Découvrez la stratégie pour booster naturellement votre immunité et votre résistance aux virus et aux infections.

Comment booster naturellement votre immunité contre les virus et les infections

Temps de lecture estimé : 10 mn environ

Notre système immunitaire est une merveille ! Pour peu qu’on ne lui mette pas de bâton dans les roues ou mieux… qu’on favorise son bon fonctionnement.

Comment ? Pour le savoir je vous invite à lire cet article ! 

Comme le dit en son temps le  Dr Antoine Béchamp, contemporain et rival de Pasteur :

« le microbe n’est rien, le terrain est tout »

Phrase reprise d’ailleurs par Pasteur lui-même sur son lit de mort ! Tiens, tiens…

Autrement dit, si vous optimisez votre terrain, ça ne veut pas dire que vous ne contracterez rien, mais que votre système immunitaire aura moins, voire pas de difficultés à éradiquer une infection microbienne et virale, même de type grippale nouvelle.

Il défend notre organisme contre les agressions continuelles d’agents pathogènes, sans même que nous en ayons conscience. C’est une véritable machine de guerre pour peu qu’on lui laisse un terrain propice à « faire son job » de façon efficiente. Car, avec un organisme en bonne santé, très peu d’infections peuvent lui résister, notamment les infections hivernales comme le rhume, la grippe et les virus, y compris certains de la classe Corona. D’ailleurs à ce propos, saviez-vous que chaque année de nombreux rhumes hivernaux simples et sans complications sont des corona virus ? 

Notre santé générale dépend étroitement du bon fonctionnement de notre système immunitaire. Ce dernier est lui-même intimement lié à l’état de notre terrain physiologique, c’est-à-dire :

  • l’acidité de nos liquides physiologiques (sang, lymphe, cellules),
  • les carences,
  • les surcharges,
  • les déchets,
  • les toxines,

Une personne qui présente des signes de faiblesse immunitaire, comme des rhumes à répétition, ou qui souhaite mieux se défendre contre les maux courants devrait pour bien faire, d’abord et avant tout, interroger son mode de vie et l’aménager différemment au regard des critères qui suivent.

Les facteurs d’affaiblissement du système immunitaire :

Le tabagisme, l’alcoolisme, le manque de sommeil ou d’activité physique, le niveau de stress, la qualité des relations sociales et le milieu de vie (la pollution de l’environnement) sont des éléments qui vont tous affaiblir notre terrain et rendre notre système immunitaire moins efficace.

Psychisme et alimentation sont également déterminants pour la santé du système immunitaire.

Mes solutions naturelles pour renforcer votre système immunitaire reposent sur les principaux axes suivants :

1) L’hygiène alimentaire :

  • Adopter une alimentation saine, alcalinisante et si possible biologique. 
  • Renforcer le microbiote intestinal
  • S’hydrater

2) Le psychisme

  • Réduire le stress chronique
  • Avoir un sommeil récupérateur 

3) L’hygiène de vie

  • Faire de l’exercice physique non intensif
  • Maintenir ou développer sa masse musculaire
  • Finir une douche à l’eau froide

4) L’accentuation d’une consommation de certains aliments qui boostent notre immunité.

  • Remonter et renforcer le terrain par des produits naturels
  • Mettre en place un soutien préventif et/ou curatif

1) L’hygiène alimentaire :

Adopter une alimentation saine, alcalinisante et si possible biologique. 

Bonne nouvelle ! Si vous mangez déjà alcalin vous avez déjà adopté une alimentation qui correspond à booster votre organisme ! L’alimentation alcaline répond à nos réels besoins nutritionnels et métaboliques pour conserver, développer ou restaurer une bonne immunité (entre autre), une plus grande résistance aux maux et une bonne capacité de guérison. Donc continuez ! 😉 

En revanche, si vous n’avez pas commencez, je vous invite à y songer et à vous y mettre. Tout moment est bon pour planter son arbre et le regarder croître. Autrement dit : il n’est jamais trop tard pour cultiver et prévenir sa santé ! 😉

Pourquoi ? 

