nutritionnels et santé ! 

 
Les calmars utilisés ici correspondent aux normes jugées acceptables par WWF (fonds mondial pour la nature), c’est-à-dire péchés en lignes à main et lignes avec canne en Atlantique Nord-Est, Atlantique Sud-Est. 
Je vous invite d’ailleurs à faire comme moi et à consulter leur guide et à respecter leurs préconisations avant tout achat chez votre poissonnier.
 
Guide WWF au format PDF : poissons durables
 
Vous contribuerez à faire partie des solutions pour l’avenir d’un océan dans lequel il y a déjà presque plus de polluants et de plastiques que d’eau de mer et de poissons ! Merci pour eux ! 🙂
 
Si vous vous en foutez et que vous préférez adopter la politique de l’autruche sans vous prendre la tête à l’étalage, ayez juste en tête que vous contribuez à achever à coup de fourchette un monde déjà bien abîmé et que vos descendants vivront dans un monde aux ressources alimentaires dévastées (pour ne parler que de ces dernières). 
 
Bon, ça va ? Vous êtes toujours là ? Alors, parlons cuisine et nutrition ! 🙂
 
Cette recette est gourmande, nutritive et équilibrée acido-basiquement. Elle n’est pas très esthétique, mais pleine de saveurs et rassasiante.  Elle peut être faite en diverses saisons puis que ces ingrédients le permettent. Toutefois, la tomate devra en hiver être de la tomate ou de la purée de tomates maison en bocal (ou un conserve bio du commerce) Ces atouts nutritionnels ne sont pas en reste, comme vous pourrez le constater ci-dessous.

Plein feu sur les qualités nutritives des cépholopodes ! 

Le poulpe, la seiche et le calmar sont des cépholopodes qui possédent des omégas 3 de type AEP et ADH ; ces acides gras agissent comme précurseurs de messagers chimiques qui favorisent un bon fonctionnement immunitaire, circulatoire et hormonal. Consommer des acides gras d’origine marine a des effets favorables sur la santé cardiovasculaire et réduit la mortalité par maladie cardiovasculaire. Ces acides gras agissent sur plusieurs plans, notamment en baissant la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins, diminuant ainsi les risques d’athérosclérose. 

Cette recette est une excellente source de :

  • Antioxydants
  • Minéraux : fer, cuivre, sélénium et une bonne source de phosphore, zinc, magnésium et potassium.
  • Vitamines : A, C , B1, B2, B6, B9, B12 et E.
  • Fibres
  • Glucides complexes
  • Protéines animales

Pour aller plus loin et connaître les atouts santé des aliments de cette recette, cliquez sur le nom de celui qui vous intéresse : pommes de terre, calmar, curcuma, ail, poireau

À propos de l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) de cette recette…

L’indice PRAL de cette assiette est un indice PRAL alcalinisant, car hormis les tentacules de calmar qui sont un aliment acidifiant moyen, tous les autres ingrédients sont alcalinisants après digestion et assimilation par l’organisme, voire très alcalinisants. Cette recette alcaline va soutenir votre équilibre acido-basique.

* Les minéraux acidifiants et alcalinisants sont dépendants les uns des autres pour une bonne synthèse dans notre métabolisme… pas question donc de manger 100% alcalin ! En revanche, il est important d’en doser les proportions dans notre alimentation occidentale moderne dans laquelle l’apport quotidien en aliments acides et aliments alcalins est déséquilibré (au détriment des aliments alcalins).  

Pour tout savoir sur l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) des aliments : 

Pour tout savoir sur les indices PRAL des aliments et les reconnaître en un clin d’œil, en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir :

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, chaque fois que c’est possible, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez cette recette acido-basique de légumes au calmar

La recette

Portion : 4 pers

Préparation : 10 min

Cuisson : 30 min 

Ingrédients :

Côté céphalopode : les tentacules d’1 calmar de taille moyenne,

Côté légumes : 5 pommes de terre moyennes, 1 gros poireau, un bocal de 200 g de purée ou coulis de tomates bio, 1 oignon, 4 gousses d’ail.

