Découvrez 3 recettes faciles de cuisine alcaline pour composer une assiette complète

Une assiette complète avec 3 recettes de cuisine alcaline ! 

J’ai pensé à tou(te)s celles et ceux qui se trouvent en sevrage de boîte de nuits, fermées cet été, avec cette assiette 3 ambiances ! 😀 Sauf que là… c’est d’ambiances gustatives et alcalinisantes avec pour piste une assiette complète ! Mais rien ne vous empêche d’écouter votre musique préférée en la dégustant ! 😉 Composées de cru et de cuit, bourrées d’atouts santé, très alcalinisantes et ras-sa-sian-tes, ces recettes de cuisine alcaline combinées entre elles sont bénéfiques et soutiennent les fonctions digestives, notre équilibre acido-basique et notre immunité. Elles apportent (entre autre) des prébiotiques (fibres) et des amidons complexes et vertueux pour nos intestins ! Un indice PRAL de compétition car tous les aliments présents sont alcalinisants voire très alcalinisants à l’exception des petits dés de fromage de chèvre frais bio local (acidifiant moyen). C’est un choix personnel. Vous pouvez tout aussi bien choisir d’ajouter un oeuf dur(acidifiant moyen aussi) si vous préférez. L’idée de cette assiette est aussi pédagogique : je vous suggère de combiner plusieurs recettes de Bouchées Doubles dans une même assiette complète dans l’esprit Buddha bowl ou Buddha plate.

Les principaux atouts santé de la recette…

Cette recette est une bonne source de :

Fibres : solubles et non solubles, source de prébiotiques pour vos intestins

Antioxydants : omégas 3 (huile d’olive) et 6, bêta-carotène (et ses variantes bénéfiques), lutéine et zéaxanthine.

Minéraux : fer, magnésium, calcium, potassium, phosphore, manganèse, zinc, cuivre.

Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E, K

À propos de l’indice PRAL de cette recette…

Ces 3 recettes possèdent un indice PRAL alcalin. Elles ne contiennent aucun aliment acidifiant . Ces recettes de cuisine alcaline participeront donc à votre bon équilibre acido-basique. 🙂 

RAPPEL :  les minéraux acidifiants et alcalinisants sont dépendants les uns des autres pour une bonne synthèse dans notre métabolisme… pas question donc de manger 100% alcalin ! En revanche, il est important d’en doser les proportions dans notre alimentation occidentale moderne dans laquelle l’apport quotidien en aliments acides et aliments alcalins est déséquilibré (au détriment des aliments alcalins).  

Pour aller plus loin…

Et tout savoir sur l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) des aliments et savoir les reconnaître en un clin d’ouailles en fonction de leur pouvoir alcalinisant ou acidifiant, je vous invite à découvrir mon guide de l’indice PRAL

Découvrez 3 recettes faciles de cuisine alcaline pour composer une assiette complète

Recommandations : 

Si vos légumes sont bio…

Ils sont plus riches en micronutriments, donc plus rassasiants. Pour en bénéficier au maximum, chaque fois que c’est possible, ne les épluchez pas. Contentez-vous de les rincer. Vous conserverez jusqu’à 25 % de leurs micronutriments en plus.

Si vos légumes ne sont pas bio…

Ils sont moins riches en micronutriments, donc moins rassasiantsLavez-les et épluchez-les afin de minimiser vos ingestions de fongicides, pesticides et insecticides.

Découvrez 3 recettes faciles de cuisine alcaline pour composer une assiette complète

Les 3 Recettes de cette assiette alcaline :

1) Pour les courgettes c’est une variante de cette recette : Courgettes, raisins secs et pois chiches en marinade épicée. 

Variante : J’ai juste retiré les pois chiches et ajouté des petits dés de chèvre frais, de la betterave Chioggia et du fenouil marinés comme dans cette recette : Carpaccio végétarien de crudités marinées.

2) Pour les pommes de terre (elles ne se voient pas trop en photo… elles sont au milieu entre les 2 salades de crudités, un peu « enterrées »… en même temps… normal pour des pommes de terre ! :-D) : pommes de terre au sésame, cumin, pavot, coriandre (délicieux froid comme chaud).

3) Pour le chou, j’ai fait là encore une variante de cette recette : Mon trio alcalin gagnant-gagnant express, en 5 mn. 

Variante : j’ai ajouté 2 variétés de choux qui étaient déjà entamés (chou chinois et chou rouge) à la recette d’origine. 

Dressage : Une fois dressée, j’ai parsemé l’assiette de graines de pavot, de cumin, de carvi, de pétales de fleurs comestibles de mon potager : soucis et capucines.

On en cause ? 

Faites vous souvent des assiettes alcalines composées  de plusieurs recettes ? Merci de bien vouloir partager votre expérience culinaire ou votre avis sur la recette ci-dessous, dans la zone de commentaires. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.