Car un corps qui s’acidifie se carence, perturbe son immunité, sa résistance son endurance. Il devient entre autre vulnérable au stress, aux infections, aux virus, aux bactéries, à la prise de poids, et de nombreuses autres maladies, dont on aimerait surtout se passer ! 😉

Parce qu’en mangeant alcalin (hors cas pathologique particulier), vous allez favoriser et renforcer naturellement votre immunité par une alimentation dont les proportions entre aliments alcalinisants et acidifiants sont adaptées au fonctionnement métabolique et vous fournit de nombreux atouts pour votre santé et votre équilibre acido-basique. En effet, grâce aux micros et macros éléments dont elle est naturellement riche (minéraux, vitamines, enzymes, antioxydants, bons gras, protéines de qualité), dont il à réellement besoin, votre organisme n’a plus de travail inutile (et coûteux en énergie) à fournir, susceptible de polluer inutilement sont fonctionnement en brouillant la communication et ralentissant les actions de nos cellules, enzymes et globules blancs par exemple, comme c’est souvent le cas lorsque le pH de nos liquides physiologiques est déséquilibré (ne serait-ce que d’un ou deux dixième).

Le « travail métabolique » de votre organisme en cas d’agression est donc simplifié, plus rapide et cela le rend plus efficient dans votre protection, car sans obstacles inutiles, donc plus réactif dans son rôle défensif, en cas d’agression d’agents pathogènes exogènes (virus, bactéries, microbes, infections, micro-infections) comme un rhume, une grippe, un corona, et plus encore…

De plus, l’alimentation alcaline est entre autre et « nativement » anti-inflammatoire (elle évite les déchets inutiles dans l’organisme dont les acides forts, entre autre), hypo-allergénique. Elle  permet d’améliorer, de corriger voire d’éliminer complètement (c’est mon cas) les réaction allergiques (dont les allergies saisonnières) et de nombreux autres maux. Elle est aussi « nativement » pauvre en gluten et autres lectines (principalement issues des céréales, graines, légumineuses) et lactose (issus du lait). Substances naturelles et potentiellement toxiques qui, au delà d’être source de troubles physiologiques récurrents et plus ou moins graves chez certains d’entre nous, sont à la longue fatigants pour le métabolisme et potentiellement inflammatoires pour tous.

Pourquoi favoriser les aliments bio et locaux si possible ?

C’est important pour soi et pour l’environnement. En effet, lorsqu’ils sont cueillis pas loin de chez-vous, ils le sont à maturité puisqu’ils ne nécessitent pas d’être fermes pour éviter d’être écrasés dans un transport long et couteux en terme d’emprunte CO2 et économique. Le légume aura donc vu le soleil et connu la terre jusqu’à sa maturité, temps nécessaire pour lui de synthétiser les micro-éléments indispensables pour au final, nous les transmettre lors de leur consommation.

De plus, ces aliments biologiques d’origine végétale ou animale n’auront pas reçu de toxines chimiques ou de perturbateurs endocriniens délétères pour nos organismes, dans le sans où notre métabolisme ne sais pas les traiter et parfois même, ne sais pas les éliminer (tout comme notre environnement d’ailleurs) ou très difficilement et sur du long terme. Un effort couteux, que ce soit pour l’organisme et l’environnement !

En plus, choisir de consommer du bio, local est un choix environnemental et aussi de société (quels types de productions pour quels modèles de société et notre avenir) quasi philosophique et politique qui s’offre à chacun d’entre nous.

Je finirai par cet argument budgétaire…

En plus de correspondre à nos réels besoins nutritionnels, manger alcalin correspond finalement à consommer moins de ce qui coûte cher à produire en terme d’emprunte carbone pour l’environnement. Au final, le coût de notre panier moyen à la maison à baissé d’un bon tiers par rapport à avant tout en n’achetant des produits bio les plus locaux possible ! 😉

Pour en savoir plus sur le budget nécessaire pour 3 personnes qui mangent acido-basique, je vous invite à découvrir mon livre : Cultivez votre santé ! 

Pour renforcer l’immunité… soignez vos intestins ! Pensez aux aliments lacto-fermentés source de probiotiques naturels !

Ils sont hyper-faciles à mettre en oeuvre à la maison et peu coûteux ! La lacto-fermentation est un moyen de conservation « magique » qui améliore la teneur en vitamine C (x 10) et K des aliments conservés. Lorsqu’on connaît l’importance de la vitamine C pour notre immunité en cas d’agression… ce n’est pas le moment de s’en priver.

Plutôt que de dire ou redire longuement des articles déjà développés de façon très complète sur Bouchées Doubles je vous remets les liens vers eux, ci-dessous :

11 bonnes raisons d’essayer les aliments lacto-fermentés

Conservez vos aliments pendant 18 mois, sans stériliser ni congeler.

Comment conserver nos aliments 18 mois et plus, sans congeler, ni stériliser

Lacto-fermentation : mes 4 recettes acido-basiques de betteraves

Pensez Kéfir (lait ou cuits lacto-fermentés) : 

Kefir : le probiotique naturel et gratuit !