Côté assaisonnement : 2 cuillères à soupe rases de praprika doux, 1 cuillère à café (cc)de coriandre, 1 cc de moutarde fine, 1 cc de curcuma, 1 cc de graines de cumin, 1 pointe de couteau de piment déshydraté moulu ou de piment de Cayenne, 1 cuillère à soupe (cs) rase d’herbes de Provence, 4 cs d’huile d’olive (vierge extra extraite à froid), sel et poivre noir.

Mettez à chauffer : dans un récipient un bouillon parfumé additionné du jus d’1/2 citron + son zeste, pour vos tentacules et un récipient d’eau salée pour vos pommes de terre.

Pendant ce temps, préparez les tentacules…

Faites-les cuire 15 min dans votre bouillon parfumé.

Préparez vos pommes de terre…

Mettez vos pommes de terre à précuire dans votre récipient d’eau salée à ébullition durant 10 à 15 min suivant leur calibre et leur variété de chair (ferme ou tendre).

Astuce : piquez vos pommes de terre avec un couteau pointu à lame lisse qui vous permettra d‘évaluer l’état de leur cuisson : il doit s’enfoncer facilement en rencontrant de la résistance à cœur.

Pendant ce temps, préparez vos légumes…

Émincez votre oignon, pelez vos gousses d’ail, coupez-les en 2 dans la hauteur et ôtez-en le germe éventuel (indigeste).

Détaillez vos poireaux (blanc + vert) en fines lamelles. Réservez-les dans un récipient.

Préparez votre sauce…

Mélangez la moitié de votre quantité de purée de tomates avec la moutarde, 1 cs de paprika doux (réservez l’autre cs), les autres épices, les herbes de Provence. Salez et poivrez.

Versez ce mélange sur vos poireaux et mélangez de façon homogène.

Égouttez vos tentacules et détaillez-les en petits morceaux.

Égouttez vos pommes de terre. Détaillez-les en dés de taille homogène (pour temps de cuisson homogène) d’environ 1 à 2 cm de côté.

Faites chauffer votre huile (sans la faire cuire) à feu moyen dans un faitout.

Faites revenir vos poireaux et vos oignons émincés.

Lorsqu’ils ont ramolli, ajoutez vos dés de pommes de terre. 

Astuce culinaire : pour faire ramollir vos légumes plus rapidement, vous pouvez verser de temps en temps une petite quantité d’eau (10 à 15 cl) dans votre récipient de cuisson et couvrir. L’eau en s’évaporant va permettre d’accélérer la cuisson des poireaux et es oignons. 

Lorsque les pommes de terre commencent à prendre de la couleur, ajoutez la moitié restante de purée ou coulis de tomates et de paprika.

Option : c’est le moment d’ajouter votre piment ou paprika dur si tel est votre choix.

Faites torréfier les épices en mélangeant régulièrement pendant 1 min et ajoutez vos morceaux de tentacules.

Poussez votre feu et mélangez constamment pendant 5 à 10 min en goûtant de temps à autre pour vérifier l’avancée de la cuisson.

Éteignez le feu et couvrez pour tenir le tout au chaud jusqu’au moment de servir.

Bon app ! MiaM !

NB : les temps de cuisson sont toujours à tester et ajuster en fonction de :

  • La taille de vos découpes
  • La conductivité et l’efficacité de votre ustensile de cuisson
  • La force et de l’efficacité de votre feu
  • Vos envies en matière de texture (personnellement j’aime cuire mes aliments « al dente » pour reprendre l’expression bien connue pour les pâtes).

On en cause ?

Cette recette vous plaît ? Aviez-vous déjà préparé des tentacules ? Partagez votre expérience ou vos questions dans la zone commentaires disponible sous cet article en bas de page. Merci d’avance ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.