Kéfir de lait : méthodes, recettes, astuces, culture et conservation.

Pensez  graines germées : 

Elles vont booster vos apports nutritionnels en vitamines et minéraux. Certaines d’entre-elles sont très faciles à faire.

Pensez crudités et cuidités :

Je vous propose de manger des crudités en entrée de chaque repas. Elles prépareront votre estomac à mieux digérer et assimiler le cuit, sans susciter d’hyper-leucocytose digestive et sans appauvrir vos apports en nutriments essentiels pour une immunité efficace. En effet, les cuissons ont de nombreux avantages mais aussi un inconvénient majeur dans cette perspective d’optimisation de votre immunité : elles éliminent de précieux nutriments nécessaires à la booster, notamment les enzymes et les vitamines qui lui sont nécessaire. Ces disparitions commencent dès 43-45°C jusqu’à 100°C et entraînent une perte de qualité nutritionnelle d’éléments essentiels pour l’améliorer. 

Pour aller plus loin tout savoir sur la consommation d’aliments crus et cuits et leur impact sur votre santé, je vous invite à consulter ces articles : 

Alimentation : du cuit et du cru pour cultiver sa santé

Alimentation santé : comment mieux cuire ?

Alimentation : manger cru ou cuit pour la santé ?

Quel type de cuisson choisir pour notre santé ?

La cataplana et la cuisson saine.

Pensez hydratation :

que ce soit pour le fonctionnement global de votre organisme, votre microbiote intestinal et tous vos émonctoires (organes d’élimination des déchets de l’organisme, dont les acides volatiles ou forts), il est nécessaire de vous hydrater en abondance (1,5 à 2 L par jour pour une personne sédentaire me semble optimal). Ceci est d’autant plus vrai pour booster votre immunité ! Il est très important d’éviter un stress hydrique à vos cellules et vos intestins ! Il saperait le reste de vos efforts pour optimiser vos défenses.

Quelle eau choisir ?

Ce sera le sujet d’un de mes prochains ouvrages sur lequel j’enquête depuis des mois. En attendant, sachez qu’actuellement il ressort de la science la chose suivante : quel que soit votre choix d’eau (source, potable, minérale, ionisée) sachez que d’après la plupart des experts, le rôle de l’eau est plus important pour :

• ce qu’elle permet à l’organisme d’éliminer comme toxines,

que,

• ce qu’elle apporte à l’organisme.

Bien sûr, si vous pour vous hydrater, vous consommez une eau qui en plus vous apporte des minéraux alcalinisants et dont les extraits à sec sont en dessous de 120 mg par litre… c’est top ! Mais si vous choisissez l’eau courante, je vous invite à anticiper et à la carafer au minimum 1 h à température ambiante pour que le chlore (acidifiant pour l’organisme) s’évapore (donc carafe ouverte).

Pensez soupe et tisanes : 

Pourquoi ?

Parce que pour peu que vous appreniez à prendre soin de la cuisson des aliments qui les composent (cuissons douces) vous en conserverez l’eau ou bouillon de cuisson dans lequel sont encore présents des nutriments essentiels. Les tisanes et soupes contribueront donc à votre hydratation  et à votre nutrition. Mais là encore, ne misez pas tout sur le même cheval ! L’alimentation doit être variée pour rimer avec immunité et bonne santé. Le même potage en grosse quantité pour toute la semaine n’est par exemple pas une bonne option si vous n’avez pas d’autres plats en plus.

Quelques idées de tisanes et infusions alcalines : 

Ma tisane alcaline de pissenlit

Infusion d’orties : 12 raisons d’en consommer.

Infusion alcaline : boostez votre immunité et votre équilibre acido-basique

Recette alcaline : la sauge officinale, pourquoi et comment l’utiliser

Globalement il est important d’éviter :  

  • les apports en aliments riches en sucres visibles ou cachés (aliments à index glycémique élevé)
  • les graisses animales saturées
  • l’excès de protéines animales

2) Le psychisme

Réduire le stress chronique

Le stress, l’anxiété, les émotions négatives sont les premières sources d’acidification de nos organisme. La respiration et la relaxation ou la méditation sont des techniques efficaces de gestion de ces différents formes de stress. Les techniques sont nombreuses et il importe que chacun(e) trouve celle qui lui convient. Néanmoins, elles ont toutes un point commun important : apprendre à respirer profondément. On croit tous savoir respirer mais on en est loin et souvent il n’en est rien ! 

Tout stress entraîne une baisse importante de l’immunité. Chacun de nous a surement connu le désagrément de tomber malade juste au début des vacances, précisément au moment où le stress retombe ! Tiens, tiens… 😉

Plus généralement le système immunitaire est en relation étroite avec notre psychisme et avec notre comportement face à l’adversité de la vie. Aussi, les chocs émotionnels, les problèmes psychologiques, les conflits relationnels ou les contextes épidémiques ou pandémiques vont fortement altérer le fonctionnement de notre immunité. D’où l’importance de l’aider ! 

Pour aller plus loin…

Et connaître l’action du stress sur notre organisme, apprendre à freiner son impact avec des techniques de relaxations (celle que j’utilisai avant de rentrer en scène avec mes équipes) je vous invite à découvrir ces 3 vidéos.

Emotions, respiration et équilibre acido-basique : son rôle et son influence sur notre métabolisme 

Respiration complète, relaxation et concentration N°1 : La position allongée

Respiration complète, relaxation et concentration N°2 : La position assise

Avoir un sommeil récupérateur :

Le manque de sommeil empêche l’organisme de se réparer, de se nettoyer et de produire des enzymes, des hormones et des globules blancs en quantité nécessaire. Il est donc important d’éviter de ne pas ou mal dormir tant que faire ce peut. Pour cela, évitez (liste non exhaustive) : 

• les écrans le soir (stoppez au moins 30 mn avant d’aller dormir en privilégiant la lecture par exemple).

• une alimentation trop riche en sucre, sel, viande, poisson et graisses d’origine animale.

• une alimentation trop riche en vitamines C. 

• les excitants : alcool, tabac, thé, café

• une température au dessus de 18°

3) L’hygiène de vie

  • Faire de l’exercice physique non intensif
  • Maintenir ou développer sa masse musculaire
  • Sortir au soleil

Pourquoi ?

L’exercice physique même non intensif permet de s’oxygéner, de relâcher les tensions musculaires, de détoxifier le corps, de stimuler le système immunitaire, de déconnecter le mental (ce qui contribue aussi à réduire le stress et améliorer la qualité du sommeil).

S’il est une activité physique naturelle, non intensive qui ne nécessite aucun pré-requis, niveau de préparation physique, compétences, licences ou matériel spécifiques, c’est la marche ! 

Nos muscles constituent une réserve nutritionnelle fondamentale pour les globules blancs ! Cela explique pourquoi les personnes atteintes de maladies graves, touchant le système immunitaire, voient leurs muscles fondre littéralement.

Pour aller plus loin (en marchant)…

Et tout savoir sur les bienfaits de la marche, ne serait-ce que 30 mn par jour, je vous invite à lire : 

Les 10 bienfaits de la marche !

Pensez à l’exposition au soleil

Sortir au soleil permet de synthétiser la vitamine D qui booste l’efficacité de notre immunité.

Pensez aux douches froides ( hors pathologie, notamment cardiaque) 

Même en quelques secondes, notre corps réagit immédiatement en stimulant notre système immunitaire. 

Elle active l’organisme et la contraction vasculaire décongestionne les organes internes et aide à évacuer les toxines et impuretés.

Elle détend la masse musculaire, procure un sentiment de bien-être, de calme  et de relaxation qui peuvent rendre le sommeil nettement plus récupérateur.

Elle combat la dépression grâce à la sécrétion de la noradréaline.

Elle stimule la circulation sanguine en refermant les pores de peau et aide à mieux répartir l’oxygène et les nutriments dans tout l’organisme.

4) L’accentuation d’une consommation de certains aliments qui boostent notre immunité.

Remonter et renforcer le terrain par des produits naturels.

Pourquoi des produits naturels ?

Parce qu’aucun produit de complémentation ou de supplémentation alimentaire de synthèse n’a autant de biodisponibilité (donc assimilable), de cohérence et de synergie entre les éléments qui le composent qu’un produit alimentaire naturel (élevé ou cultivé dans des conditions non intensives).

Les produits naturels incontournables sont selon moi : 

Mais bien sûr, pas n’importe lesquels ! Pour en savoir davantage sur ces produits et leur usage, je vous invite à cliquer ci-dessous sur le nom qui vous intéresse pour aller lire l’article correspondant.

Cet article vous plaît ?

Partagez-le « viralement » car nous en avons tous besoin d’une stratégie santé à un moment ou un autre… épidémie, pandémie, ou pas ! Merci d’avance ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.